à la Une

Décès de Michel Jeanneret

Michel Jeanneret est mort dimanche 3 mars à l’âge de 78 ans. Né en 1940, Michel Jeanneret était un spécialiste mondialement reconnu de la culture humaniste européenne et de la littérature du XVIIe siècle français. Après un doctorat ès lettres obtenu à l’Université de Neuchâtel, il fut nommé professeur au Département de Français moderne de l’Université de Genève en 1971. Il y mena une carrière exemplaire, formant des générations d’étudiants avec un grand sens pédagogique, dirigeant de nombreuses thèses et publiant des livres aussi importants que Des mets et des mots. Banquets et propos de table à la Renaissance (José Corti, 1987), Perpetuum mobile. Métamorphoses des corps et des œuvres, de Vinci à Montaigne (Macula, 1997) ou encore Éros rebelle. Littérature et dissidence à l’âge classique (Seuil, 2003). Michel Jeanneret fut également très impliqué sur le plan institutionnel : il dirigea la Section de Français et le Département de Français moderne à de nombreuses reprises, assuma deux fois la fonction de vice-doyen et fut à l’origine de la création du service des Relations internationales de l’Université.  À sa retraite en 2005, il fut nommé professeur à l’Université de Johns Hopkins (Baltimore), où il enseigna jusqu’en 2009. En qualité de professeur honoraire de notre Faculté, il fut enfin l’un des co-directeurs du Bodmer Lab depuis sa création en 2014.

Mouvement perpétuel: hommage à Michel Jeanneret (1940-2019)
par Frédéric Tinguely
Le Temps, jeudi 7 mars 2019

 

8 mars 2019
  2019