Groupes de recherche

PostCit

PostCit — "Penser la différence raciale et postcoloniale"
(anciennement POST IT)

PostCit propose des réflexions transdisciplinaires autour des problématiques liées à l'altérité, la « race » et la postcolonialité, en privilégiant les perspectives des postcolonial studies, des critical race and whiteness studies, des subaltern studies, et des ethnic and racial studies. Ce groupe a été co-fondé en 2008 par Manuela Honegger et Noémi Michel. Il est le fruit d'un désir de se familiariser, par la discussion collective, avec ces perspectives critiques.

Nées dans les universités anglo-saxonnes au début des années 1980, ces perspectives nourrissent une pensée critique de la modernité et des rapports de pouvoir. Elles explorent la formation, la stabilisation et la persistance complexe des pratiques coloniales et de l’idée de la « race ». Ces approches nous enjoignent de « penser la différence raciale et postcoloniale » dans le but de repenser les objets centraux des sciences humaines et sociales, tels que la citoyenneté, les identités, les représentations culturelles et politiques, l’exclusion, la migration ou encore la démocratie.

PostCit contribue à la production et à la diffusion du savoir académique et publique autour de ces problématiques et de ces courants intellectuels, en plein essor en Suisse et en Europe depuis quelques années. Par le biais d’une liste de diffusion, de journées d'étude, d’ateliers, et de rencontres ouvertes au public, PostCit favorise les échanges entre doctorant.e.s, chercheur.e.s, artistes et personnes intéressées au croisement des principales disciplines des sciences sociales et humaines (science politique, sociologie, anthropologie, histoire, philosophie, études littéraires et filmiques).

PostCit poursuit les activités suivantes :

  • La discussion des projets de ses participant.e.s. Les membres peuvent ainsi présenter et soumettre au débat leurs recherches ou pratiques artistiques et politiques en cours.
  • La discussion de textes et autres supports produits par les perspectives critiques de la « race » et de la postcolonialité. Ceux-ci sont regroupés sous les trois catégories suivantes : les « fondements », les « références » et les « déploiements » dans la recherche contemporaine. Les discussions de ces textes et supports visent à la confrontation d’idées et à la mise lien avec les projets de chaque participant.e.
  • Le visionnement collectif et la discussion de films et d’autres matériaux visuels liés à la « race » et à la postcolonialité. Ce programme de visionnement – intitulé C-IT – s’organise selon trois axes : l’anthropologie visuelle et la décolonisation, la différence coloniale, postcoloniale et raciale au cinéma, et enfin, le regard sur soi des groupes et individus marqués par les différences.
  • L’intervention (scientifique, artistique et politique) dans la cité. PostCit dissémine ses réflexions en organisant des événements publics, tels que la présentation de publications, et en participant collectivement ou par le biais de ses membres à des séminaires, des tables rondes, des ateliers, des conférences ou encore des débats publics.
  • L’échange d’information entre ses membres par le biais de la liste de diffusion .

Contact :

Pour rejoindre le groupe, s’informer de ses activités, ou être inscrit.e à la liste de diffusion, contacter la coordinatrice de PostCit, Noémi MICHEL, . Pour toute information concernant le programme de visionnement, contacter les responsables du volet C-IT, Mélanie PETREMONT, et Jacob LACHAT,.