2011

Une nouvelle technologie au service de l'astronomie des hautes énergies 16 nov. 2011

La caméra du télescope FACT, développée en collaboration entre l’Université de Genève (UNIGE), l'EPFL, l’ETHZ et les universités de Dortmund et Würzburg, utilise pour la première fois des détecteurs basés sur des semi-conducteurs, pour observer des flash de lumière produits par les rayons gamma dans l’atmosphère.

Suite...

Cinquante nouvelles planètes au répertoire universel 12 sept. 2011

Des astronomes de l'UNIGE et de l’Observatoire européen austral (ESO) ont annoncé, le lundi 12 septembre, une moisson de plus de 50 nouvelles exoplanètes, incluant 16 super-Terres. Parmi celles-ci, il en est une en orbite à la lisière de la zone habitable de son étoile. En étudiant les propriétés de toutes les planètes, découvertes avec le télescope HARPS installé sur le site de La Silla au Chili, les chercheurs ont mis en évidence qu'environ 40% des étoiles semblables au Soleil comportent au moins une planète plus légère que Saturne.

Suite...

Des astronomes de l'UNIGE repèrent des trous noirs dissimulés dans des nuages 3 août 2011

Les trous noirs sont les objets les plus extrêmes de l'Univers. Si denses qu’aucune lumière ne s’en échappe, parfaitement ténébreux, ils restent inaccessibles aux télescopes classiques. Les astronomes les recherchent donc en scrutant les rayons X avec des appareils installés sur des satellites, comme par exemple INTEGRAL.

Suite...

Un nouveau centre pour dynamiser l’innovation genevoise 29 juin 2011

Provoquer des rencontres improbables entre les acteurs de la recherche et ceux de l’industrie; mettre les savoirs, les forces et les besoins en commun afin d’élaborer des projets inédits profitant au tissu économique local: voici l’objectif du Geneva Creativity Center. Lancé officiellement aujourd’hui par l’Université de Genève (UNIGE), la Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO) de Genève, l’Office de promotion des industries et des technologies (OPI) et l’Union industrielle genevoise (UIG), ce «laboratoire d’idées» a pour ambition de favoriser de nouvelles réussites économiques par le jeu du décloisonnement, du partage des ressources humaines et matérielles et du dialogue soutenu entre les porteurs de l’innovation sur le territoire genevois.

Suite...

Un récepteur pour détecter l’invisible 8 avr. 2011

Une collaboration internationale débouche sur la découverte d’un senseur de rayons UV-B et révèle comment les plantes s’en servent pour élaborer leur «crème solaire» moléculaire
Les rayons ultraviolets font partie intégrante de la lumière solaire et la protection contre les UV-B délétères constitue un enjeu vital pour les organismes vivants. En raison de leur sédentarité et de leur dépendance à la lumière pour la photosynthèse, les plantes ont développé des outils cellulaires pour contrer ce danger et s’adapter aux rayons UV-B. Or, les moyens mis en oeuvre par les végétaux pour détecter cette lumière invisible demeuraient inconnus. Avec ses collègues de l’Université de Freiburg (Allemagne), Roman Ulm, professeur à l’Université de Genève (UNIGE), vient d’identifier le premier récepteur d’UV-B et le rôle clé qu’il joue dans l’élaboration des défenses de la plante. Par ailleurs, étant donné sa présence ubiquitaire au sein du règne végétal, ce récepteur aurait influencé l’évolution des plantes terrestres. Les résultats de l’étude paraissent ce vendredi 1er avril 2011 dans la revue Science.

Suite...

La supraconductivité : une découverte physique centenaire! 7 avr. 2011

Tandis que les matériaux classiques de l’électronique atteignent leurs limites, les supraconducteurs possèdent un formidable potentiel. A l'occasion des cent ans de la découverte de la supraconductivité, l’Université de Genève (UNIGE), le Pôle de recherche national MaNEP et le CERN s’allient pour faire découvrir au grand public ce phénomène physique empreint de magie. Imaginez un monde où les véhicules se déplaceraient par lévitation. Un monde ou l’électricité circulerait sans aucune perte énergétique et pourrait même être stockée. Ce genre de rêves pourraient un jour prendre forme, au moyen de la supraconductivité. Pour familiariser le grand public avec ce phénomène, les physiciens ont concocté un programme d’événements qui se dérouleront tout au long de l’année à Genève.

Suite...

Un code barre unique caractérise l’activité de chaque gène 22 mars 2011

Des chercheurs de l’UNIGE et de l’EPFL mesurent en direct l’expression de gènes individuels dans des cellules distinctes et en déchiffrent les modes de fonctionnement
L’activité des gènes d’un organe est régulée de manière précise, alors que les cellules et les gènes individuels qui le constituent semblent faire leur travail de façon désordonnée. Comment est-ce possible? Afin de déchiffrer les codes barres de l’activité des gènes de mammifères, deux équipes de l’Arc lémanique, l’une pilotée par Ueli Schibler à l’UNIGE et l’autre par Felix Naef à l’EPFL, ont développé de nouveaux outils biotechnologiques et mathématiques. Les chercheurs ont ainsi pu déterminer en direct comment des gènes individuels sont transcrits à partir de leur matrice d’ADN, dans des cellules distinctes. L’étude, détaillée dans l’édition en ligne du 17 mars 2011 de la revue Science, démontre que chaque gène est caractérisé par un mode d’expression spécifique.

Suite...

Les anges-gardiens de la stabilité du génome 16 mars 2011

Suite à un stress environnemental, des chercheurs observent en direct la mobilisation de gènes sauteurs et découvrent le mécanisme qui les muselle
A l’heure où l’on parle de réchauffement climatique, des chercheurs se sont demandé si certains éléments de notre double hélice ne pourraient pas s’emballer suite à des chocs thermiques. Notre génome est constitué pour près de la moitié de rétrotransposons, des éléments génétiques capables de se déplacer d’un chromosome à l’autre. Ces «gènes sauteurs» sont généralement immobilisés au sein des cellules pour empêcher leur propagation incontrôlée. Or, une étude pilotée par le Professeur Jerzy Paszkowski à l’Université de Genève (UNIGE) démontre que des rétrotransposons peuvent être activés chez des plantules par une élévation de température et, en absence de garde-fous, se propager dans le génome de la génération suivante. Les résultats de la recherche et l’identité des garde-fous sont détaillés dans l’édition en ligne du 14 mars 2011 de la revue Nature. Ces travaux fournissent un cadre adéquat pour étudier, d’une part, l’influence des chocs thermiques sur la mobilisation des rétrotransposons, le potentiel mutagène de ces derniers, ainsi que leur rôle dans l’adaptation des plantes à l’environnement.

Suite...

Retour aux sources du rayonnement cosmique 8 mars 2011

Des astrophysiciens de l’UNIGE détectent des lieux d’accélération naturelle de particules dans l’espace
Deux études menées par le groupe de Roland Walter, chercheur au Départment d'astronomie de l'Université de Genève (UNIGE), paraissent dans les numéros de février (DOI) et mars (DOI) de la revue Astronomy & Astrophysics. Ces publications décrivent des accélérateurs cosmiques de particules à très haute énergie, soit des phénomènes très rarement identifiés. La signature de ces protons et de ces éléctrons les plus énergétiques jamais observés vient d'être mise en évidence dans Eta Carinae, ainsi que dans la nébuleuse du Crabe. Ces deux découvertes confirment désormais deux sources de rayonnement cosmique. De telles localisations demeurent très ardues à réaliser pour les chercheurs. C’est là l’enjeu de la prouesse que viennent d’accomplir les astronomes de l’UNIGE.

Suite...

Comment l’embryon élabore-t-il des organes d’une taille précise? 4 mars 2011

Une équipe pilotée par des chercheurs de l’UNIGE découvre un mécanisme de contrôle de croissance dynamique qui régule la taille des organes en développement
La nature a fait en sorte que les proportions de nos membres soient respectées, indépendamment de notre taille. Les mécanismes qui contrôlent la taille et la structuration des tissus relèvent des aspects les plus insaisissables dans le domaine de la biologie du développement. En élucider les rouages permettrait notamment de comprendre comment le manque de coordination entre la croissance du tissu et la spécialisation des cellules qui le constituent se traduit par des malformations. Une équipe menée par Marcos Gonzalez-Gaitan, professeur à l’Université de Genève (UNIGE), vient de mettre au jour un processus de contrôle de croissance qui module la taille des tissus. Les scientifiques dévoilent comment des acteurs moléculaires appelés morphogènes déterminent la dynamique de prolifération au sein des organes en développement. Les auteurs de cette étude, publiée dans l’édition du 4 mars 2011 de Science (DOI), cherchent désormais à savoir si cette «règle de croissance» intervient également dans des processus aboutissant au développement de tumeurs.

Suite...

La chasse aux exoplanètes 2.0 15 févr. 2011

Les astrophysiciens de l’UNIGE s’apprêtent à conquérir le ciel du Nord grâce au lancement de Harps-N
Un nouveau chapitre significatif est en train de s’écrire dans l’histoire de la chasse aux planètes situées hors de notre système solaire. L'Observatoire astronomique de l'Université de Genève (UNIGE) vient en effet de signer un accord qui marque le lancement officiel du projet Harps-N. L’objectif de cet accord est de doter rapidement Harps, l'instrument le plus performant pour la recherche d'exoplanètes depuis le sol, d’un frère jumeau dans l'hémisphère nord, qui permettra donc d’explorer toute cette partie de l’espace. Fruit d’un partenariat avec l'INAF (Institut national d'astrophysique, Italie), ce projet préside donc à la création d’un nouvel instrument de précision, qui sera installé au foyer du TNG (Telescopio nazionale galileo) : le télescope de 3,6m de l'INAF aux Iles Canaries.

Suite...
top