Project list

Vidéo thématique

Projet

Project

>
>

Annexes

Général
2
Vidéo thématique
Thematic video
Rita Trigo Trindade
Rita.TrigoTrindade@unige.ch
Groupes de sociétés et restructurations
5356
Catégorisation
Master
50 - 100
Faire créer
Faire réaliser une production originale
Université de Genève
Droit
Oui
Description du projet
Dans ce cours, les étudiant-es présentent leur travail sous forme de vidéos. Afin de dynamiser les présentations, l'enseignante leur propose de le faire sous forme de battle : deux groupes présentent chacun leur vidéo traitant du même thème et la classe les analysent en les comparant.

Depuis plusieurs années, le cours « Groupes de sociétés et restructurations » était organisé autour de présentations orales faites par les étudiant-es, en petits groupes. Chaque groupe présentait 3 à 4 exposés durant le semestre, ce qui permettait aux étudiant-es d’intégrer le feedback reçu à la fin de chaque exposé et de le mettre en œuvre lors de la présentation suivante.

Malgré le bon niveau des présentations, on pouvait sentir un certain manque d’enthousiasme et d’engagement chez les étudiant-es lorsqu’il s’agissait d’écouter leurs collègues. La question était donc de savoir comment motiver les étudiant-es à être plus impliqué-es lors des exposés des autres groupes.

Afin d’impliquer davantage les étudiant-es dans la phase de visionnement du travail des autres groupes, l’idée de départ a été de s’inspirer des battles en hip-hop. Dans ces compétitions de danse, 2 équipes s’affrontent en s’alternant sur la piste de danse. À la fin, les spectateurs votent pour l’équipe ayant réalisé la meilleure performance.

Afin de concrétiser cette idée dans le cours, les étudiant-es forment des groupes (5 étudiant-es). Chaque groupe doit réaliser 2 vidéos d’une durée de 10-15 min sur des thèmes imposés concernant la matière « groupes de sociétés » (ex. « notion de groupe », « protection des créanciers »), et 2 vidéos sur la matière « restructurations » (ex. « numerus clausus des restructurations », « protection des travailleurs »). Chacun des thèmes proposés aux étudiant-es est traité par 2 groupes différents.

Durant la phase de réalisation des vidéos, l’enseignante rencontre régulièrement les étudiant-es de chaque groupe (2 fois par semaine au début) afin d’échanger sur les recherches, les idées et la structure des vidéos.

À la fin de cette phase, 2 séances plénières ont lieu durant lesquelles toutes les vidéos sont visionnées. C’est l’occasion pour les étudiant-es (auteur-es ou non) de comparer les vidéos qui traitent du même thème. Parallèlement, les auteur-es des vidéos peuvent bénéficier de feedbacks de leurs pairs de manière informelle sur le travail fourni.

Pour l’évaluation, l’équipe enseignante tient compte du travail en groupe pour la confection des vidéos, d’une courte présentation individuelle sur un sujet imposé aux étudiant-es et une question théorique à développer sur les vidéos des autres groupes.

Ces 2 éléments, comparaisons des vidéos et questions sur le contenu des vidéos, ont pour but d’impliquer le plus possible les étudiant-es lors des séances de visionnage.

Au niveau technique (enregistrement des vidéos), aucune formation n’a été nécessaire pour les étudiant-es, qui font généralement des vidéos de bonne facture principalement avec leurs smartphones et leurs ordinateurs portables.

Concernant le contenu, bien que les groupes traitant des mêmes thèmes ne se coordonnent pas, lesdits thèmes (qui sont suffisamment larges) sont généralement traités de manière différente par les groupes non seulement dans la forme, mais aussi sur le fond, dès lors que chaque groupe met des accents différents sur « son » sujet. Il en résulte des vidéos qui sont complémentaires ou présentent la matière sous des angles différents, ce qui est certainement un atout pour la compréhension des thèmes traités.

L’ensemble de la structure du cours, autour de la réalisation de la vidéo, donne à l’enseignante la possibilité de suivre le processus du travail et d’être témoin de l’évolution des étudiant-es par rapport à leur apprentissage, leur compréhension du sujet, leurs difficultés. Il est possible de corriger ou rediriger en cours de route les étudiant-es afin d’améliorer le processus et le produit final.

L’objectif du changement de format du cours a été atteint dans la mesure où le niveau d’engagement des étudiant-es durant les séances de visionnage était très bon (malgré des séances relativement longues). À signaler également, le contexte de collaboration entre les étudiant-es qui les pousse à s’encourager et se soutenir mutuellement.

Petit bémol par rapport à l’ancien format de cours où les étudiant-es gagnaient manifestement en aisance et assurance devant la classe au fil des exposés, le format vidéo (qui permet aux étudiant-es timides de se « cacher » derrière la vidéo) crée une certaine distance. 

In this course, students present their work in the form of videos. In order to make the presentations more dynamic, the teacher suggests that they do it in the form of a battle: two groups each present their video on the same theme and the class analyzes them by comparing them.

For several years, the "Corporate Groups and Restructuring" course was organized around oral presentations made by students in small groups. Each group gave 3 to 4 presentations during the semester, which allowed students to integrate the feedback received at the end of each presentation and to implement it in the next presentation.

Despite the good level of the presentations, there was a certain lack of enthusiasm and commitment among the students when it came to listening to their colleagues. The question was how to motivate students to be more involved in the presentations of other groups.

To involve the students more during the viewing of the other groups' work, the idea was to draw inspiration from hip-hop battles. In these dance competitions, 2 teams battle each other by alternating on the dance floor. At the end, the spectators vote for the team with the best performance.

To implement this idea in the course, the students form groups (about 5 students). Each group has to produce 2 videos of 10-15 minutes duration on the subject "corporate groups" (e.g. "group concept", "creditor protection"), and 2 videos on the subject "restructurings" (e.g. "numerus clausus of restructurings", "worker protection"). Each of the themes proposed to the students is treated by 2 different groups. 

During the video production phase, the teacher meets regularly with the students of each group (2x/week at the beginning) to exchange on the research, ideas and structure of the videos.

At the end of this phase, 2 plenary sessions take place during which all the videos are viewed. This is an opportunity for the students (authors or not) to compare the videos dealing with the same theme. At the same time, the authors of the videos can benefit from informal feedback from their peers on the work done. 

For the evaluation, the teaching team considers the group work for the making of the videos, a short individual presentation on a subject imposed to the students and a theoretical question to be developed on the videos of the other groups.

These two elements, video comparisons and questions on the content of the videos, are intended to involve the students as much as possible during the viewing sessions.

On the technical level (recording videos), no training was necessary for the students, who generally make good videos mainly with their smartphones and laptops.

Regarding the content, although the groups dealing with the same themes do not coordinate, the themes - which are broad enough - are generally treated differently by the groups not only in form, but also in content, since each group puts different emphases on "its" topic. This results in videos that are complementary or present the material from different angles, which is certainly an asset for the understanding of the topics covered.

The whole structure of the course, around the making of the video, gives the teacher the possibility to follow the process of the work and to witness the evolution of the students in relation to their learning, their understanding of the subject, their difficulties. It is possible to correct or redirect students along the way to improve the process and the final product.

The objective of changing the course format was achieved in that the level of student engagement during the viewing sessions was very good (despite the relatively long sessions). Also noteworthy is the collaborative environment among the students, which encourages and supports each other.

A small downside to the old course format where students clearly gained in comfort and confidence in front of the class as they gave presentations, the video format - which allows shy students to "hide" behind the video - creates a certain distance.

Illustrations/annexes
https://mediaserver.unige.ch/proxy/123219/VN3-314c-2019-2020-B-11-13.mp4
Nouvelles fonctionnalitées
01/07/2019
Non
Institution Faculté Couleur (Hexadecimal)
Université de Genève Transversal #CF0063
Université de Genève Théologie #4B0B71
Université de Genève SDS #F1AB00
Université de Genève Sciences #007E64
Université de Genève Médecine #96004B
Université de Genève Lettres #0067C5
Université de Genève GSEM #465F7F
Université de Genève FTI #FF5C00
Université de Genève FPSE #00b1ae
Université de Genève Droit #F42941
Situation problématique Page cible Situation Main color Dark color Illustration
Préparer Préparer Prepare #9966ff #613fa4 Préparer.svg
Rendre actifs Rendre actif Engage #33cc99 #269973 RendreActif.svg
Responsabiliser Responsabiliser Make responsible #0099ff #297eb6 Responsabiliser.svg
Faire créer Faire creer Create #ffa248 #bc7c3c FaireCréer.svg
Nom de l'innovation Page Cible Innovation name
Impliquer dans l'enseignement Impliquer dans l'enseignement Involve students in the teaching process
Exposer des cas pratiques Exposer des cas pratiques Examine case studies
Impliquer dans la Recherche Impliquer dans la Recherche Involve students in the research process
Démontrer Démontrer Demonstrate
Donner la parole Donner la parole Hear from students
Faire conceptualiser un projet Faire conceptualiser un projet Have students conceptualize a project
Faire gérer un projet Faire gérer un projet Have students manage a project
Faire réagir Faire réagir Generate reactions
Faire réaliser une production originale Faire réaliser une production originale Have students produce an original production
Développer des compétences Développer des compétences Develop skills
Simuler une situation Simuler une situation Simulate a situation
Questionner Questionner Ask questions
Faire collaborer Faire collaborer Encourage cooperation
Faire voter Faire voter To Vote
Logo Nom court Nom de l'institution
UNINE Université de Neuchâtel
UNIGE Université de Genève