Project list

Streaming collaboratif

Projet

Project

>
>

Annexes

Général
51
Streaming collaboratif
Collaborative streaming
Lorenz Baumer 
Michel Fuchs (UNIL)
Lorenz.Baumer@unige.ch
Séminaire d'introduction à l’archéologie classique
32H5005
Catégorisation
Bachelor
25 - 50
Rendre actifs
Faire collaborer
Université de Genève
Lettres
2019
Oui
Description du projet
Ce séminaire d'archéologie classique est proposé en présentiel à l'université de Lausanne et de Genève, avec des cours en visioconférence partagés entre les deux établissements. Les étudiant-es travaillent en binômes mixtes et réalisent des exposés projetés en direct dans les deux salles.

Dans le cadre du Triangle Azur (Universités de Genève, Lausanne et Neuchâtel), les enseignants essaient de motiver les étudiant-es à suivre des cours dans une université partenaire. Cette mobilité est très limitée du fait du temps de déplacement, des coûts engendrés et des chevauchements d’horaires inévitables. Avec le programme Mobilettres, certain-es enseignant-es sont amené-es à se déplacer pour donner leurs cours à une des Universités partenaires du programme. 

L’Unité d’archéologie classique de l’UNIGE et l’institut des sciences de l’Antiquité (IASA) de l’Université de Lausanne (UNIL) proposent des formations universitaires en archéologie complémentaires avec des spécificités locales. Dans l’intérêt de faire profiter les étudiant-es de cette complémentarité, les enseignants des 2 universités ont déjà collaboré en particulier au niveau des programmes doctoraux. Ils ont également récemment mis en place pour des étudiant-es de Bachelor un séminaire partagé en ligne par système de visioconférence. 

Ce séminaire d’archéologie classique est proposé en présentiel pour les étudiant-es de Lausanne et Genève dans leurs universités respectives. Afin de contribuer à la collaboration entre les formations offertes au sein des 2 universités et de réunir des compétences complémentaires, le séminaire est partagé en visioconférence. Les enseignants de chaque université, après concertation sur le contenu du cours, se partagent la présentation et les discussions lors de chaque séance et font profiter aux étudiant-es d’un cours à 2 voix. Ce séminaire qui a donc lieu en simultané dans les 2 universités est également enregistré et mis à disposition sur Mediaserver. 

Afin de maximiser la collaboration entre étudiant-es des 2 universités, les enseignants leur demandent de mener un projet en binôme mixte : un-e étudiant-e de Genève doit collaborer avec un-e étudiant-e de Lausanne. Les étudiant-es doivent préparer un dossier présentant leur bibliographie et leur plan avant de l’envoyer par courriel aux enseignants pour révision. La gestion du mode de travail en dehors des séminaires est laissée à libre choix des étudiant-es qui parfois se rencontrent à Genève ou Lausanne ou travaillent à distance. 

L’évaluation du séminaire porte sur les exposés que présentent les binômes formés. Le système de visioconférence à 2 écrans permet la projection mutuelle des exposés en direct dans les 2 salles. À la suite de chaque exposé, des discussions sont initiées entre pairs. L’équipe enseignante formule également un retour individuel à chaque binôme. Les étudiant-es genevois-es doivent ensuite rendre un dossier écrit qui est évalué et noté. 

Le système de présentation par visioconférence a également permis l’intervention et la participation directe de l’un des deux enseignants lors d’un court séjour de recherche en Algérie. Les étudiant-es ont ainsi pu assister à une fouille archéologique en direct et profiter des explications des fouilleurs sur place. L’équipe enseignante aimerait que ce qui a été un 1er test devienne davantage systématique dans le cours. Cela par exemple pour les étudiant-es plus avancé-es dans leur cursus effectuant des stages sur des sites de fouilles archéologiques dans différentes parties du monde (Sicile, Albanie, Grèce), les occasions seraient nombreuses de les intégrer dans le séminaire. 

Au niveau logistique, à part la mise à disposition du système de visioconférence assurée par les services informatiques et audiovisuel des 2 universités, la réalisation du séminaire partagé n’a demandé que la synchronisation des horaires du séminaire, ce qui ne posait aucun problème. L’avantage de ce système est qu’il repose sur l’enseignement traditionnel dans le domaine, ce qui en simplifie l’application et ne demande que peu de changements des habitudes. 

Pour l’enseignant-e, l’utilisation du système de visioconférence demande une certaine gestion (lancer l’enregistrement, opérer la caméra, partage de la projection via la tablette de gestion, etc.), mais cette dernière est facile et ne demande pas de compétence particulière. Elle ne nuit pas à la concentration de l’enseignant-e. 

L’application du principe de l’enseignement sous forme d’un séminaire partagé par visioconférence peut être transférée facilement dans d’autres domaines, comme plusieurs salles sont déjà équipées au sein de l’UNIGE. Le projet dispose dès lors d’un très grand potentiel de transfert. L’avantage du système repose dans le fait qu’il ne demande pas de compétence technique particulière et seulement un peu de coordination entre les enseignant-es des 2 universités. Il est par principe possible de l’appliquer aussi dans un cadre plus large, c’est-à-dire en liant 3 universités ou en permettant à des personnes extérieures de suivre le cours à distance. 

Le système permet par ailleurs très facilement l’intégration ponctuelle d’enseignant-es extérieur-es. Au lieu de demander des déplacements à des spécialistes lointains, il devient envisageable de leur demander d’effectuer une présentation en visioconférence. Ce système permettrait des économies de temps et d’argent tout en apportant au cours la valeur ajoutée du professionnel dans son contexte de travail. 

Ce système permet de favoriser la collaboration entre universités à moindres coûts. L’enseignant souligne que cette façon de collaborer ne demande que peu d’effort outre une certaine coordination afin de s’accorder sur le contenu du cours. 

Les enseignants ont constaté que la collaboration interuniversitaire a été favorable à la qualité des exposés, en créant une émulation entre les étudiant-es des 2 universités. 

« Ce séminaire nous permet d’échanger avec d’autres étudiants et professeurs qui partagent les mêmes intérêts que nous, ce qui est tout à fait bénéfique pour les deux parties ! Cela nous offre également la possibilité de voir les cours qui sont proposés à Lausanne en discutant avec les étudiants lausannois. » 

« Le sujet du séminaire est très intéressant et le concept de vidéo-conférence avec Lausanne est nouveau et original. » 

« Malgré les nombreux problèmes avec la vidéoconférence, j’ai trouvé cela très intéressant de pouvoir échanger avec les étudiants en archéologie de Lausanne. C’est aussi un format de cours différent et innovant. » 

« Peut-être aurait-il fallu faire une sortie les deux classes ensemble afin que tout le monde puisse se rencontrer ? Le matériel de vidéo-conférence ayant eu plusieurs fois quelques soucis techniques, nous avons souvent perdu une partie de l’heure de cours, ce qui est bien dommage. De plus, je trouve qu’il est difficile de rester attentif à un cours lorsque l’enseignant se trouve de l’autre côté de l’écran. » 

This classical archaeology seminar is offered face-to-face at the University of Lausanne and Geneva, with videoconference courses shared between the two institutions. Students work in mixed pairs and make presentations projected live in both rooms.

Within the framework of the Triangle Azur (Universities of Geneva, Lausanne and Neuchâtel), teachers try to motivate students to take courses at a partner university. This mobility is very limited because of the travel time, the costs involved and the inevitable overlapping of schedules. With the Mobilettres program, some teachers are required to travel to teach their courses at one of the program's partner universities. 

The Classical Archaeology Unit of the UNIGE and the Institute of Ancient Sciences (IASA) of the University of Lausanne (UNIL) offer complementary university courses in archaeology with local specificities. In the interest of allowing students to benefit from this complementarity, the teachers of the two universities have already collaborated, in particular at the level of doctoral programs. They have also recently set up a shared online seminar for Bachelor's students by videoconference system. 

This classical archaeology seminar is offered in person for students from Lausanne and Geneva in their respective universities. In order to contribute to the collaboration between the two universities and to bring together complementary skills, the seminar is shared by videoconference. The teachers from each university, after agreeing on the content of the course, share the presentation and the discussions during each session and allow the students to benefit from a course with two voices. This seminar, which takes place simultaneously in both universities, is also recorded and made available on Mediaserver. 

In order to maximize the collaboration between students from both universities, the teachers ask them to carry out a project in mixed pairs: a student from Geneva must collaborate with a student from Lausanne. The students must prepare a file presenting their bibliography and their plan before sending it by email to the teachers for revision. The management of work outside of the seminars is left to the free choice of the students who sometimes meet in Geneva or Lausanne or work remotely. 

The evaluation of the seminar is based on the presentations made by the pairs. The videoconference system with 2 screens allows the mutual projection of the presentations live in the 2 rooms. Following each presentation, discussions are initiated between peers. The teaching team also gives individual feedback to each pair. The Geneva students must then submit a written report which is evaluated and graded. 

The videoconference presentation system also allowed the intervention and direct participation of one of the two teachers during a short research trip to Algeria. The students were thus able to attend a live archaeological excavation and benefit from the explanations of the excavators on site. The teaching team would like this first test to become more systematic in the course. For example, for students who are more advanced in their studies and who are doing internships on archaeological sites in different parts of the world (Sicily, Albania, Greece), there would be many opportunities to integrate them into the seminar. 

In terms of logistics, apart from the provision of the videoconferencing system by the IT and audiovisual services of the two universities, the implementation of the shared seminar only required the synchronization of the seminar schedules, which did not pose any problem. The advantage of this system is that it is based on the traditional teaching in the field, which simplifies its application and requires few changes in habits. 

For the teacher, the use of the videoconferencing system requires some management (launching the recording, operating the camera, sharing the projection via the management tablet, etc.), but this is easy and does not require any particular skill. It does not interfere with the teacher's concentration. 

The application of the principle of teaching in the form of a shared seminar by videoconference can be easily transferred to other fields, as several rooms are already equipped within the UNIGE. The project therefore has a very high transfer potential. The advantage of the system lies in the fact that it does not require any particular technical skills and only a little coordination between the teachers of the two universities. In principle, it is also possible to apply it in a larger framework, i.e. by linking 3 universities or by allowing external persons to follow the course at a distance. 

The system also makes it very easy to integrate external teachers on an ad hoc basis. Instead of asking specialists from far away to travel, it is possible to ask them to make a presentation by video conference. This system would save time and money while bringing to the course the added value of the professional in his or her work context. 

This system allows for collaboration between universities at a lower cost. The instructor points out that this way of collaborating requires little effort other than some coordination to agree on the course content. 

The teachers noted that the inter-university collaboration was favourable to the quality of the presentations, by creating an emulation between the students of the 2 universities. 

"This seminar allows us to exchange with other students and professors who share the same interests as us, which is very beneficial for both parties! It also gives us the opportunity to see the courses that are offered in Lausanne by talking to students from Lausanne." 

"The seminar topic is very interesting and the concept of video conferencing with Lausanne is new and original." 

"Despite the many problems with videoconferencing, I found it very interesting to be able to exchange with the archaeology students in Lausanne. It's also a different and innovative course format." 

"Perhaps we should have taken the two classes on a field trip together so that everyone could meet each other? The video conferencing equipment had some technical problems several times, so we often lost part of the hour of class, which is a shame. Also, I find it difficult to stay attentive to a class when the teacher is on the other side of the screen." 

Illustrations/annexes
https://www.unige.ch/innovations-pedagogiques/download_file/1538/0
Nouvelles fonctionnalitées
01/04/2020
Non
Institution Faculté Couleur (Hexadecimal)
Université de Genève Transversal #CF0063
Université de Genève Théologie #4B0B71
Université de Genève SDS #F1AB00
Université de Genève Sciences #007E64
Université de Genève Médecine #96004B
Université de Genève Lettres #0067C5
Université de Genève GSEM #465F7F
Université de Genève FTI #FF5C00
Université de Genève FPSE #00b1ae
Université de Genève Droit #F42941
Situation problématique Page cible Situation Main color Dark color Illustration
Préparer Préparer Prepare #9966ff #613fa4 Préparer.svg
Rendre actifs Rendre actif Engage #33cc99 #269973 RendreActif.svg
Responsabiliser Responsabiliser Make responsible #0099ff #297eb6 Responsabiliser.svg
Faire créer Faire creer Create #ffa248 #bc7c3c FaireCréer.svg
Nom de l'innovation Page Cible Innovation name
Impliquer dans l'enseignement Impliquer dans l'enseignement Involve students in the teaching process
Exposer des cas pratiques Exposer des cas pratiques Examine case studies
Impliquer dans la Recherche Impliquer dans la Recherche Involve students in the research process
Démontrer Démontrer Demonstrate
Donner la parole Donner la parole Hear from students
Faire conceptualiser un projet Faire conceptualiser un projet Have students conceptualize a project
Faire gérer un projet Faire gérer un projet Have students manage a project
Faire réagir Faire réagir Generate reactions
Faire réaliser une production originale Faire réaliser une production originale Have students produce an original production
Développer des compétences Développer des compétences Develop skills
Simuler une situation Simuler une situation Simulate a situation
Questionner Questionner Ask questions
Faire collaborer Faire collaborer Encourage cooperation
Faire voter Faire voter To Vote
Logo Nom court Nom de l'institution
UNINE Université de Neuchâtel
UNIGE Université de Genève