Project list

Policy brief & débat

Projet

Project

>
>

Annexes

Général
41
Policy brief & débat
Policy brief & debate
Jörg Balsiger
Bernard Debarbieux, François Grey, Sébastien Lambelet et Elena Koritchenko
Joerg.Balsiger@unige.ch
Sustainable Development and political agendas + bootcamp
Catégorisation
Master
25 - 50
Faire créer
Faire conceptualiser un projet
Université de Genève
SDS
2017
Oui
Description du projet
Dans le cadre d'un cours simulant des défis professionnels, les étudiant-es travaillent en groupes sur des enjeux de développement durable, proposent des recommandations et participent à des débats avec des parties prenantes.

Le format de cours en bloc de 2 semaines laisse peu de temps pour travailler sur un objet concret à évaluer à la fin de cette période. L’idée de l’enseignant est donc d’initier les étudiant-es à la formulation de projets moins dans l’optique d’aboutir à une proposition concrète de recherche, mais davantage à la rédaction d’un policy brief. Il propose cet objectif tout en focalisant les apprentissages sur les éléments essentiels à acquérir en début de Master à savoir l’esprit d’équipe et la construction d’une volée solidaire. 

L’objectif global de ce cours tient en ce que les étudiant-es s’engagent dans un processus d’apprentissage par la pratique conçu pour simuler un défi typique auquel ils/elles pourraient être confronté-es dans leur carrière professionnelle. Ils/elles sont amené-es à travailler avec des personnes qu’ils/elles ne connaissent pas, analyser un problème dont ils/elles ne savent pas tous les détails, présenter un ensemble d’options politiques pour régler le problème et défendre ces options auprès de divers intervenant-es. 

Pour ce faire, chaque groupe de 4 étudiant-es va sélectionner un enjeu de développement durable évoqué pendant le cours ou rencontré sur le terrain. Les étudiant-es doivent ensuite identifier 5 ou 6 objectifs ou cibles pertinents pour cet enjeu, analyser les interactions entre eux/elles, identifier les acteurs/trices et les ressources qui leur sont liés et proposer un ensemble de recommandations pour relever le défi choisi. L’ensemble de ces analyses et recommandations fait alors l’objet d’un débat avec les principales parties prenantes représentées par les étudiant-es. 

Après 2 semaines de cours, une présentation débat sous la forme d’un exercice de négociation est organisée. Chaque groupe endosse à tour de rôle 2 rôles différents. Le premier et le plus important est celui d’une commission d’expert-es qui reçoit le mandat d’identifier et d’analyser un défi de développement durable. C’est le rôle qu’endossent les étudiant-es en présentant leur projet. Le 2e rôle est celui d’un groupe d’intervenant-es qui réagit aux présentations et négocie avec les autres groupes d’intervenant-es. Chaque groupe peut adopter l’un des rôles suivants en tant que groupe d’intervenant-es : ONG environnementales (WWF, Friends of the Earth, Greenpeace), acteurs/trices du secteur privé dans les secteurs polluants (producteurs/trices de pétrole ou de charbon), groupes de citoyen-nes (groupes qui défendent les droits civils des citoyen-nes), municipalités/administrations locales (mairie), scientifiques (Conseil international des sciences sociales ou Association internationale des universités) et agence des Nations Unies. Afin de jouer ces rôles, les étudiant-es doivent s’inspirer des différents intervenant-es rencontré-es pendant les séances de cours ou les sorties sur le terrain (ONG, Croix Rouge, visite des Nations Unies, du quartier international). L’objectif de ces négociations n’est pas de trouver un consensus, mais d’identifier les points de tension et d’offrir d’autres solutions, chercher des alliances. 

L’activité d’une durée totale de 1h05 est organisée sous cette forme : 15 min de présentation, 5 min de consultation entre les délégations des parties prenantes, 15 min de déclarations des délégations, 5 min de réponse des présentateurs/trices, 20 min de négociations et 5 min de conclusion. 

À la suite du débat, chaque groupe doit produire un policy brief écrit qui reprend le défi de développement durable choisi, ainsi que les objectifs ou cibles visés, l’analyse des interactions, l’aperçu des acteurs/trices et des ressources, la description des solutions proposées ainsi qu’un aperçu des positions des groupes de parties prenantes durant le débat.  

L’évaluation du cours comprend la présentation pour 40% (organisation, qualité du support, contenu), la gestion et la qualité du débat 20% (empathie/respect des positions des autres, authenticité du rôle endossé, qualité de l’argumentation), et le policy brief final pour 40%. 

Afin d’accentuer l’objectif de teambuilding qu’endosse ce cours, un bootcamp de 2 jours à Chamonix est proposé aux étudiant-es. Pendant ces 2 jours, les étudiant-es sont amené-es à effectuer des activités de groupes comme de la randonnée, à aller sur le terrain pour observer les enjeux de développement durable et rencontrer des acteurs/trices sur le terrain qui présentent et discutent de ces enjeux sur les régions de montagne. 

Ce format bloc de 2 semaines (journées de 8h30 à 18h30) est très dense que ce soit pour l’équipe enseignante ou pour les étudiant-es qui n’ont pas assez de temps pour mener à terme leurs projets. L’enseignant note cependant que c’est idéal pour développer un esprit d’équipe malgré le fait qu’au niveau pédagogique cela soit trop concentré pour permettre aux étudiant-es de s’approprier le contenu. Il n’en reste pas moins que cela leur permet de s’initier aux enjeux qu’ils/elles rencontreront dans leur vie professionnelle avec comme approche la volonté de savoir ce qu’il est possible de mettre en place comme solution.  

L’enseignant souligne l’importance de la dimension créative du jeu de rôle, mais aussi de la participation des différents intervenant-es dont les étudiant-es peuvent s’inspirer pour argumenter lors du débat. 

« Je pense qu’une contribution majeure de cette conférence est qu’elle introduit la question des intentions aux étudiants, qui devrait en effet être un accent particulier dans au moins une conférence sur la durabilité. Comme nous sommes un groupe très diversifié en termes d’antécédents, de nombreux étudiants peuvent arriver sans avoir envisagé les agendas politiques auparavant. Nous montrer des cadres pour prendre en compte les parties prenantes et nous préparer à des jeux de rôle en tant que différents a aidé à sédimenter les connaissances acquises dans les lectures. » 

« C’était, à mon avis, une façon intéressante de commencer le Maître, dans le sens où en étant toujours ensemble, nous avons rapidement appris à nous connaître. Ce fut un excellent exercice de consolidation d’équipe. » 

« Le défi de préparer autant en si peu de temps est stimulant. » 

In a course simulating professional challenges, students work in groups on sustainable development issues, propose recommendations and participate in debates with stakeholders.

The two-week block format of the course leaves little time to work on a concrete object to be evaluated at the end of this period. The teacher's idea is therefore to introduce students to project formulation, less with a view to producing a concrete research proposal, but rather to writing a policy brief. He proposes this objective while focusing on the essential elements to be acquired at the beginning of the Master's degree, namely team spirit and the construction of a solidary group. 

The overall objective of this course is for students to engage in a learning-by-doing process designed to simulate a typical challenge they might face in their professional careers. They are required to work with people they do not know, analyze a problem for which they do not know all the details, present a set of policy options to address the problem, and defend these options to various stakeholders. 

To do this, each group of 4 students will select a sustainable development issue raised during the course or encountered in the field. The students must then identify 5 or 6 objectives or targets relevant to this issue, analyze the interactions between them, identify the actors and resources related to them and propose a set of recommendations to meet the chosen challenge. All of these analyses and recommendations are then discussed with the main stakeholders represented by the students. 

After two weeks of classes, a presentation and debate in the form of a negotiation exercise is organized. Each group takes on two different roles in turn. The first and most important role is that of a committee of experts who are given the mandate to identify and analyze a sustainable development challenge. This is the role that students take on when presenting their project. The 2e role is that of a stakeholder group that reacts to the presentations and negotiates with the other stakeholder groups. Each group can adopt one of the following roles as a stakeholder group: environmental NGOs (WWF, Friends of the Earth, Greenpeace), private sector actors in polluting sectors (oil or coal producers), citizen groups (groups that advocate for citizens' civil rights), municipalities/local governments (city hall), scientists (International Social Science Council or International Association of Universities), and United Nations agencies. In order to play these roles, students must draw on the various stakeholders they have met during class sessions or field trips (NGOs, Red Cross, visits to the United Nations, the international district). The objective of these negotiations is not to find a consensus, but to identify the points of tension and offer other solutions, to seek alliances. 

The activity lasts 1 hour and 5 minutes in total and is organized as follows: 15 minutes of presentation, 5 minutes of consultation between the stakeholder delegations, 15 minutes of statements by the delegations, 5 minutes of response by the presenters, 20 minutes of negotiations and 5 minutes of conclusion. 

Following the debate, each group must produce a written policy brief that includes the chosen sustainability challenge, the objectives or targets, an analysis of the interactions, an overview of the actors and resources, a description of the proposed solutions and an overview of the positions of the stakeholder groups during the debate.  

The evaluation of the course includes the presentation for 40% (organization, quality of the support, content), the management and quality of the debate for 20% (empathy/respect for the positions of others, authenticity of the role assumed, quality of the argumentation), and the final policy brief for 40%. 

In order to accentuate the teambuilding objective of this course, a 2-day bootcamp in Chamonix is offered to students. During these two days, students will do group activities such as hiking, go into the field to observe the issues of sustainable development and meet actors in the field who present and discuss these issues in mountain regions. 

This two-week block format (days from 8:30 a.m. to 6:30 p.m.) is very dense, both for the teaching staff and for the students, who do not have enough time to complete their projects. The teacher notes however that it is ideal for developing a team spirit despite the fact that, from a pedagogical point of view, it is too concentrated to allow the students to appropriate the content. Nevertheless, it allows them to learn about the issues they will encounter in their professional lives, with the approach of knowing what solutions can be implemented.  

The teacher emphasizes the importance of the creative dimension of the role-play, but also of the participation of the various speakers, from whom the students can draw inspiration to argue during the debate. 

"I think a major contribution of this lecture is that it introduces the issue of intentions to students, which should indeed be a particular focus in at least one lecture about sustainability. As we are a very diverse group in terms of background, many students may arrive without having considered political agendas before. Showing us frameworks for considering stakeholders and making us prepare for role play as different ones helped sediment insights gained in readings." 

"It was, in my opinion, an interesting way to start off the Master, in the sense that by being always together we quickly got to know each other. It was a great team-building exercise." 

"The challenge of preparing that much in so little time is stimulating." 

Illustrations/annexes
Nouvelles fonctionnalitées
03/02/2020
Non
Institution Faculté Couleur (Hexadecimal)
Université de Genève Transversal #CF0063
Université de Genève Théologie #4B0B71
Université de Genève SDS #F1AB00
Université de Genève Sciences #007E64
Université de Genève Médecine #96004B
Université de Genève Lettres #0067C5
Université de Genève GSEM #465F7F
Université de Genève FTI #FF5C00
Université de Genève FPSE #00b1ae
Université de Genève Droit #F42941
Situation problématique Page cible Situation Main color Dark color Illustration
Préparer Préparer Prepare #9966ff #613fa4 Préparer.svg
Rendre actifs Rendre actif Engage #33cc99 #269973 RendreActif.svg
Responsabiliser Responsabiliser Make responsible #0099ff #297eb6 Responsabiliser.svg
Faire créer Faire creer Create #ffa248 #bc7c3c FaireCréer.svg
Nom de l'innovation Page Cible Innovation name
Impliquer dans l'enseignement Impliquer dans l'enseignement Involve students in the teaching process
Exposer des cas pratiques Exposer des cas pratiques Examine case studies
Impliquer dans la Recherche Impliquer dans la Recherche Involve students in the research process
Démontrer Démontrer Demonstrate
Donner la parole Donner la parole Hear from students
Faire conceptualiser un projet Faire conceptualiser un projet Have students conceptualize a project
Faire gérer un projet Faire gérer un projet Have students manage a project
Faire réagir Faire réagir Generate reactions
Faire réaliser une production originale Faire réaliser une production originale Have students produce an original production
Développer des compétences Développer des compétences Develop skills
Simuler une situation Simuler une situation Simulate a situation
Questionner Questionner Ask questions
Faire collaborer Faire collaborer Encourage cooperation
Faire voter Faire voter To Vote
Logo Nom court Nom de l'institution
UNINE Université de Neuchâtel
UNIGE Université de Genève