Faculté & Cité

SDS Podcasts

Les podcasts de la Faculté des Sciences de la Société proposent des entretiens avec nos chercheuses et chercheurs sur des thématiques de sciences sociales, des éclairages et des idées pour faire réfléchir au monde dans lequel nous vivons.  

 

cba2bb86d4.jpg  

En cas de panne, avec Prof. Mathilde Bourrier et Prof. Nicolas Nova

octobre 2020

La panne, attendue et redoutée, impensée et pourtant si prévisible, anticipée et prévenue autant que possible, source d’apprentissages inépuisable, irréductible et toujours si perturbatrice, reste-t-elle un incontournable de nos sociétés ? Malgré nos efforts pour contrôler, anticiper et prévenir, les pannes constituent encore des moments de rupture, de suspens, qui menacent différents ordres productifs, techniques, symboliques et sociaux, de plus en plus hybridés. À quels nouveaux frais, notre regard sur les pannes peut-il se régénérer et embrasser de manière plus ample que ce qu’un premier inventaire, intuitif, abondamment hérité des réflexions sur nos sociétés techniciennes, nous aurait spontanément conduit à considérer ?

 

unnamed.jpg  

Inscription de l'alpinisme au patrimoine immatériel de l'Unesco, avec Prof. Bernard Debarbieux

février 2020

L'alpinisme vient d'être inscrit au patrimoine culturel immatériel de l'humanité. Qui a porté ce projet ? Qui a-t-il fallu convaincre ? Avec quels arguments, et quels concepts ? De son côté, le massif du Mont-Blanc attend toujours aux portes du patrimoine mondial une inscription dont il est question depuis plus de vingt-cinq ans.

 

24rtg245g2.jpg  

Les mouvements sociaux, avec Prof. Marco Giugni

janvier 2020

Marco Giugni aborde le concept de mouvement social et questionne les facteurs et structures de mobilisation, et les formes d’actionsC’est l’ensemble des caractéristiques d’un régime ou de ses institutions qui facilitent ou entravent l’action collective des citoyens et citoyennes. Une des caractéristiques les plus importantes qui permet la mobilisation sociale est le degré de concentration du pouvoir étatique et la capacité de ce même État à accepter les changements qui émanent des contre-pouvoirs, notamment les mouvements sociaux.