Project list

Padlet & entrainement

Projet

Project

>
>

Annexes

Général
44
Padlet & entrainement
Padlet & training
Aurélie Picton
aurelie.picton@unige.ch
Langues de spécialité
BT0002
Catégorisation
Bachelor
50 - 100
Rendre actifs
Faire collaborer
Université de Genève
FTI
2016
Oui
Description du projet
L'enseignante utilise plusieurs outils pour faciliter l'enseignement, tels que le Padlet pour les discussions et le partage d'idées, des papiers colorés pour les votes en classe et Moodle pour les exercices interactifs et les quiz formatifs.

L’objectif principal visé par l’enseignante est de rendre les étudiant-es actifs/ves afin de favoriser leurs apprentissages. Afin d’y parvenir, elle a mis en place diverses activités que ce soient des quiz à partir desquels ils/elles peuvent s’auto-évaluer ou l’outil drag and drop

L’enseignante débute le cours avec un Padlet intitulé « Mais pourquoi avez-vous choisi ce cursus ? ». Cet exercice permet d’amorcer la discussion sur le contenu du cours, mais aussi de faire le point sur les attentes des étudiant-es qui peuvent être très différentes puisque n’ayant pas tou-tes le même background. Les raisons étant variées et assez larges, la discussion qui suit amène les étudiant-es à comprendre l’intérêt des langues de spécialité, objet du cours. 

Elle a également mis en place un vote à l’aide de papiers en couleurs pour le 1er cours. Pendant celui-ci, elle demande aux étudiant-es si selon leur intuition les textes qu’elle présente utilisent une langue de spécialité ou non. Au début du cours, elle distribue des papiers rouges, vert et bleu correspondant aux réponses oui, non et je ne sais pas. Contrairement à un vote à main levée, les étudiant-es votent toutes et tous en même temps et peuvent observer les réponses de leurs camarades. Il est également plus facile de repérer la réponse dominante par rapport à un vote à main levée. Ce mode de vote incite les étudiant-es à se regarder, les incite davantage à une dynamique de groupe qu’un vote en ligne (mis en ligne les années précédentes). Il permet également d’identifier les étudiant-es ayant donné telle ou telle réponse et les interroger directement sur leur choix. 

Lors d’une des séances, l’enseignante propose des exercices de type drag and drop à l’aide du module H5P de Moodle. Lors d’un cours de 1h30, elle présente la théorie et la grille sur laquelle se basent les exercices pendant 45 min. Pendant les 45 min suivantes, les étudiant-es réalisent, seuls ou en groupe, les exercices sur Moodle. Le but de ceux-ci est d’amener les étudiant-es à catégoriser les textes de façon intuitive en choisissant notamment les bonnes caractéristiques à observer. Pendant ce temps de travail, des retours et précisions ponctuels sont donnés sur la grille, les notions et l’exercice, qu’ils/elles finissent à la maison. Lors de la séance suivante, l’enseignante propose une correction exhaustive des exercices, une discussion sur l’application de ces critères aux langues de spécialité et revient, le cas échéant, sur les points sensibles. 

À la fin de chaque bloc thématique, les étudiant-es ont à leur disposition un quiz formatif sur la base des thèmes abordés en cours. Cette activité autocorrigée est facultative, mais les prépare à l’examen final en leur permettant d’évaluer l’état de leurs connaissances sur les concepts abordés.  Ces quiz sont disponibles sur Moodle, les étudiant-es peuvent les effectuer à la maison et autant de fois que désiré. Le cours de la dernière semaine réservé à la révision permet à l’enseignante de revenir sur les questions des quiz qui ont posé problème (faible taux de réussite) et permet aux étudiant-es de poser des questions en lien avec l’ensemble du contenu du cours. L’enseignante revient sur les points demandés et propose un corrigé de l’examen de la session précédente. 

L’évaluation du cours porte sur un dossier écrit réalisé par groupe de 4 (30%) et sur un examen écrit à la fin du semestre (70%). Les consignes du travail en groupe placent les étudiant-es dans un « pseudo-mandat » professionnel. Ils/elles doivent en effet endosser la position de traducteur/trice au sein d’une institution œuvrant dans un des trois domaines proposés à choix (ex., les cryptomonnaies, l’énergie photovoltaïque, l’entomologie légale). Les étudiant-es reçoivent la note obtenue au dossier ainsi qu’un retour et une correction détaillée sur celui-ci avant l’examen final. L’examen écrit se compose de questions courtes et d’application de cas sur des textes. Les archives des examens des années passées sont disponibles pour les étudiant-es. S’ils/elles les effectuent, l’enseignante en propose une correction. 

L’enseignante souligne qu’il est important d’adapter le format si l’enseignant-e et/ou les étudiant-es ne s’y retrouvent pas. Il est essentiel de ne pas rester figé et de ne pas hésiter à proposer de nouveaux outils qui soient davantage adaptés à ses objectifs pédagogiques. Il faut procéder par étape, ajouter des activités petit à petit et se laisser du temps pour en tirer un bilan. Ce qui ne marche pas une année peut fonctionner l’année suivante selon la cohorte. L’enseignante a par exemple introduit les travaux de groupe dès 2012, les quiz et les Votamatic en 2016. En 2020, elle a revu à la baisse l’utilisation de Votamatic au profit du vote papier et a introduit le Padlet et drag and drop la même année.  

Il ne faut pas être trop ambitieux et plutôt s’assurer d’être capable de se retrouver dans l’innovation utilisée. Au fil des années, l’enseignante a par exemple modéré l’utilisation de Votamatic. Elle s’est rendu compte que de nombreux questionnaires en ligne demandaient beaucoup de temps de préparation, démotivaient les étudiant-es et ne favorisait pas les échanges. La participation physique au premier vote en classe lui a permis d’observer la mise en place d’une dynamique de groupe, d’échanges plus nombreux entre les étudiant-es. Il faut savoir trouver le juste équilibre entre investissement de temps et résultats en termes pédagogiques.  

L’enseignante, avant d’utiliser l’outil drag and drop sur Moodle, proposait aux étudiant-es l’exercice sous format papier. Le passage au digital, en plus d’une visée écologique, facilite le déroulement de l’exercice, tout le monde répond de la même façon ce qui simplifie la correction. En effet, les réponses sont contraintes et seul le nombre de réponses choisies peut varier. De plus, le digital permet une portabilité de l’exercice. Les étudiant-es en apprécient l’aspect ludique. La correction et notation indicative immédiate de l’exercice motivent les étudiant-es et leur donnent envie de recommencer pour s’améliorer. Cependant, l’enseignante déconseille l’utilisation de cet outil dans une visée évaluative. En effet, il est difficilement paramétrable et l’oubli de réponses lors de réponses multiples n’est pas noté. Cet outil présente donc certaines limites (graphismes limités, paramètres peu modifiables) et parfois certains dysfonctionnements en fonction du matériel utilisé. 

« Je trouve que les exemples donnés en cours sont souvent très utiles pour mieux comprendre la théorie. Aussi le fait d’avoir des mini quiz formatifs sur Moodle, je le trouve utile pour que les étudiant-es puissent voir s’ils ont vraiment compris ou s’il y a des concepts qu’il faut mieux approfondir et réviser. » 

« La structure du cours est un de ses points forts. Ce n’est pas juste une lecture de PowerPoint, nous faisons d’autres activités (quiz, Votamatic, exercices en groupe) ce qui rend le cours plus intéressant et interactif. » 

The teacher uses several tools to facilitate teaching, such as the Padlet for discussions and sharing ideas, colored papers for class votes and Moodle for interactive exercises and formative quizzes.

The main objective of the teacher is to make the students active in order to promote their learning. In order to achieve this, she has set up various activities such as quizzes from which they can self-evaluate or the drag and drop tool. 

The teacher begins the course with a Padlet entitled "But why did you choose this course?" This exercise allows for a discussion of the course content, but also for an assessment of the students' expectations, which can be very different since they do not all have the same background. The reasons being varied and quite broad, the discussion that follows leads the students to understand the interest of specialty languages, the subject of the course. 

She also set up a vote with colored papers for the 1er class. During the course, she asks students whether they feel the texts she presents use a specialty language or not. At the beginning of the class, she hands out red, green and blue papers corresponding to the answers yes, no and I don't know. Unlike a show of hands, students vote at the same time and can observe each other's responses. It is also easier to identify the dominant response than with a show of hands. This method of voting encourages students to look at each other and encourages a group dynamic more than an online vote (which was used in previous years). It also makes it possible to identify the students who gave a particular answer and to question them directly about their choice. 

During one of the sessions, the teacher proposes drag and drop exercises using the H5P module of Moodle. During a 1h30 class, she presents the theory and the grid on which the exercises are based for 45 minutes. During the next 45 minutes, students complete the exercises on Moodle, alone or in groups. The goal of these exercises is to get students to categorize texts intuitively by choosing the right characteristics to observe. During this time, students are given feedback and clarification on the grid, the concepts and the exercise, which they finish at home. During the next session, the teacher proposes an exhaustive correction of the exercises, a discussion on the application of these criteria to the specialty languages and, if necessary, returns to the sensitive points. 

At the end of each thematic block, students are given a formative quiz based on the topics covered in class. This self-corrected activity is optional, but it prepares them for the final exam by allowing them to evaluate their knowledge of the concepts covered.  These quizzes are available on Moodle, and students can take them at home and as many times as they wish. The last week's review class allows the teacher to revisit the quiz questions that were problematic (low success rate) and allows students to ask questions related to the entire course content. The teacher reviews the points asked and offers an answer key from the previous session's exam. 

The evaluation of the course is based on a written file produced by groups of 4 (30%) and on a written exam at the end of the semester (70%). The instructions for group work place the students in a professional "pseudo-mandate". They must assume the position of translator in an institution working in one of the three fields proposed (e.g., cryptocurrencies, photovoltaic energy, legal entomology). Students receive the grade obtained on the file as well as a detailed feedback and correction on it before the final exam. The written exam consists of short questions and case application on texts. Records of past examinations are available to students. If they take them, the teacher will propose a correction. 

The teacher emphasizes that it is important to adapt the format if the teacher and/or students do not find it useful. It is essential not to remain static and not to hesitate to propose new tools that are better adapted to one's pedagogical objectives. It is important to proceed step by step, to add activities little by little and to leave time to evaluate them. What doesn't work one year can work the next year depending on the cohort. For example, the teacher introduced group work back in 2012, quizzes and Votamatic in 2016. In 2020, she scaled back the use of Votamatic in favor of paper voting and introduced Padlet and drag and drop the same year.  

It is important not to be overly ambitious, but rather to ensure that you are able to relate to the innovation being used. For example, over the years, the teacher has moderated her use of Votamatic. She realized that many online questionnaires required a lot of preparation time, demotivated students and did not encourage discussion. The physical participation in the first vote in class allowed her to observe the establishment of a group dynamic and more exchanges between students. It is important to find the right balance between investment of time and results in terms of teaching.  

The teacher, before using the drag and drop tool on Moodle, offered the students the exercise in paper format. The switch to digital, in addition to an ecological aim, facilitates the exercise, everyone answers in the same way, which simplifies the correction. Indeed, the answers are constrained and only the number of chosen answers can vary. Moreover, digital technology allows the exercise to be portable. Students appreciate the fun aspect. The immediate correction and marking of the exercise motivates the students and makes them want to do it again to improve. However, the teacher advises against using this tool for evaluation purposes. Indeed, it is difficult to set parameters and the omission of answers in the case of multiple answers is not noted. This tool therefore has certain limitations (limited graphics, parameters that cannot be changed) and sometimes malfunctions depending on the equipment used. 

"I find that the examples given in class are often very useful to better understand the theory. Also having formative mini quizzes on Moodle, I find useful so students can see if they really understood or if there are concepts that need to be better explored and reviewed." 

"The structure of the course is one of its strengths. It's not just a PowerPoint lecture, we do other activities (quizzes, Votamatic, group exercises) which makes the course more interesting and interactive." 

Illustrations/annexes
Nouvelles fonctionnalitées
01/03/2020
Non
Aurélie Picton
Institution Faculté Couleur (Hexadecimal)
Université de Genève Transversal #CF0063
Université de Genève Théologie #4B0B71
Université de Genève SDS #F1AB00
Université de Genève Sciences #007E64
Université de Genève Médecine #96004B
Université de Genève Lettres #0067C5
Université de Genève GSEM #465F7F
Université de Genève FTI #FF5C00
Université de Genève FPSE #00b1ae
Université de Genève Droit #F42941
Situation problématique Page cible Situation Main color Dark color Illustration
Préparer Préparer Prepare #9966ff #613fa4 Préparer.svg
Rendre actifs Rendre actif Engage #33cc99 #269973 RendreActif.svg
Responsabiliser Responsabiliser Make responsible #0099ff #297eb6 Responsabiliser.svg
Faire créer Faire creer Create #ffa248 #bc7c3c FaireCréer.svg
Nom de l'innovation Page Cible Innovation name
Impliquer dans l'enseignement Impliquer dans l'enseignement Involve students in the teaching process
Exposer des cas pratiques Exposer des cas pratiques Examine case studies
Impliquer dans la Recherche Impliquer dans la Recherche Involve students in the research process
Démontrer Démontrer Demonstrate
Donner la parole Donner la parole Hear from students
Faire conceptualiser un projet Faire conceptualiser un projet Have students conceptualize a project
Faire gérer un projet Faire gérer un projet Have students manage a project
Faire réagir Faire réagir Generate reactions
Faire réaliser une production originale Faire réaliser une production originale Have students produce an original production
Développer des compétences Développer des compétences Develop skills
Simuler une situation Simuler une situation Simulate a situation
Questionner Questionner Ask questions
Faire collaborer Faire collaborer Encourage cooperation
Faire voter Faire voter To Vote
Logo Nom court Nom de l'institution
UNINE Université de Neuchâtel
UNIGE Université de Genève