Les études en Socioéconomie et Démographie

La formation en socioéconomie a pour objectif de mettre en place un enseignement original, articulé sur un projet scientifique et pédagogique authentiquement interdisciplinaire. Objet d'un consensus au-delà du monde académique, la socioéconomie affirme que les sciences économiques et sociales convergent pour nous aider à comprendre et à agir.

De plus, l'institut offre une formation en démographie unique en Suisse et dans le bassin limitrophe, qui comble une lacune qui se fait de plus en plus sentir avec l'importance croissante des questions démographiques dans les enjeux actuels de la société. Une offre de cours variée permet à chaque étudiante et étudiant d’acquérir les outils de la démographie en fonction de ses objectifs professionnels et de sa situation personnelle.

Enjeux actuels

A l'ère de la globalisation et de la (alter)mondialisation, les interfaces entre l'économique et le social sont cruciaux car il est reconnu que le marché ne répond que d'une manière imparfaite à "la question sociale", portant sur les ingrédients essentiels par lesquels la société garde sa cohésion ("le ciment social" selon Elster), les décisions économiques étant prises principalement par ce système individuel et décentralisé qu’est le marché. Ceci vaut à l'échelle internationale aussi bien que locale, dans les pays pauvres comme dans les sociétés riches. La capacité ou l'incapacité des institutions à réparer ou réguler, l'élaboration du concept de responsabilité sociale des entreprises et son appropriation par les acteurs économiques, les revendications environnementales nouvelles et les modes de consommation, constituent une liste bien incomplète de thématiques imbriquées qu'il importe d'étudier en profondeur.

Origines

Le concept d’"économie sociale" s'inscrit dans une vieille tradition européenne qui remonte au moins à Max Weber. Généralement associé à la doctrine économique de l'église catholique, il couvre une période clairement identifiée dans l'évolution de la pensée économique (environ 1880-1930) et concerne la promotion des coopératives et des mutuelles. Il inclut également le rôle des syndicats et d'autres groupes sociaux et analyse l'organisation économique de notre société d'une manière plus corporatiste que le marché, notamment par une interaction et par une négociation entre groupe sociaux. Cette approche reste vivante dans le tiers monde - le manuel du Bureau International du Travail la concernant en témoigne -, mais chez nous, le débat sur les interfaces entre l'économie et le social s'est plutôt porté sur des problèmes de cohésion sociale, sur des exigences éthiques ainsi que environnementales. Cette orientation porte l'étiquette plus "moderne" de socioéconomie . En effet, la commission de recherche de l'Union Européenne lance aujourd'hui tous ses projets de recherche économiques sous l'appellation de "socio-economics".

Formations

La formation en socioéconomie intègre des enseignements propres à l'institut de démographie et socioéconomie, ainsi que des enseignements de sciences économiques orientés vers le social et des enseignements de sciences sociales tournés vers l'économique. La maîtrise académique en socioéconomie demande la réalisation d'un mémoire ou d'un stage de 30 crédits, et est donc orientée vers la pratique, de la recherche ou d'une valorisation concrète des savoirs à la frontière entre études et vie active. L'orientation en démographie permet d'acquérir une formation complète en démographie, à la fois de ses concepts et théories et de ses outils. Il existe également un doctorat de socioéconomie et un doctorat de démographie.