Project list

Jeu sérieux & projet authentique

Projet

Project

>
>

Annexes

Général
108
Jeu sérieux & projet authentique
Serious game & authentic project
Laurent Matthey & Marta Alonso
Laurent.Matthey@unige.ch
Atelier de projet urbain
T406231
Catégorisation
Master
25 - 50
Rendre actifs
Simuler une situation
Université de Genève
SDS
2017
Oui
Description du projet
Ce cours propose un serious game qui simule la vie professionnelle dans un bureau d'urbanisme, offrant aux étudiant-es la possibilité d'expérimenter les étapes de la gestion de projets d'urbanisme et de prendre des décisions impactant le scénario du jeu, une expérience difficile à reproduire dans un contexte réel de projet en classe.

Depuis une vingtaine d’années, la pratique de l’urbanisme s’est sensiblement modifiée. La conduite d’un projet urbain s’apparente désormais à une gestion de projet complexe nécessitant de plus en plus de compétences en ingénierie de projet. Face à ce constat, le Master en développement territorial de l’Université de Genève était désireux d’adapter ses méthodes pédagogiques pour la formation des futurs aménagistes, urbanistes et autres agents de la planification. Le choix a été fait de s’orienter vers des stratégies d’apprentissage par problème et de jeu de rôles en proposant aux étudiant-es une simulation (un mode d’enseignement régulièrement utilisé en faculté de Médecine) pour favoriser un  « savoir agir » permettant de mobiliser et combiner une variété de connaissances, procédures et ressources.  

Un fonds obtenu en 2017 a permis de répondre à cette attente avec le développement d’un serious game (jeu sérieux) par la Haute école d’ingénierie et gestion du canton de Vaud (HEIG-VD) dédié à la gestion de projet de développement territorial.

Ce serious game est une simulation de la vie professionnelle dans un bureau d’urbanisme. Son utilisation par l’équipe enseignante peut être adaptée en fonction du niveau des étudiant-es, du format de cours et des objectifs pédagogiques.   

Concrètement, l’étudiant-e plongé-e dans cette simulation reçoit via la plateforme un courriel avec la description d’un projet d’urbanisme. À partir de là, c’est à lui/elle d’aller solliciter les différents acteurs du jeu pour récolter divers documents qui l’aideront à mener à bien sa mission jalonnée par des étapes critiques. Tout au long du jeu, des évènements surviennent semaine après semaine et l’étudiant-e est amené-e à faire des choix, prendre des décisions qui vont avoir un impact sur le scénario et la conduite du projet. Par exemple, on peut décider dès le début d’aller faire une visite sur le site ou choisir de s’y rendre plus tard. Les actions possibles à chaque étape du projet sont limitées par un budget temps de sorte que, comme dans la réalité, il n’est pas possible de tout faire. Il est donc important donc pour l’étudiant-e de faire preuve d’esprit critique et d’allouer ses ressources aux tâches qui lui paraissent les plus importantes.  

La temporalité et le jeu d’acteurs sont réalistes dans cette simulation, deux éléments qui sont très compliqués à mettre en place dans le cadre d’un vrai projet présenté en cours. D’une part car un projet d’urbanisme peut durer des années et d’autre part, car il peut y avoir beaucoup d’acteurs impliqués (ce qui rend compliqué de tous les inviter à témoigner lors d’un cours). Dans le cadre de l’atelier de projet en urbanisme par exemple, les étudiant-es répondent à une demande réelle d’une commune ou d’un canton. Ils/elles sont amené-es à produire un diagnostic territorial puis à proposer un projet d’aménagement d’un site. Dans le cadre du partenariat, la collectivité publique s’engage à déléguer des personnes pour suivre les projets aux différentes étapes clefs. En parallèle, les étudiant-es peuvent profiter du jeu de simulation pour expérimenter toutes les étapes de la gestion d’un projet d’urbanisme, qui ne peuvent pas être abordée dans les limites d’un atelier semestriel. 

Les étudiant-es jouent au jeu en équipe pendant la semaine de lecture. En fonction des discussions qui ont lieu au sein des groupes, le temps de jeu est de 4 à 5h. Une option du jeu permet d’envoyer des commentaires aux étudiant-es pendant ils/elles jouent. Un débriefing par équipe se fait en séance, les étudiant-es racontent le processus, argumentent leurs décisions et obtiennent un retour de la part de l’équipe enseignante. Ils/elles ont la possibilité, par la suite, de rejouer afin d’explorer et de mesurer l’impact de chaque décision sur la suite du jeu. 

Un serious game est un projet d’envergure, en plus du coût financier lié au développement technique, il faut prévoir un temps conséquent pour monter les scénarios (rédaction d’une cinquantaine de pages). En contrepartie, cette simulation peut devenir l’élément central d’un cours avec les apports théoriques et les activités pédagogiques qui vont pouvoir s’articuler autour. 

L’énorme plus-value d’un serious game de ce type est de pouvoir émuler un projet dans son entier à des fins pédagogiques. Cela permet aux étudiant-es d’avoir une vision holistique de la conduite d’un projet et leur permet de les faire raisonner, prendre des décisions au plus proche de situations professionnelles réelles. Les étudiant-es ont ainsi l’occasion de mettre en pratique leurs connaissances théoriques pour développer des compétences métiers.  

Le fait de jouer en groupe permet de stimuler la pratique réflexive et l’apprentissage par les pairs. Il est important de donner un feedback aux étudiant-es sur leur parcours au travers du jeu et de leur donner la possibilité de rejouer pour apprendre de leurs erreurs.  

This course offers a serious game that simulates professional life in an urban planning office, offering students the opportunity to experience the stages of urban planning project management and make decisions impacting the scenario of the game, an experience difficult to reproduce in a real context of a project in class.

Over the last twenty years, the practice of urban planning has changed significantly. The conduct of an urban project is now similar to a complex project management requiring more and more skills in project engineering. Faced with this observation, the Master in Territorial Development at the University of Geneva was eager to adapt its teaching methods for the training of future urban planners and other planning agents. The choice was made to move towards problem-based learning and role-playing strategies by offering students a simulation (a teaching mode regularly used in the Faculty of Medicine) to foster a "knowledge to act" allowing to mobilize and combine a variety of knowledge, procedures and resources.  

A fund obtained in 2017 made it possible to meet this expectation with the development of a serious game by the School of Engineering and Management of the Canton of Vaud (HEIG-VD) dedicated to the management of territorial development projects.  

This serious game is a simulation of professional life in an urban planning office. Its use by the teaching team can be adapted according to the level of the students, the course format and the educational objectives.   

In concrete terms, the student immersed in this simulation receives an email with the description of an urban planning project via the platform. From there, it is up to him/her to go and solicit the different actors of the game to collect various documents that will help him/her carry out his/her mission, which is marked by critical steps. Throughout the game, events occur week after week and the student is led to make choices and decisions that will have an impact on the scenario and the conduct of the project. For example, one can decide at the beginning to go and visit the site or choose to go there later. The possible actions at each stage of the project are limited by a time budget so, as in reality, it is not possible to do everything. It is therefore important for the student to think critically and allocate resources to the tasks that seem most important.  

The temporality and the play of actors are realistic in this simulation, two elements that are very complicated to put in place in a real project presented in class. On the one hand, because an urban planning project can last for years and on the other hand, because there can be many actors involved (which makes it complicated to invite them all to testify during a course). In the framework of the urban planning project workshop, for example, students respond to a real request from a municipality or a canton. They are asked to produce a territorial diagnosis and then to propose a development project for a site. Within the framework of the partnership, the public authority commits to delegating people to follow the projects at the different key stages. At the same time, students can take advantage of the simulation game to experience all the steps of managing an urbanism project, which cannot be approached within the limits of a semester workshop. 

tudents play the game in teams during reading week. Depending on the discussions that take place within the groups, the game time is 4 to 5 hours. An option in the game allows students to send feedback while they are playing. A debriefing by team is done during the session, the students relate the process, argue their decisions and get feedback from the teaching team. They have the opportunity to replay the game in order to explore and measure the impact of each decision on the rest of the game.  

A serious game is a large-scale project. In addition to the financial cost of technical development, it takes a considerable amount of time to create the scenarios (about 50 pages). On the other hand, this simulation can become the central element of a course with theoretical contributions and educational activities that can be articulated around it. 

The enormous added value of a serious game of this type is to be able to emulate an entire project for educational purposes. This allows students to have a holistic vision of the conduct of a project and allows them to reason and make decisions as close as possible to real professional situations. Students have the opportunity to put their theoretical knowledge into practice to develop professional skills.  

Playing in groups stimulates reflective practice and peer learning. It is important to give feedback to students on their progress through the game and to give them the opportunity to play again to learn from their mistakes.  

Illustrations/annexes
https://www.unige.ch/innovations-pedagogiques/application/files/1216/4508/6337/Matthey_Alonso_interface_du_serious_game.jpg
Nouvelles fonctionnalitées
01/02/2022
Non
Institution Faculté Couleur (Hexadecimal)
Université de Genève Transversal #CF0063
Université de Genève Théologie #4B0B71
Université de Genève SDS #F1AB00
Université de Genève Sciences #007E64
Université de Genève Médecine #96004B
Université de Genève Lettres #0067C5
Université de Genève GSEM #465F7F
Université de Genève FTI #FF5C00
Université de Genève FPSE #00b1ae
Université de Genève Droit #F42941
Situation problématique Page cible Situation Main color Dark color Illustration
Préparer Préparer Prepare #9966ff #613fa4 Préparer.svg
Rendre actifs Rendre actif Engage #33cc99 #269973 RendreActif.svg
Responsabiliser Responsabiliser Make responsible #0099ff #297eb6 Responsabiliser.svg
Faire créer Faire creer Create #ffa248 #bc7c3c FaireCréer.svg
Nom de l'innovation Page Cible Innovation name
Impliquer dans l'enseignement Impliquer dans l'enseignement Involve students in the teaching process
Exposer des cas pratiques Exposer des cas pratiques Examine case studies
Impliquer dans la Recherche Impliquer dans la Recherche Involve students in the research process
Démontrer Démontrer Demonstrate
Donner la parole Donner la parole Hear from students
Faire conceptualiser un projet Faire conceptualiser un projet Have students conceptualize a project
Faire gérer un projet Faire gérer un projet Have students manage a project
Faire réagir Faire réagir Generate reactions
Faire réaliser une production originale Faire réaliser une production originale Have students produce an original production
Développer des compétences Développer des compétences Develop skills
Simuler une situation Simuler une situation Simulate a situation
Questionner Questionner Ask questions
Faire collaborer Faire collaborer Encourage cooperation
Faire voter Faire voter To Vote
Logo Nom court Nom de l'institution
UNINE Université de Neuchâtel
UNIGE Université de Genève