Project list

Encadrement à distance

Projet

Project

>
>

Annexes

Général
82
Encadrement à distance
Remote coaching
Andréas Dettwiler
Anne-Catherine Baudoin 
Andreas.Dettwiler@unige.ch
Introduction au Nouveau Testament
6BNT11B
Catégorisation
Bachelor
Moins de 25
Préparer
Questionner
Université de Genève
Théologie
2005
Oui
Description du projet
Les activités pédagogiques de ce cours à distance sont variées et interactives, incluant des quiz, des travaux écrits et des présentations orales, afin de répondre aux besoins d'un public diversifié et de promouvoir un apprentissage actif.

Ce cours est dispensé à distance existe depuis de nombreuses années. Son public est assez hétérogène, souvent composé de personnes plus âgées que l’étudiant-e venant d’obtenir sa maturité, ayant un emploi en parallèle et parfois une formation universitaire préalable. Afin de répondre aux attentes des différent-es étudiant-es et aux contraintes de l’enseignement à distance, l’équipe enseignante met en place une large variété d’activités permettant l’accompagnement et le suivi des étudiant-es qui évoluent chaque année. 

Ce cours, composé de 7 leçons, est proposé sur un semestre. Chaque leçon couvre une période de 15 jours de travail individuel de la part des étudiant-es. Ils/elles reçoivent l’ensemble des documents de travail au début de chaque période et en accord avec les principes de l’enseignement à distance, sont ensuite libres d’organiser leur temps de travail comme ils/elles le souhaitent. Pour rythmer ces différentes périodes, chacune des leçons est ponctuée par un travail à rendre dont la validation conditionne la poursuite du cursus. 

L’espace Moodle à disposition des étudiant-es est organisé par leçon. Chacune des sections propose un éditorial présentant l’objet de la leçon, les documents à disposition ainsi que le travail à réaliser en fin de leçon. Les documents théoriques proposés aux étudiant-es sont pour la grande majorité des documents rédigés par l’équipe enseignante, appuyés par des manuels d’introduction dont la lecture est fortement recommandée. 

À la fin de chaque leçon, les étudiant-es doivent effectuer un travail intermédiaire qui peut prendre la forme d’un quiz, d’un travail écrit ou d’un exposé audio/vidéo. Les quiz, parfois visuels, n’ont pas un temps de passation limité, mais les étudiant-es doivent, au terme de 3 tentatives maximum, atteindre un taux de bonnes réponses de 75 % pour les valider. Ils sont élaborés de façon à ce que les réponses à certaines des questions ne se trouvent pas dans le cours, mais requièrent la consultation de manuels et d’autres ressources. Une fois la passation validée, des feedbacks s’affichent sous chaque question pour compléter les connaissances des étudiant-es. Les travaux écrits proposent aux étudiant-es de répondre à 5 questions ouvertes en un maximum de 2-3 pages. Celles-ci sont présentées dans l’éditorial du début de leçon. Les enseignant-es corrigent chacun des travaux en suivi de modifications et commentaires afin de fournir un feedback complet aux étudiant-es. Ces derniers doivent obtenir la mention « travail validé » ; en cas d’échec, un travail complémentaire leur est demandé pour la semaine suivante. 

Pour la première fois cette année, lors de la leçon 6, l’équipe enseignante a proposé aux étudiant-es l’enregistrement d’une présentation orale de 10 min sur un sujet à choisir dans une liste présentée dans l’éditorial de la leçon correspondante. Ce format permet de préparer les étudiant-es au format de l’examen oral, de s’habituer à une présentation sur un sujet donné en quelques minutes et de recevoir ensuite des commentaires sur le fond comme sur la forme de leur exposé. Jusqu’à Juin 2020, l’examen final était composé d’un oral de 20 min portant sur la matière du cours d’introduction et les lectures complémentaires. Les étudiant-es disposaient d’un temps de préparation de 20 min et d’une bible non annotée pour répondre à l’une des deux questions qui leur étaient soumises. Jusqu’à cette date, les étudiant-es qui résidaient trop loin pour venir à Genève avaient la possibilité de passer l’examen à distance dans un organisme officiel (ambassade, consulat, établissement d’enseignement supérieur). Des formules d’examens permettant aux étudiant-es de les passer depuis leur domicile sont depuis peu à l’étude.

Afin de pallier la principale difficulté apparaissant lors de l’enseignement à distance, à savoir l’isolement des étudiant-es, l’équipe enseignante a mis en place plusieurs dispositifs. D’une part, elle propose, à la suite de la leçon 4, une journée de rencontre en présentiel. Les objectifs de cette séance sont de faire connaissance, de répondre aux questions des étudiant-es, de reprendre ensemble les différents points des premières leçons et de découvrir de nouveaux aspects du Nouveau Testament. D’autre part, entre la leçon 5 et 6, les étudiant-es ont la possibilité de solliciter un entretien téléphonique individuel (avec ou sans caméra) d’un quart d’heure avec l’équipe enseignante. Ce rendez-vous permet de faire le point avec les étudiant-es et de répondre à leurs questions. 

Les enseignants insistent sur le fait que, dans l’enseignement à distance, la pédagogie est très différente. Le public cible est souvent motivé, sait pourquoi il suit cette formation et ne craint pas l’aridité. Au-delà des artifices techniques, les étudiant-es sont avant tout sensibles à la clarté des contenus proposés et plébiscitent les documents écrits. Ils apprécient néanmoins la variété des supports ; il faut donc proposer différents formats pour satisfaire toutes les attentes et modes d’apprentissage (lecture, audio, vidéo…). 

Les étudiant-es très enthousiastes et impliqué-es au début du semestre s’essoufflent quelque peu après la 5e leçon. C’est pour cette raison que les enseignant-es ont instauré le système de coaching individuel pour les motiver. Celui-ci est proposé à l’ensemble des étudiant-es, mais seul un quart d’entre eux profite de la possibilité d’un appel téléphonique ou zoom avec les enseignants. De ce fait, une initiative qui pourrait paraître chronophage à première vue se révèle très raisonnable et offre un soutien essentiel aux étudiant-es. 

L’équipe enseignante propose également, au cours du semestre, des séances en classe virtuelle en visioconférence. Ces séances de questions-réponses — et non de cours magistral — sont proposées sur plusieurs créneaux afin de limiter le nombre d’étudiant-es par séance. Les enseignants conseillent de ne pas dépasser 60 ou 90 min pour ces classes virtuelles afin de ne pas perdre l’attention des étudiant-es. Ces séances sont enregistrées et proposées ensuite sur Moodle pour l’ensemble des étudiant-es. 

Les enseignants ont privilégié un rythme de 15 jours plutôt qu’hebdomadaire afin de laisser les étudiant-es, souvent très organisés, indépendant-es quant à la planification de leur travail. Pour autant, il ne faut pas les laisser sans guidage : l’obligation d’effectuer un travail de validation tous les 15 jours est un bon moyen de motiver et donner un rythme aux étudiant-es. 

La correction poussée des travaux écrits est très chronophage pour l’équipe enseignante, mais elle est très appréciée par les étudiant-es. Cette méthode permet de relancer la motivation des étudiant-es par une pédagogie d’encouragement et de suivre la progression de chacun-e.   

Enfin, il est important de prendre en compte et de pallier la question de la solitude que peuvent ressentir les étudiant-es. Les forums ne suffisent pas à créer un lien, un esprit collectif. C’est pour cela qu’une séance en présentiel est proposée en milieu de semestre. Elle n’est pas obligatoire, les étudiant-es sont tout de même fortement encouragé-e à y participer (devoir justifier son absence potentielle). 

« Comme tous les cours de brevet 1 du Bachelor de théologie, les documents PDF qui scandent le cours et constituent son ossature sont remarquablement soignés et de très bonne qualité. On y revient constamment dans la suite de son parcours, car l’essentiel y est dit, même parfois brièvement, et permet ensuite de s’aiguiller vers des ressources bibliographiques plus précises. Si je suis réservé quant à l’utilité pédagogique des QCM, je dois reconnaître que l’exercice était mieux réussi que dans d’autres cours : les questions étaient subtiles et nécessitaient d’anticiper certains pièges, de revoir ses notes de cours, etc. Mais, plus que le QCM, c’est surtout les phases de travail de rédaction qui m’ont permis de progresser le plus, avec une mention spéciale pour l’exposé enregistré, très rare à ma connaissance dans le Bachelor, qui permet de travailler d’autres compétences parfois sous-évaluées dans notre cursus. » 

The pedagogical activities of this distance learning course are varied and interactive, including quizzes, written assignments and oral presentations, to meet the needs of a diverse audience and promote active learning.

This distance learning course has existed for many years. Its public is quite heterogeneous, often composed of people older than the student who has just obtained his or her Matura and who have a job at the same time and sometimes a previous university education. In order to meet the expectations of the different students and the constraints of distance learning, the teaching team has set up a wide variety of activities to support and monitor the students, who change each year.

This course, composed of 7 lessons, is offered over one semester. Each lesson covers a 15-day period of individual work by the students. They receive all the work documents at the beginning of each period and, in accordance with the principles of distance learning, are then free to organize their work time as they wish. To punctuate these different periods, each lesson is punctuated by an assignment, the validation of which determines the continuation of the course. 

The Moodle space available to students is organized by lesson. Each section has an editorial presenting the subject of the lesson, the documents available and the work to be done at the end of the lesson. The theoretical documents offered to students are for the most part documents written by the teaching team, supported by introductory manuals which are highly recommended. 

At the end of each lesson, students are required to complete an intermediate assignment which may take the form of a quiz, a written assignment or an audio/video presentation. The quizzes, sometimes visual, do not have a time limit, but students must reach a 75% correct answer rate after a maximum of 3 attempts to validate them. They are designed so that the answers to some of the questions are not found in the course, but require consultation of textbooks and other resources. Once the assignment has been validated, feedback is displayed under each question to supplement students' knowledge. The written assignments ask students to answer 5 open-ended questions in a maximum of 2-3 pages. These are presented in the editorial at the beginning of the lesson. Teachers grade each assignment, following up with modifications and comments to provide students with complete feedback. Students must receive a "passed" grade; if they fail, they are asked to complete an additional assignment for the following week. 

For the first time this year, during lesson 6, the teaching team offered students the opportunity to record a 10-minute oral presentation on a topic chosen from a list presented in the editorial of the corresponding lesson. This format allows students to prepare for the oral exam format, to get used to a presentation on a given topic in a few minutes and to receive feedback on the content as well as on the form of their presentation. Until June 2020, the final exam consisted of a 20-minute oral presentation on the introductory course material and additional readings. Students were given 20 minutes of preparation time and an unannotated Bible to answer one of two questions. Until then, students who lived too far away to come to Geneva had the option of taking the exam remotely at an official institution (embassy, consulate, institution of higher learning). Examination formulas that allow students to take the exams from home have recently been developed. 

In order to alleviate the main difficulty that arises during distance learning, namely the isolation of students, the teaching team has put in place several mechanisms. On the one hand, it proposes, following lesson 4, a day of face-to-face meetings. The objectives of this session are to get to know each other, to answer the students' questions, to review together the different points of the first lessons and to discover new aspects of the New Testament. On the other hand, between lesson 5 and 6, students have the possibility to request an individual telephone interview (with or without camera) with the teaching team. This meeting allows us to review the lesson with the students and to answer their questions. 

The teachers insist that the pedagogy in distance learning is very different. The target audience is often motivated, knows why they are taking this course and is not afraid of dryness. Beyond the technical devices, students are above all sensitive to the clarity of the proposed content and prefer written documents. However, they appreciate the variety of media; it is therefore necessary to offer different formats to satisfy all expectations and learning modes (reading, audio, video...). 

Students who are very enthusiastic and involved at the beginning of the semester lose steam after the 5the lesson. This is why the teachers have introduced the individual coaching system to motivate them. This is offered to all students, but only a quarter of them take advantage of the possibility of a phone call or zoom with the teachers. Thus, an initiative that might seem time-consuming at first glance turns out to be very reasonable and offers essential support to students. 

The teaching team also offers, during the semester, virtual classroom sessions via videoconference. These question-and-answer sessions - not lectures - are offered in several slots in order to limit the number of students per session. The teachers advise not to exceed 60 or 90 minutes for these virtual classes in order not to lose the students' attention. These sessions are recorded and then made available on Moodle for all students. 

The teachers have favored a two-week rhythm rather than a weekly one in order to leave the students, who are often very organized, independent in the planning of their work. However, they should not be left without guidance: the obligation to complete a validation assignment every two weeks is a good way to motivate and pace the students. 

The extensive correction of written work is very time-consuming for the teaching staff, but it is greatly appreciated by the students. This method makes it possible to boost student motivation by encouraging them and to follow their progress.   

Finally, it is important to take into account and address the issue of loneliness that students may feel. Forums are not enough to create a link, a collective spirit. This is why a face-to-face session is proposed in the middle of the semester. It is not compulsory, but students are strongly encouraged to participate (they must justify their potential absence).  

"As with all the courses in the Bachelor of Theology, the PDF documents that punctuate the course and constitute its backbone are remarkably well done and of very good quality. One returns to them constantly in the course of one's studies, because the essentials are said, even if sometimes briefly, and one can then be directed to more precise bibliographical resources. If I have reservations about the pedagogical usefulness of the MCQs, I must admit that the exercise was more successful than in other courses: the questions were subtle and required anticipating certain traps, reviewing one's course notes, etc. But, more than the MCQs, it is above all the writing phases that allowed me to progress the most, with a special mention for the recorded presentation, very rare to my knowledge in the Bachelor's program, which allows me to work on other skills that are sometimes undervalued in our curriculum. "

Illustrations/annexes
Nouvelles fonctionnalitées
01/07/2020
01/07/2020
Non
Effacé
Institution Faculté Couleur (Hexadecimal)
Université de Genève Transversal #CF0063
Université de Genève Théologie #4B0B71
Université de Genève SDS #F1AB00
Université de Genève Sciences #007E64
Université de Genève Médecine #96004B
Université de Genève Lettres #0067C5
Université de Genève GSEM #465F7F
Université de Genève FTI #FF5C00
Université de Genève FPSE #00b1ae
Université de Genève Droit #F42941
Situation problématique Page cible Situation Main color Dark color Illustration
Préparer Préparer Prepare #9966ff #613fa4 Préparer.svg
Rendre actifs Rendre actif Engage #33cc99 #269973 RendreActif.svg
Responsabiliser Responsabiliser Make responsible #0099ff #297eb6 Responsabiliser.svg
Faire créer Faire creer Create #ffa248 #bc7c3c FaireCréer.svg
Nom de l'innovation Page Cible Innovation name
Impliquer dans l'enseignement Impliquer dans l'enseignement Involve students in the teaching process
Exposer des cas pratiques Exposer des cas pratiques Examine case studies
Impliquer dans la Recherche Impliquer dans la Recherche Involve students in the research process
Démontrer Démontrer Demonstrate
Donner la parole Donner la parole Hear from students
Faire conceptualiser un projet Faire conceptualiser un projet Have students conceptualize a project
Faire gérer un projet Faire gérer un projet Have students manage a project
Faire réagir Faire réagir Generate reactions
Faire réaliser une production originale Faire réaliser une production originale Have students produce an original production
Développer des compétences Développer des compétences Develop skills
Simuler une situation Simuler une situation Simulate a situation
Questionner Questionner Ask questions
Faire collaborer Faire collaborer Encourage cooperation
Faire voter Faire voter To Vote
Logo Nom court Nom de l'institution
UNINE Université de Neuchâtel
UNIGE Université de Genève