Project list

Fiches techniques & logiciel interactif

Projet

Project

>
>

Annexes

Général
78
Fiches techniques & logiciel interactif
Fact sheet & interactive software
Evelina Trutnevyte
evelina.trutnevyte@unige.ch
FND Energy, Climate and Environment
14E244
Catégorisation
Master
Moins de 25
Rendre actifs
Faire gérer un projet
Université de Genève
Sciences
2018
Oui
Description du projet
Ce cours sur le mix énergétique offre aux étudiants des fiches d'information et un outil interactif pour explorer les technologies d'approvisionnement en électricité et créer un mix électrique pour la Suisse en 2035, favorisant ainsi une réflexion éclairée sur le sujet.

Ce cours porte sur les différents types d’énergie. Il couvre les impacts énergétiques, environnementaux et économiques de diverses technologies d’approvisionnement en électricité en Suisse, comme l’énergie solaire photovoltaïque, hydraulique, éolienne ou nucléaire. Une problématique particulièrement complexe abordée dans ce cours concerne le mix électrique. L’enseignante avait la volonté de rendre plus accessible ce sujet qui comporte une dizaine de variables (p.ex., les contraintes technologiques et plusieurs impacts environnementaux ou économiques).

Pour ce faire, elle propose aux étudiant-es des fiches techniques simplifiées présentant l’ensemble des technologies illustrées par des images. En plus des connaissances purement techniques, l’enseignante était également intéressée par l’avis et les jugements subjectifs des étudiant-es sur ces technologies. Afin de les impliquer, les étudiant-es effectuent des simulations sur un outil interactif, développé par l’équipe enseignante lors d’un projet de recherche : Riskmeter.

Afin de leur permettre de découvrir la masse d’informations que représente la thématique du mix énergétique, les étudiant-es ont à disposition des fiches d’information qui résument les principales technologies d’approvisionnement en électricité et leurs impacts. Ils/elles doivent parcourir ces fiches avant de venir au cours pendant lequel des explications supplémentaires leur sont fournies. À la suite d’une introduction théorique, l’enseignante engage des discussions de groupes afin que les étudiant-es partagent ce qu’ils/elles ont compris, échangent sur ce qu’ils/elles pensent des différentes technologies.

À la suite de ces discussions, afin de mettre en pratique leurs connaissances, les étudiant-es utilisent l’outil interactif Riskmeter. Ils/elles doivent, individuellement, créer un mix électrique techniquement réalisable pour la Suisse en 2035. Ce mix doit non seulement être réalisable, mais il doit également correspondre aux valeurs personnelles de l’étudiant-e (importance accordée aux impacts écologiques et économiques). À travers cet exercice, les étudiant-es expérimentent les avantages et les inconvénients des différentes technologies d’approvisionnement en électricité et se forgent une opinion éclairée sur le type de mix électrique qu’ils/elles souhaiteraient voir en Suisse à l’avenir. À la suite de ces simulations, de nouvelles discussions de groupe sont engagées pendant lesquelles chacun-e doit être en mesure de défendre les choix qu’il/elle a effectués (ce qui implique de connaître l’ensemble des possibilités et leurs différents impacts). Les opinions des étudiant-es sont mesurées avant et après le cours afin de souligner les effets de leurs apprentissages, comme par exemple, les changements d’opinion en raison des nouvelles informations apprises pendant le cours.

En 2019, l’enseignante a offert la possibilité aux étudiant-es de se saisir des matériels pédagogiques du cours (fiches d’informations et outil interactif) afin de les adapter en vue de les présenter à des publics externes. Deux étudiantes ont ainsi, dans le cadre de leur projet de Master, repris la structure du cours de façon plus approfondie et vulgarisée dans le but de le proposer à différents publics. Elles ont par exemple présenté 4 ateliers d’information à destination de citoyen-nes genevois-es. Elles ont par ailleurs adapté leur matériel d’atelier au niveau d’élèves de 12 à 19 ans pour l’intégrer dans l’activité Terrascope de l’UNIGE. Ces projets ont donné lieu, en plus de leur mémoire, à une publication dans un journal de recherche à comité de lecture. Les étudiant-es ont ainsi pu consolider les connaissances apprises en classe et les transformer en un projet qui sera enseigné à des publics externes à l’université.

L’outil Riskmeter facilite beaucoup l’apprentissage des étudiant-es. Il leur permet d’une part d’expérimenter le choix de technologies en connaissant leurs différents impacts, mais aussi de faciliter les échanges après ces simulations. Il accroît la motivation des étudiant-es qui l’apprécient particulièrement, mais facilite aussi les débats en groupe.

Le fait de pouvoir tester ses connaissances théoriques aide à rendre le cours plus digeste et plus ludique. Il existe de nombreux outils interactifs de simulation pouvant être adaptés aux différents contenus enseignés. Cependant, si l’outil nécessaire n’existe pas, il faut avoir conscience que le processus de création d’un tel outil est chronophage. Les fiches techniques sont quant à elles plus simples à réaliser.

Proposer aux étudiant-es de s’approprier le matériel d’un cours pour le dispenser à des publics externes permet de maximiser les effets d’apprentissage et l’impact sociétal des étudiant-es. C’est un concept adaptable à tous types de contenus. Cependant, l’enseignante souligne que cela lui paraît d’autant plus pertinent pour les cours qui abordent des thématiques de société (développement durable, la santé, la numérisation, etc.). C’est un exercice très formateur d’arriver à vulgariser un contenu. C’est différent de travailler une matière pour un examen et de la travailler pour être capable de l’enseigner. Cela demande davantage de motivation, d’intégration du contenu et permet d’acquérir de nombreuses compétences génériques (gestion de projet, organisation d’ateliers, prise de parole en public, collecte de fonds, etc.). À long terme, on pourrait imaginer une activité de ce type plus institutionnalisée, comme des événements éducatifs périodiques pour les citoyens ou des liens formels avec des écoles où les étudiant-es en Master de l’Université de Genève transmettraient leurs connaissances.

« C'était vraiment intéressant d'avoir toutes ces informations et de comparer notre opinion à celle des autres. »

« C'était un atelier très intéressant. Intéressant de voir le système électrique actuel et d'essayer de trouver les solutions et le mix nécessaires pour l'avenir. Je ne savais pas que la Suisse dépendait si peu de l'électricité d'origine fossile. Et j'ai appris qu'il n'y a pas une seule solution pour l'avenir, mais que nous devons utiliser une variété de sources et avoir un système intégré qui peut répondre aux demandes lorsque, par exemple, l'offre d'énergie éolienne et solaire est faible. »

« J'ai vraiment apprécié cet enseignement. Il était intéressant d'en apprendre davantage sur les impacts de tous les différents types d'énergie, en particulier d'apprendre que certaines des énergies que nous considérons comme les plus durables ont également des impacts négatifs. C'était un exercice utile que d'essayer de faire nous-mêmes la tâche de déterminer l'approvisionnement énergétique futur de la Suisse. Merci ! »

This course on the energy mix provides students with fact sheets and an interactive tool to explore electricity supply technologies and create an electricity mix for Switzerland in 2035, thus promoting informed reflection on the subject.

This course focuses on the different types of energy. It covers the energy, environmental and economic impacts of various electricity supply technologies in Switzerland, such as solar photovoltaic, hydro, wind, and nuclear power. A particularly complex issue addressed in this course is the electricity mix. The teacher wanted to make this subject, which includes about ten variables (e.g. technological constraints and several environmental or economic impacts), more accessible.

To this end, she provided students with simplified technical sheets presenting all the technologies illustrated by images. In addition to purely technical knowledge, the teacher was also interested in the students' subjective opinions and judgements about these technologies. In order to involve them, the students carry out simulations on an interactive tool, developed by the teaching team during a research project: Riskmeter.

To enable them to discover the wealth of information that the energy mix represents, students are provided with fact sheets that summarize the main electricity supply technologies and their impacts. They are required to read through these before coming to the lecture, during which further explanations are provided. Following a theoretical introduction, the teacher engages in group discussions so that students can share what they have understood and exchange views on the different technologies.

Following these discussions, to put their knowledge into practice, students use the interactive tool Riskmeter. Individually, they have to create a technically feasible electricity mix for Switzerland in 2035. This mix must not only be feasible, but it must also correspond to the student's personal values (emphasis on ecological and economic impacts). Through this exercise, students experience the advantages and disadvantages of different electricity supply technologies and form an informed opinion on the type of electricity mix they would like to see in Switzerland in the future. Following these simulations, further group discussions are held in which each student must be able to defend the choices he/she has made (which implies knowledge of all the possibilities and their different impacts). Students' opinions are measured before and after the course to highlight the effects of their learning, e.g., changes in opinion due to new information learned during the course.

In 2019, the teacher offered students the opportunity to take the course materials (fact sheets and interactive tool) and adapt them for presentation to external audiences. Two students, as part of their master’s project, took up the structure of the course in a more in-depth and popularized way with the aim of offering it to different audiences. For example, they presented 4 information workshops for the citizens of Geneva. They also adapted their workshop material to the level of students aged 12 to 19 years to integrate it into the Terrascope activity at the UNIGE. In addition to their dissertation, these projects resulted in a publication in a peer-reviewed research journal. The students were thus able to consolidate the knowledge learned in class and transform it into a project that will be taught to audiences outside the university.

The Riskmeter tool greatly facilitates student learning. On the one hand, it allows them to experiment with the choice of technologies by knowing their different impacts, but it also facilitates exchanges after these simulations. It increases the motivation of the students, who particularly appreciate it, but also facilitates group discussions.

Being able to test one's theoretical knowledge helps to make the course more digestible and fun. There are many interactive simulation tools that can be adapted to the different contents taught. However, if the necessary tool does not exist, one should be aware that the process of creating such a tool is time-consuming. Technical sheets are easier to create.

Offering students, the opportunity to appropriate course material for delivery to external audiences maximizes the learning effects and societal impact of students. It is a concept that can be adapted to all types of content. However, the teacher emphasized that she felt that it was more relevant for courses dealing with societal issues (sustainable development, health, digitalization, etc.). It is a very formative exercise to manage to popularize content. It is different from working on a subject for an exam and working on it to be able to teach it. It requires more motivation, integration of the content, and allows for the acquisition of many generic skills (project management, organization of workshops, public speaking, fundraising, etc.). In the long term, one could imagine a more institutionalized activity of this type, such as periodic educational events for citizens or formal links with schools where University of Geneva Master students would pass on their knowledge.

"It was really interesting to have all this information and to compare our opinion to the others.

"It was a very interesting workshop. Interesting to see the current electricity system and try to find the solutions and mix needed for the future. I did not know Switzerland relied so little on electricity from a fossil fuel source. And I learn that there is not one solution for the future but we need to use a variety of sources and have an integrated system that can respond to demands when for example the supply of wind and solar are low."

 "I really enjoyed this workshop. It was interesting to learn more about the impacts of all different types of energy, especially to learn that some of the energies we think of as the most sustainable do also have negative impacts. It was a useful exercise to try to do the task ourselves of working out Switzerland's future energy supply. Thank you!”

Illustrations/annexes
Nouvelles fonctionnalitées
01/06/2020
Non
ISE
Institution Faculté Couleur (Hexadecimal)
Université de Genève Transversal #CF0063
Université de Genève Théologie #4B0B71
Université de Genève SDS #F1AB00
Université de Genève Sciences #007E64
Université de Genève Médecine #96004B
Université de Genève Lettres #0067C5
Université de Genève GSEM #465F7F
Université de Genève FTI #FF5C00
Université de Genève FPSE #00b1ae
Université de Genève Droit #F42941
Situation problématique Page cible Situation Main color Dark color Illustration
Préparer Préparer Prepare #9966ff #613fa4 Préparer.svg
Rendre actifs Rendre actif Engage #33cc99 #269973 RendreActif.svg
Responsabiliser Responsabiliser Make responsible #0099ff #297eb6 Responsabiliser.svg
Faire créer Faire creer Create #ffa248 #bc7c3c FaireCréer.svg
Nom de l'innovation Page Cible Innovation name
Impliquer dans l'enseignement Impliquer dans l'enseignement Involve students in the teaching process
Exposer des cas pratiques Exposer des cas pratiques Examine case studies
Impliquer dans la Recherche Impliquer dans la Recherche Involve students in the research process
Démontrer Démontrer Demonstrate
Donner la parole Donner la parole Hear from students
Faire conceptualiser un projet Faire conceptualiser un projet Have students conceptualize a project
Faire gérer un projet Faire gérer un projet Have students manage a project
Faire réagir Faire réagir Generate reactions
Faire réaliser une production originale Faire réaliser une production originale Have students produce an original production
Développer des compétences Développer des compétences Develop skills
Simuler une situation Simuler une situation Simulate a situation
Questionner Questionner Ask questions
Faire collaborer Faire collaborer Encourage cooperation
Faire voter Faire voter To Vote
Logo Nom court Nom de l'institution
UNINE Université de Neuchâtel
UNIGE Université de Genève