Project list

Classe inversée

Projet

Project

>
>

Annexes

Général
56
Classe inversée
Flipped classroom
Julie Franck
Julie.Franck@unige.ch
Langage
751201
Catégorisation
Master
25 - 50
Rendre actifs
Donner la parole
Université de Genève
FPSE
2015
Oui
Description du projet
Le cours adopte la méthode de la classe inversée : les étudiant-es sont préparé-es à la matière avant les cours en présentiel à l'aide de PowerPoint avec des commentaires audio, d’articles annotés par l'enseignante ou des vidéos. En classe, ils/elles participent à des activités de groupe accompagnées par l'enseignante, favorisant les échanges entre pairs.

Auparavant, ce cours était dispensé sous forme d’un séminaire assez classique. L’enseignante demandait aux étudiant-es de lire des articles et de les présenter à chaque séance. Cette formule ne fonctionnait pas du fait que les étudiant-es ne sont pas suffisamment formé-es à la présentation d’articles scientifiques. De plus, ce format ressemblait fortement à un cours ex cathedra, le cours étant seulement dispensé, lors de cet exercice, par les étudiant-es et non par l’enseignante. L’interaction avec l’enseignante n’était pas suffisante et seul-e le/la présentateur/trice était actif/ve.

Après discussion avec des collègues, l’enseignante a découvert le concept de classe inversée. Avec ce format, la 1ère prise de contact des étudiant-es avec la matière, assez facile et passive, s’effectue avant le cours en présentiel. La compréhension et l’assimilation de celle-ci, plus complexes, se font en classe à travers différentes activités en groupe accompagnées par l’enseignante. La possibilité d’ainsi approfondir la matière de façon plus concrète a particulièrement séduit l’enseignante. En outre, la méthode développe une dynamique de groupe particulièrement riche. D’une part, les étudiant-es sont constamment amené-es à échanger entre eux/elles ; celles et ceux ayant moins bien compris bénéficient des explications données par leurs pairs dont le schéma mental est plus proche du leur que celui de l’enseignante, tandis que celles et ceux ayant mieux compris ancrent leurs connaissances en expliquant la matière. D’autre part, les échanges entre les étudiant-es et l’enseignante sont directs et constants, du fait qu’elle circule librement d’un groupe à l’autre durant la séance.

Excepté le premier cours du semestre, chaque cours implique une préparation à la maison avant le cours, et une mise en pratique de ses connaissances en séance. Selon les séances, les étudiant-es se préparent à l’aide de PowerPoint accompagnés de commentaires audio de l’enseignante, de lecture d’articles annotés par l’enseignante, ou encore de vidéos. Les dix premières minutes de chaque cours sont consacrées d’une part à la reprise des difficultés de la séance précédente, identifiées grâce à un quiz effectué en fin de séance précédente, d’autre part, à la présentation d’une synthèse des points importants de la matière à préparer pour la séance du jour.

Le travail en séance est constitué d’activités diverses qui visent à stimuler la réflexion, la mise en relation des connaissances et le regard critique. Il peut s’agir :

  • d’exercices en classe proposés par le biais de Moodle. Ceux-ci sont effectués en groupe et la correction des questions est affichée après chaque proposition de réponse ;
  • de la rédaction en groupe d’un essai d’une page au format scientifique. Celui-ci doit par exemple s’appuyer sur des éléments théoriques ou proposer une question de recherche. Les étudiant-es déposent leurs essais sur Moodle. Ceux-ci seront corrigés par l’enseignante et proposés à la consultation de l’ensemble des étudiant-es avec l’accord des auteur-es ;
  • de l’exploration d’un modèle connexionniste et de son comportement en fonction de l’input ;
  • de conférences présentées par des acteurs/trices externes. Chacune d’entre elles fait l’objet d’une voire plusieurs séances préparatoires entre l’enseignante et l’intervenant-e afin de s’assurer que la matière couverte lors de la conférence soit ancrée dans les connaissances des étudiant-es et de dynamiser la présentation en proposant des activités aux étudiant-es pendant la conférence (voir annexe). Après quelques diapositives, l’intervenant-e peut, par exemple, proposer plusieurs questions réflexives aux étudiant-es qui les travaillent seul-es dans un premier temps puis en groupe de 2 puis 4.

À chaque fin de cours, l’enseignante propose un quiz noté sur le contenu abordé pendant la séance du jour. Celui-ci permet à l’enseignante d’évaluer la progression des connaissances des étudiant-es et de revenir en détail sur les points de cours moins bien compris au début de la séance suivante.

L’évaluation du cours prend en compte les quiz de chaque fin de séance. Les étudiant-es effectuent 13 quiz au cours du semestre (12 en classe et un bonus à la maison). La moyenne des 8 meilleures notes obtenues à ces quiz compte pour ⅓ de la note finale. Les ⅔ restants sont constitués par soit exclusivement l’examen oral de fin de semestre, soit d’une combinaison entre l’examen oral (⅓) et la rédaction d’un essai scientifique (⅓) ; la formule est laissée au choix des étudiant-es.

L’enseignante est très satisfaite du format choisi qui permet de dynamiser le cours non seulement pour les étudiant-es, mais également pour elle. Il est satisfaisant d’observer les étudiant-es être réactifs/ves, poser des questions pendant le cours et consolider leurs connaissances de façon concrète. Les intervenant-es externes apprécient tout autant ce format disruptif et sont ravi-es de dynamiser leur présentation malgré le temps de préparation supplémentaire que cela requiert. Certain-es envisagent même d’adopter l’approche au sein de leurs enseignements.

L’enseignante souligne qu’un tel format de cours demande beaucoup d’investissement en termes de temps la première année, mais permet de réutiliser certains modules d’une année à l’autre. Il faut également prendre en compte que ce format nécessite de restreindre le champ des connaissances abordées, mais permet une assimilation plus en profondeur de la matière. L’introduction d’activités pendant le cours réduit sensiblement le contenu délivré, mais accentue l’acquisition de compétences transversales reconnues comme fondamentales dans le cadre de la formation universitaire (travail en groupe, collaboration, résolution de problèmes, réflexion personnelle, analyse critique, gestion et planification du temps, autonomie).

« La classe inversée est très bien gérée et amenée dans le cours. Je trouve toujours le matériel intéressant et cohérent. »

« La pédagogie du cours est très très bien construite !!! La séance en cours permet de consolider la matière apprise à la maison. »

« J’aime beaucoup le principe de la classe inversée (qui est très bien maîtrisé), je trouve qu’il permet plus d’implication dans la matière, ce qui m’a fait l’apprécier plus que ce que je pensais. »

« Malgré que cela demande plus de travail, les ateliers aident à la compréhension de la matière et les explications de la professeure sont très claires. »

« Les activités sont, à mon goût, trop longues et ne permettent pas forcément d’approfondir ou d’intégrer les notions du cours. »

The course adopts the flipped classroom method: students are prepared for the material before face-to-face classes using materials such as PowerPoint with audio comments, articles annotated by the teacher or videos. In class, they participate in group activities accompanied by the teacher, promoting exchanges between peers.

Previously, this course was taught as a fairly traditional seminar. The teacher asked students to read articles and present them at each session. This format did not work because students are not sufficiently trained in presenting scientific articles. In addition, this format strongly resembled an ex cathedra lecture, as the lecture was only given by the students and not by the teacher. There was not enough interaction with the teacher and only the presenter was active.

After discussions with colleagues, the teacher discovered the concept of the flipped classroom. With this format, the first contact of the students with the subject, easy and passive enough, takes place before the face-to-face class. The understanding and assimilation of the subject matter, which is more complex, is done in class through various group activities accompanied by the teacher. The teacher was particularly attracted by the possibility of deepening the subject matter in a more concrete way. In addition, the method develops a particularly rich group dynamic. On the one hand, the students are constantly encouraged to exchange with each other; those who have not understood as well benefit from the explanations given by their peers whose mental schema is closer to their own than to that of the teacher, while those who have better understood anchor their knowledge by explaining the subject. On the other hand, the exchanges between the students and the teacher are direct and constant, as she moves freely from one group to another during the session.

With the exception of the first class of the semester, each class involves preparation at home before the class and practice in class. Depending on the session, students prepare with the help of PowerPoint with audio comments from the teacher, reading articles annotated by the teacher, or videos. The first ten minutes of each class are devoted to reviewing the difficulties of the previous session, identified through a quiz taken at the end of the previous session, and to presenting a summary of the important points of the material to be prepared for the day's session.

The work in session is made up of various activities that aim to stimulate reflection, the linking of knowledge and the critical eye. These may include:

  • in-class exercises offered through Moodle. These are done in groups and the correction of the questions is posted after each proposed answer;
  • the group writing of a one-page essay in scientific format. The essay must be based on theoretical elements or propose a research question. Students submit their essays on Moodle. The essays will be corrected by the teacher and made available to all students with the consent of the authors;
  • exploration of a connectionist model and its behavior according to the input;
  • lectures presented by external actors. Each lecture is the subject of one or more preparatory sessions between the teacher and the speaker in order to ensure that the material covered during the lecture is anchored in the students' knowledge and to energize the presentation by proposing activities to the students during the lecture (see appendix). After a few slides, the presenter can, for example, propose several reflective questions to the students who work on them alone at first and then in groups of 2 and 4.

At the end of each class, the teacher offers a quiz on the content covered during the day's session. This quiz allows the teacher to evaluate the progress of the students' knowledge and to come back in detail on the less well understood points of the course at the beginning of the next session.

The course evaluation takes into account the quizzes at the end of each session. Students take 13 quizzes over the course of the semester (12 in class and one bonus at home). The average of the top 8 scores on these quizzes counts for ⅓ of the final grade. The remaining ⅔ are either exclusively the end-of-semester oral exam or a combination of the oral exam (⅓) and the writing of a scientific essay (⅓); the formula is left to the students' choice.

The teacher is very pleased with the format chosen, which makes the course more dynamic not only for the students, but also for her. It is satisfying to observe the students being responsive, asking questions during the course and consolidating their knowledge in a concrete way. The guest speakers also appreciate this disruptive format and are happy to energize their presentation despite the extra preparation time it requires. Some are even considering adopting the approach in their teaching.

The teacher points out that such a course format requires a lot of investment in terms of time in the first year, but allows certain modules to be reused from one year to the next. It should also be taken into account that this format requires limiting the scope of knowledge covered, but allows for a more in-depth assimilation of the material. The introduction of activities during the course significantly reduces the content delivered, but accentuates the acquisition of transversal skills recognized as fundamental in university training (group work, collaboration, problem solving, personal reflection, critical analysis, time management and planning, autonomy).

"The flipped classroom is very well managed and brought into the course. I always find the material interesting and consistent."

"The pedagogy of the course is very very well constructed!!! The in-class session helps to consolidate the material learned at home."

"I really like the principle of the flipped classroom (which is very well mastered), I find that it allows for more involvement in the material, which made me appreciate it more than I thought I would."

"Although it requires more work, the workshops help with understanding the material and the teacher's explanations are very clear."

"The activities are, for my taste, too long and do not necessarily allow for a deeper understanding or integration of the course concepts."

Illustrations/annexes
Nouvelles fonctionnalitées
01/04/2020
Non
Institution Faculté Couleur (Hexadecimal)
Université de Genève Transversal #CF0063
Université de Genève Théologie #4B0B71
Université de Genève SDS #F1AB00
Université de Genève Sciences #007E64
Université de Genève Médecine #96004B
Université de Genève Lettres #0067C5
Université de Genève GSEM #465F7F
Université de Genève FTI #FF5C00
Université de Genève FPSE #00b1ae
Université de Genève Droit #F42941
Situation problématique Page cible Situation Main color Dark color Illustration
Préparer Préparer Prepare #9966ff #613fa4 Préparer.svg
Rendre actifs Rendre actif Engage #33cc99 #269973 RendreActif.svg
Responsabiliser Responsabiliser Make responsible #0099ff #297eb6 Responsabiliser.svg
Faire créer Faire creer Create #ffa248 #bc7c3c FaireCréer.svg
Nom de l'innovation Page Cible Innovation name
Impliquer dans l'enseignement Impliquer dans l'enseignement Involve students in the teaching process
Exposer des cas pratiques Exposer des cas pratiques Examine case studies
Impliquer dans la Recherche Impliquer dans la Recherche Involve students in the research process
Démontrer Démontrer Demonstrate
Donner la parole Donner la parole Hear from students
Faire conceptualiser un projet Faire conceptualiser un projet Have students conceptualize a project
Faire gérer un projet Faire gérer un projet Have students manage a project
Faire réagir Faire réagir Generate reactions
Faire réaliser une production originale Faire réaliser une production originale Have students produce an original production
Développer des compétences Développer des compétences Develop skills
Simuler une situation Simuler une situation Simulate a situation
Questionner Questionner Ask questions
Faire collaborer Faire collaborer Encourage cooperation
Faire voter Faire voter To Vote
Logo Nom court Nom de l'institution
UNINE Université de Neuchâtel
UNIGE Université de Genève