Plan d'études & Programme

Après trois années d’études dans une discipline des sciences naturelles ou exactes ou des sciences humaines, les étudiant-e-s se retrouvent au début du MUSE dans un contexte interdisciplinaire. Dès lors, les questions qui leur sont posées sont formulées en fonction des problèmes environnementaux, loin de l’approche disciplinaire habituelle.

120 crédits                Répartis sur 4 semestres
Langue principale  Français; quelques cours en anglais
5 spécialisations     Biodiversité, écosystèmes et société I Impacts climatiques I Développement durable
                                     et urbanisation I Energie I Sciences de l’eau.

Plan d'études

    1er semestre 2e semestre 3e Semestre 4e semestre
INTERDISCIPLINARITE ET IMMERSION 16 ECTS  
FONDAMENTAUX 18 ECTS        
METHODES  8 ECTS        

SPECIALISATIONS

27 ECTS         
 COURS A CHOIX 18 ECTS        
TRAVAIL DE FIN D'ETUDES 33 ECTS        

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

programme et horaires

enseignements

Interdisciplinarité et Immersion

16 ECTS I semestre 1

Les ateliers et les cours "Interdisciplinarité et Immersion" visent à développer chez l'étudiant-e une sensibilité aux aspects épistémologiques, pratiques et méthodologiques de l’approche interdisciplinaire qu’il ou elle aura à mettre en oeuvre au fil de son curriculum au sein du MUSE.

Evolène_1.jpg

 Val d'Hérens, Octobre 2015

Fondamentaux 

18 ECTS I SEMESTRES 1 ET 2

La partie "Fondamentaux" sert à compléter la formation déjà acquise par l’étudiant-e dans le domaine de l’environnement au sens large. Dans l’idéal, l’étudiant-e choisit des cours dont les concepts n’ont pas été abordés dans son cursus académique antérieur. Mais il ou elle est également libre de consolider ses connaissances dans une discipline déjà abordée.

Méthodes

8 ECTS  I  SEMESTRES 1 ET 3

Les ateliers et cours/exercices "Méthodes" proposent une formation de base en méthodologie à travers une approche flexible, offrant 3 blocs de cours: Analyse de données, Géomatique et Modélisation qui permettent à l’étudiant-e de choisir les cours en fonction de ses besoins méthodologiques et de sa progression.

Important : pour les blocs "Analyse de données" et "Géomatique", les cours de niveau 1 (14E212  MTH_Analyses de données 1 / 12T408 Géomatique)  doivent avoir été validés pour pouvoir s'inscrire aux cours de niveau 2 (14E213  MTH_Analyses de données 2 / 14E214 MTH_Géomatique 2) . Les étudiant-e-s pouvant attester de la réussite d'un cours jugé équivalent ont également accès au niveau 2.

Spécialisations  

27 ECTS  I  SEMESTRES 2 ET 3

Des enseignements spécialisés (cours obligatoires et cours à option recommandés) complètent la formation. Chacun des 5 modules de spécialisation contient des cours, ateliers séminaires et TP orientés vers les sciences exactes/naturelles et vers les sciences sociales.

Biodiversité, écosystèmes et société I Impact climatique I Développement durable et urbanisation I Energie I Sciences de l'eau

BIODIVERSITÉ, ÉCOSYSTÈMES ET SOCIÉTÉ

Depuis une quarantaine d’années, l’érosion de la biodiversité sur notre planète s’est considérablement accrue. Quant aux tentatives pour enrayer ces pertes, elles se sont soldées par des échecs. Aussi l’orientation des recherches en matière de biodiversité a-t-elle évolué, avec le soutien de conventions impliquant états et scientifiques. Initialement centrées sur des questions d’inventaire, les recherches sur la biodiversité s'étendent désormais à l'évaluation des services rendus  aux  êtres humains. Cette approche anthropocentrique, dite des « services écosystémiques », doit contribuer à convaincre le grand public et les décideurs et les décideuses de la nécessité d’agir. Les recherches entreprises à l’Université de Genève et cette spécialisation du MUSE portent à la fois sur la biodiversité, les écosystèmes et les services rendus à la société en se basant sur des observations de terrain, des études en laboratoire et la modélisation statistique et spatiale.

Biodiversité, écosystèmes et société I Impact climatique I Développement durable et urbanisation I Energie I Sciences de l'eau

Co-responsables : Marc Hufty, Martin Schlaepfer

IMPACTS CLIMATIQUES

Cette spécialisation aborde les principes fondamentaux de la modélisation climatique et de l’analyse des impacts environnementaux, en les croisant aux enjeux politiques, juridiques et économiques que pose le changement climatique à l’échelle internationale. Elle combine des cours de météorologie et de climatologie, de modélisation, d’analyse des impacts du climat et des cours avancés de relations internationales, de droit international et d’économie de l’environnement. Ces cours avancés permettent de mieux se familiariser avec les processus complexes qui gèrent le climat, et de voir comment ces mécanismes peuvent interagir avec de nombreux domaines aux plans environnemental, socio-économique et politique. Ces interactions seront en parti­culier étudiées au sein d’un atelier croisant l’analyse des impacts environnementaux et les enjeux de gouvernance multi-niveaux.

Co-responsables : Makane Mbengue, Markus Stoeffel

DÉVELOPPEMENT DURABLE ET URBANISATION

Cette spécialisation propose une approche de l’environnement dans le contexte de l’urbanisation des sociétés et des objectifs de développement durable. Les enseignements proposés portent sur la développement urbain durable et la gouvernance.. À partir de la prise en considération des enjeux écologiques, sociaux et économiques du développement, on aborde les conditions et les méthodes de l’action publique pour un dé­veloppement territorial durable. Une attention particulière est donnée aux théories du dé­veloppement et de l’urbanisme, mais également aux instruments politiques et techniques (modélisation spatiale, études d’impact, évaluation des services écosystémiques).

Co-responsables : Alexandre Hedjazi, Cédric Lambert

ÉNERGIE

Dans le cadre de cette spécialisation sont abordés les problèmes de l’énergie et leurs impli­cations technologiques, économiques et environnementales. Les cours de physique, tech­nique, économie et politique de l’énergie ainsi que le cours traitant des méthodes d’ana­lyse de l’énergie constituent les bases de cette formation. Des séminaires sur les politiques, les systèmes et les filières énergétiques élargissent les horizons dans une optique interdis­ciplinaire. Des enseignements portant sur des thèmes spécifiques, comme les énergies re­nouvelables, les économies d’énergie et les risques liés à l’énergie et au climat permettent d’effectuer des approfondissements. Enfin, cette spécialisation offre la possibilité d’appli­quer les outils géomatiques à la problématique de l’énergie et d’étudier la transition des villes et les stratégies d’intervention psychologique sous l’angle de l’efficience énergétique.

Co-responsables : Martin Patel, Salvatore Di Falco

SCIENCES DE L’EAU

Les enseignements de la spécialisation « Sciences de l’eau » ont pour but de transmettre les connaissances théoriques et pratiques nécessaires à l’étude et à la compréhension des processus biophysicochimiques majeurs se déroulant dans les eaux continentales de sur­face. Les altérations de ces processus induites par les activités humaines sont placées dans un cadre général lié au fonctionnement des écosystèmes aquatiques, de manière à pouvoir contribuer à la compréhension et à la résolution de problèmes liés, par exemple, à la ges­tion, valorisation et préservation des ressources en eau, à l’établissement de diagnostics de qualité des systèmes aquatiques, à la production d’eau potable et au traitement des eaux usées.

Co-responsables : Jean-Luc Loizeau, Serge Stoll

Cours à choix

18 ECTS I Semestres 2-3-4

Les cours à choix peuvent être choisis:

  • a) parmi les enseignements à choix recommandés MUSE de chaque spécialisation (voir syllabus MUSE).
  • b) parmi les enseignements proposés dans le cadre d’autres cursus niveau master de l’Université de Genève et ayant un lien fort avec  les spécialisations MUSE.
  • c) parmi les enseignements MUSE des volets fondamentaux, méthodes, et spécialisation non validés dans le cadre des ECTS obligatoires MUSE (voir la description des  enseignements dans le syllabus MUSE pour d’éventuelles restrictions).
  • d) parmi les enseignements dispensés dans d’autres formations de master de l’Université de Genève. 
  • e) parmi les enseignements à distance (e-learning).  
  • f) parmi les enseignements d’autres universités ou EPF suisses ou d’une université étrangère
  • g) sous forme d'un stage intra-cursus, en lien avec les sciences de l'environnement ou le développement durable. Valeur: 3 ECTS. C'est à l'étudiant-e de chercher une place de stage et de vérifier sa compatibilité avec l'enseignement "stage". Descriptif Modèle de convention intra-cursus. Contact :  marie-jose.genolet(at)unige.ch.

Les étudiant-e-s souhaitant suivre un cours parmi les enseignements b) d), e) ou f) doivent faire une demande qui doit être validée par le Comité MUSE (demande à adresser à la conseillère aux études Nicole Efrancey Dao).

Les enseignements sont validés selon le mode prévu par l’enseignant-e et/ou la faculté et/ou l’université concernés.

Important : en cas de conflit d’horaire cours à choix/ cours obligatoires (fondamentaux, méthodes, spécialisation), ce sont les cours obligatoires qui sont prioritaires, notamment au semestre 2.

Travail de fin d'études

33 ects I SEMESTRES 3 ET 4

Le travail de fin d’études comporte un atelier d'accompagnement de master, un  travail de mémoire de master et la soutenance du mémoire.

> voir les pages Mémoires MUSE.