Project list

Communauté d'apprentissage

Projet

Project

>
>

Annexes

Général
53
Communauté d'apprentissage
Learning Community
Pamela Ohene-Nyako
pamela.ohene-nyako@unige.ch
Introduction aux méthodes d’histoire internationale
J1H214
Catégorisation
Master
Moins de 25
Rendre actifs
Faire collaborer
Université de Genève
Lettres
2018
Oui
Description du projet
Ce séminaire propose une approche interactive de l'enseignement, encourageant les discussions en groupe et la participation active des étudiant-es. Il propose des activités telles que l'expression des attentes et des objectifs, la lecture d'articles avec la méthode de l'arpentage, la recherche individuelle sur leur sujet, les présentations orales avec feedbacks et des jeux de rôle stimulants.

Le contenu du séminaire étant purement méthodologique, le défi était de le présenter de façon à intéresser et rendre actifs/ves les étudiant-es issu-es de plusieurs disciplines. Ce séminaire est dispensé en parallèle du cours d’introduction à l’histoire internationale, mais est tout à fait autonome en termes de contenu. L’objectif est de sensibiliser les étudiant-es à la particularité de la méthodologie de recherche en histoire internationale.  

Les étudiant-es sont réparti-es en 3 groupes pour le séminaire, groupes que se répartissent 2 enseignantes. Depuis cette année, le syllabus de départ et la structure sont identiques pour tous les groupes, mais la façon d’aborder la matière est propre à chaque enseignante. 

Le séminaire est constitué de 2 grandes parties de 6 semaines chacune. Pendant la première, l’enseignante présente la théorie liée à la méthodologie tout en proposant des exercices pratiques qui ont lieu soit en classe ou à domicile et qui sont obligatoires à rendre. Cette partie permet de fournir aux étudiant-es les outils, les démarches et les méthodes de l’historien-ne. Ces derniers permettront aux étudiant-es d’élaborer petit à petit leur propre sujet de recherche, choisi en début de séminaire à partir d’une liste proposée par l’enseignante. La seconde partie est réservée à la présentation des travaux de recherche qu’auront effectués les étudiant-es, ainsi que des feedbacks oraux entre collègues. 

Le séminaire est organisé de manière interactive, l’enseignante encourage les exercices en groupes et les discussions collectives. Lors de la 1ère séance, elle propose, par exemple, aux étudiant-es d’inscrire sur des Post-its jaune et orange d’une part leurs attentes vis-à-vis du cours et d’autre part les objectifs qu’ils/elles se fixent. Elle leur demande aussi d’exprimer ce que sont selon eux l’histoire internationale et la méthodologie. Ces activités permettent de partir des a priori des étudiant-es pour faire le point sur leurs connaissances, mais aussi de briser la glace et créer un esprit de groupe. Lors de la 2e séance, l’enseignante propose la lecture d’un article de 30 pages en suivant la méthode de l’arpentage. Chaque étudiant-e reçoit 2 pages de l’article à lire, chacun-e présente ensuite à l’oral les 2 pages qui lui ont été données à lire et ce dans l’ordre de l’article. Par ailleurs, l’enseignante fournit aux étudiant-es un guide de lecture afin de les aider dans cette tâche. 

À partir de la 3e séance, les étudiant-es ont défini leur sujet de recherche choisi dans une liste proposée par l’enseignante. Afin de rendre actifs/ves les étudiant-es et de permettre une meilleure assimilation de la théorie à travers la mise en pratique, lors de la présentation théorique sur la recherche bibliographique, l’enseignante laisse un moment aux étudiant-es pour effectuer des recherches sur leur propre sujet selon les méthodes apprises. Ils/elles définissent ainsi leur problématique qu’ils/elles envoient à l’enseignante qui la valide. L’ensemble des consignes concernant le travail qu’ils/elles doivent effectuer est fourni aux étudiant-es sous la forme d’un guide.  

Afin de débuter la seconde partie du séminaire, les étudiant-es rendent un 1er dossier de leur recherche constituée de l’introduction, du plan et de la bibliographie. Ils/elles l’envoient à l’enseignante qui fait un retour écrit sur cette version. Sur la base de ces commentaires qui ont pour but de s’assurer que les étudiant-es partent sur de bonnes bases, ils/elles rédigent ensuite une 1ère version de leur article. L’article est envoyé à l’enseignante qui le met également à disposition de l’étudiant-e chargé-e de son feedback oral en classe. Les séances sont à partir de ce moment constituées des présentations orales de 15 min de cette 1ère version, suivies d’un feedback d’étudiant-e de 10 min et du feedback général de l’enseignante. Les présentations ne doivent pas se focaliser sur le contenu thématique de leur article, mais sur les problèmes qu’ils/elles ont rencontrés, les solutions apportées et les principaux résultats de recherche. Suite à leur présentation, les étudiant-es reçoivent oralement un feedback de la part du pair qui a relu leur 1ère version. Ce feedback doit être constructif et constitué de 3 points positifs et 3 points à améliorer. L’enseignante fournit également un feedback oral sur la présentation. Suite à ces feedbacks et aux corrections qu’ils/elles auront apportées, les étudiant-es rendent la version finale de leur recherche qui doit compter 20 000 caractères. La version finale est à remettre durant la session d’examens et une dernière version commentée par l’enseignante leur est renvoyée, de même qu’une note indicative (non valable administrativement puisqu’il s’agit d’un contrôle continu, mais elle permet aux étudiant-es de mieux se situer).  

Dans le but de rendre actifs/ves les étudiant-es, il est également arrivé que l’enseignante propose un jeu de rôle sous la forme d’un débat télévisé en suivant la méthode de l’aquarium. La moitié de la classe représentait le public et l’autre moitié les protagonistes d’un plateau télévisé. En plus d’un-e présentateur/trice ou médiateur/trice, 3 étudiant-es défendant des positions différentes argumentaient, aidé-es d’une personne chacun-e qui avait pour fonction de les soutenir en recherchant des informations sur internet lorsque les arguments manquaient. 

La dernière séance était consacrée à un retour général sur le séminaire où les étudiant-es étaient invité-es à remplir l’évaluation en ligne en classe et à partager leurs commentaires et ressentis s’ils/elles le souhaitaient. 

L’enseignante attire l’attention sur le découpage de l’article lors de l’activité d’arpentage. Lors des premiers essais, elle avait imprimé l’article et distribué 2 pages par étudiant-e. Cependant, il est plus judicieux de prendre garde à ne pas découper des phrases ou des paragraphes ce qui peut réduire la compréhension par l’étudiant-e du passage qui lui a été assigné. 

Si le feedback régulier tout au long du processus d’écriture de leur recherche aide beaucoup les étudiant-es, l’enseignante souligne qu’il faut avoir conscience que cela demande du temps de préparation et de correction.  

Enfin, il est intéressant de prendre en compte les attentes et les objectifs des étudiant-es. S’ils/elles expriment un sentiment d’incertitude, il peut alors être utile de multiplier les moments de feedback. Ne pas oublier que si pour les enseignant-es ou chercheurs/euses la méthodologie paraît évidente, elle est nouvelle pour les étudiant-es qui peuvent être perdu-es si l’on ne prend pas le temps d’expliquer son importance et ce qu’elle permet de faire. Pour cela, il faut rendre la matière concrète, expliquer par exemple comment faire une bibliographie, mais aussi pourquoi il est important que tout-es possèdent le même code pour unifier les données et qu’elles soient accessibles à tous et toutes. 

« Ce séminaire apporte un cadre dans lequel l’étudiante peut avancer dans sa compréhension de la matière de manière construite et logique. L’accompagnement de l’enseignante est soutenu et le feedback aide à mieux évaluer ses forces et ses faiblesses en amont du rendu final. En général le séminaire donne goût pour la matière. » 

« Les diapositives du cours mis sur moodle sont très clairs et bien structurés. Le retour sur nos travaux à rendre est précis et approfondi, ce qui nous permet de comprendre avec facilité nos points à améliorer. Le retour (même s’il est parfois négatif) n’est jamais rabaissant, mais, au contraire, encourageant et pertinent. Le suivi est complet et utile, la professeure étant toujours à disposition et ayant toujours des conseils et/ou suggestions pour nous aider à aboutir à un travail de bonne qualité. » 

This seminar offers an interactive approach to teaching, encouraging group discussions and active student participation. It offers activities such as expressing expectations and goals, reading articles with the surveying method, individual research on their topic, oral presentations with feedback and stimulating role plays.

Since the content of the seminar is purely methodological, the challenge was to present it in such a way as to interest and engage students from several disciplines. This seminar is taught in parallel with the introductory course in international history, but is completely independent in terms of content. The objective is to sensitize students to the particularities of research methodology in international history.  

The students are divided into 3 groups for the seminar, which are shared by 2 teachers. Since this year, the starting syllabus and the structure are identical for all groups, but the way of approaching the subject is specific to each teacher. 

The seminar consists of two main parts of 6 weeks each. During the first part, the teacher presents the theory related to the methodology while proposing practical exercises which take place either in class or at home and which are compulsory to return. This part provides students with the tools, approaches and methods of the historian. These will allow students to gradually develop their own research topic, chosen at the beginning of the seminar from a list proposed by the teacher. The second part of the seminar is reserved for the presentation of the students' research work, as well as oral feedback between colleagues. 

The seminar is organized in an interactive way, the teacher encourages group exercises and collective discussions. èreDuring the first session, for example, she asks students to write down on yellow and orange Post-its their expectations of the course and the objectives they have set for themselves. She also asks them to express what they think international history and methodology are. These activities allow the students to take stock of their knowledge, but also to break the ice and create a group spirit. During the 2e session, the teacher proposes the reading of a 30-page article using the survey method. Each student is given two pages of the article to read, and then each student presents the two pages that were given to him or her to read, in the order of the article. The teacher provides students with a reading guide to help them with this task. 

From the 3rde session onwards, the students have defined their research topic from a list proposed by the teacher. In order to make the students active and to allow a better assimilation of the theory through practical application, during the theoretical presentation on bibliographic research, the teacher leaves a moment for the students to carry out research on their own subject according to the methods learned. They define their problematic and send it to the teacher who validates it. All the instructions concerning the work they must do are provided to the students in the form of a guide.  

In order to begin the second part of the seminar, students will hand in a first version of their research, consisting of the introduction, the plan and the bibliography. They send it to the teacher who gives written feedback on this version. Based on this feedback, which is intended to ensure that the students are on the right track, they then write a first draft of their article. The paper is sent to the teacher who also makes it available to the student in charge of the oral feedback in class. From this point on, the sessions consist of 15-minute oral presentations of this first draft, followed by 10 minutes of student feedback and general feedback from the teacher. The presentations should not focus on the thematic content of their paper, but on the problems they encountered, the solutions they found and the main research results. Following their presentation, students receive oral feedback from the peer who reviewed their first draft. This feedback should be constructive and consist of 3 positive points and 3 points for improvement. The teacher also provides oral feedback on the presentation. Following this feedback and the corrections they have made, the students hand in the final version of their research paper, which must be 20,000 characters long. The final version is due during the exam session and a final version commented by the teacher is sent back to them, as well as an indicative grade (not valid administratively since it is a continuous assessment, but it allows students to better situate themselves).  

In order to make the students active, the teacher also proposed a role-playing game in the form of a televised debate using the fishbowl method. Half of the class represented the audience and the other half represented the protagonists of a TV show. In addition to a presenter or mediator, 3 students defending different positions argued, helped by one person each who had the function of supporting them by searching for information on the internet when arguments were missing. 

The last session was devoted to a general feedback on the seminar where students were invited to complete the online evaluation in class and share their comments and feelings if they wished. 

The teacher draws attention to the cutting of the article during the surveying activity. In the first attempts, she had printed the article and distributed 2 pages per student. However, it is wiser to be careful not to cut out sentences or paragraphs, which can reduce the student's understanding of the assigned passage. 

While regular feedback throughout the process of writing their research helps students a great deal, the teacher stresses that it is important to be aware that this requires time for preparation and correction.  

Finally, it is interesting to take into account the students' expectations and objectives. If they express a feeling of uncertainty, it can be useful to multiply the moments of feedback. Do not forget that if the methodology seems obvious to the teachers or researchers, it is new to the students who may be lost if one does not take the time to explain its importance and what it allows to do. To do this, it is necessary to make the material concrete, to explain, for example, how to make a bibliography, but also why it is important that everyone has the same code to unify the data and make it accessible to everyone. 

"This seminar provides a framework within which the student can advance her understanding of the material in a constructed and logical manner. The teacher's guidance is sustained and the feedback helps to better assess her strengths and weaknesses before the final paper. In general, the seminar gives students a taste for the subject." 

"The course slides on moodle are very clear and well structured. The feedback on our assignments is precise and thorough, which allows us to easily understand our areas for improvement. The feedback (even if it is sometimes negative) is never demeaning, but, on the contrary, encouraging and relevant. The follow-up is complete and useful, the teacher being always available and having advice and/or suggestions to help us achieve a good quality work. 

Illustrations/annexes
Nouvelles fonctionnalitées
01/04/2020
Non
GSI
Institution Faculté Couleur (Hexadecimal)
Université de Genève Transversal #CF0063
Université de Genève Théologie #4B0B71
Université de Genève SDS #F1AB00
Université de Genève Sciences #007E64
Université de Genève Médecine #96004B
Université de Genève Lettres #0067C5
Université de Genève GSEM #465F7F
Université de Genève FTI #FF5C00
Université de Genève FPSE #00b1ae
Université de Genève Droit #F42941
Situation problématique Page cible Situation Main color Dark color Illustration
Préparer Préparer Prepare #9966ff #613fa4 Préparer.svg
Rendre actifs Rendre actif Engage #33cc99 #269973 RendreActif.svg
Responsabiliser Responsabiliser Make responsible #0099ff #297eb6 Responsabiliser.svg
Faire créer Faire creer Create #ffa248 #bc7c3c FaireCréer.svg
Nom de l'innovation Page Cible Innovation name
Impliquer dans l'enseignement Impliquer dans l'enseignement Involve students in the teaching process
Exposer des cas pratiques Exposer des cas pratiques Examine case studies
Impliquer dans la Recherche Impliquer dans la Recherche Involve students in the research process
Démontrer Démontrer Demonstrate
Donner la parole Donner la parole Hear from students
Faire conceptualiser un projet Faire conceptualiser un projet Have students conceptualize a project
Faire gérer un projet Faire gérer un projet Have students manage a project
Faire réagir Faire réagir Generate reactions
Faire réaliser une production originale Faire réaliser une production originale Have students produce an original production
Développer des compétences Développer des compétences Develop skills
Simuler une situation Simuler une situation Simulate a situation
Questionner Questionner Ask questions
Faire collaborer Faire collaborer Encourage cooperation
Faire voter Faire voter To Vote
Logo Nom court Nom de l'institution
UNINE Université de Neuchâtel
UNIGE Université de Genève