Project list

MOOC & cas pratiques

Projet

Project

>
>

Annexes

Général
89
MOOC & cas pratiques
MOOC & case study
Michel Hottelier
michel.hottelier@unige.ch
Droit Constitutionnel
5051
Catégorisation
Bachelor
500 - 1000
Préparer
Questionner
Université de Genève
Droit
2016
Oui
Description du projet
Plusieurs cours ex-cathedra de cet enseignement ont été filmés et montés à la manière d’un MOOC. En visionnant ces vidéos à distance, les étudiant-es préparent les séances de travail en présentiel qui leur permettent d’approfondir leurs connaissances et poser des questions. Cela leur permet également de revisionner les cours quand ils/elles le souhaitent.

Le cours de droit constitutionnel, obligatoire pour les premières années de Bachelor en droit, est initialement donné de manière ex cathedra pour une heure de cours, puis une seconde partie du cours se donne sous forme de séance de travail. Les étudiant-es se répartissent en plusieurs grands groupes et les séances sont interactives, mais il reste difficile de mobiliser une forte participation des étudiant-es dans des groupes aussi grands.

L’enseignant avait à cœur d’offrir aux étudiant-es des nouvelles modalités de cours et d’apprentissage plus modernes et plus flexibles. Voyant les nouvelles modalités d’apprentissage des étudiant-es et les contraintes de gestion des horaires de plus en plus fréquentes, l’enseignant a voulu alléger le cours ex cathedra par quelques séances sous forme de MOOC disponibles en ligne.

Il était important de pouvoir offrir aux étudiant-es des modes d’enseignement variés pour plusieurs raisons. L’augmentation des effectifs pour le Bachelor en droit commençait à soulever un problème logistique de places disponibles dans les auditoires. Par ailleurs, dans les premières évaluations du cours, de plus en plus d’étudiant-es évoquaient un souci d’aménagement de leurs horaires car ils/elles étaient de plus en plus à devoir concilier les études avec une charge familiale et/ou un emploi.

Par intérêt pédagogique et afin de répondre à ces quelques problématiques, l’enseignant a voulu créer quelques séquences de cours sous forme de MOOC et remplacer le cours lui-même. En somme, lorsque les séquences sur certaines notions existent, le cours n’a pas lieu et est remplacé par le visionnement des séquences créées combiné avec la structuration du cours en classe inversée.

La mise en place des séquences MOOC pour le cours de droit constitutionnel était à l’origine un projet pilote soutenu par le rectorat.

Au cours de l’année académique, 6 cours ex cathedra prennent la forme de séquences filmées, montées puis animées à la manière d’un MOOC dont le visionnement par les étudiant-es se fait librement et à distance. L’étudiant-e acquiert les éléments théoriques et les fondamentaux de la thématique prévue pour la semaine, en visionnant la séquence. 

Les étudiant-es préparent ensuite à domicile des exercices et des lectures sur la base de cas pratiques traités ensuite en séance de travail en présence de l’enseignant et de l’assistant. Les exercices sont abordés de façon interactive entre l’enseignant et les étudiant-es. 

Ce format de classe inversée présente l’avantage d’élargir l’offre des cours dans le souci de s’adapter au mode d’enseignement virtuel. Il offre davantage de disponibilité aux étudiant-es, en ce qu’il est possible de (re)visionner le cours ex cathedra au moment qui leur convient. 

La combinaison avec la séance de travail en présentiel permet d’approfondir les connaissances théoriques acquises par les vidéos à travers la résolution des exercices pratiques et la possibilité de poser des questions à l’enseignant. 

Les réactions auprès des étudiant-es sont contrastées; le MOOC a un effet déstabilisant en première année en raison de l'arrivée dans un climat universitaire que les étudiant-es doivent s’approprier. Cependant, l’effet positif est que les étudiant-es s’approprient plus volontiers la matière. Les étudiant-es comprennent mieux et plus facilement en apprenant à leur rythme et en pouvant tester leurs connaissances avec les quiz.

Afin de prévenir l’appréhension de cette nouveauté, l’enseignant recommande de bien prendre le temps d’expliquer les conditions de travail, les modalités variées d’enseignement et leur organisation durant l'année académique.

Il faut éviter de vouloir comprimer toute une matière devant une caméra. On ne sait pas comment les étudiant-es vont réagir si on ne les a pas en face de nous. Il est important de calibrer et de scénariser très soigneusement la matière pour qu’il y est un fil conducteur et une démarche pédagogique.

Se lancer dans un MOOC est une remise en question et il ne faut pas croire que c’est une solution de facilité. C’est au contraire un travail important qui nécessite beaucoup d’engagement, mais qui vaut le coup, car il répond aux attentes de la nouvelle génération d’étudiant-es. La liberté d’organisation dans l’apprentissage est très valorisée par les étudiant-es.

« Remplacer certains cours par les MOOC est très à la mode aux États-Unis, je suis content que l’Université de Genève soit parmi les Universités qui suivent le rythme des nouvelles tendances, de projets pionniers et audacieux comme celui-ci. »

« C’est une très bonne idée que ces vidéos soient diffusées sur internet étant donné que maintenant la technologie est beaucoup utilisée. C’est une nouvelle manière de transmettre le savoir. On est libre de visionner les cours quand on veut, on peut appuyer sur stop pour prendre les notes, on peut revisionner les vidéos qui sont là jusqu’à qu’on maîtrise le concept. C’est d’autant plus appréciable lorsque l’on travaille ou que l’on n’est pas francophone. »

« Le MOOC est à double tranchant, on a cette liberté de suivre le cours, mais le risque est de ne pas être régulier et de prendre du retard. »

« Cela permet à des étudiants qui ont des obligations (professionnelles ou familiales ou autres) de pouvoir avoir le même accès au cours que ceux qui viennent physiquement en cours. De voir (et non uniquement d'écouter) permet d'être plus attentif car plusieurs sens sont éveillés, de mieux retenir grâce au fait qu'on voit gestuelle et mimiques de l'enseignant »

« D’une matière technique, meilleure transmission audiovisuelle comparée à un amphi ou il peut y avoir du bruit qui fait baisser la qualité d’écoute. »

« Cours très bien structuré, autant dans son enseignement ex cathedra que les séances à regarder sur Mediaserver. Cumulées à celles des autres cours, il n'est pas toujours facile d'être à jour dans les lectures mais elles restent très utiles à l'assimilation du cours. »

« La structure est très clair et les polycopiés données la première semaine aide bien l'enseignement. En plus, l'enregistrement des ex cathédras et des séances de travail facilitent l'apprentissage parce qu'on peut écouter plusieurs fois un enregistrement et écrire une réponse complète et aussi prendre bien les notes. »

« Le problème avec une vidéo est que l’on a tendance à vouloir tout noter et donc à passer bien plus de temps que la période consacrée en cours réel. »

Several ex-cathedra courses of this teaching were filmed and edited in the manner of a MOOC. By watching these videos remotely, students prepare face-to-face work sessions that allow them to deepen their knowledge and ask questions. It also allows them to rewatch classes whenever they want.

The constitutional law course, compulsory for the first years of the Bachelor's degree in law, is initially given ex cathedra for one hour, then a second part of the course is given in the form of a work session.

The students are divided into several large groups and the sessions are interactive, but it remains difficult to mobilize strong student participation in such large groups.The teacher was keen to offer students new, more modern and flexible teaching and learning methods. In view of the new ways in which students learn, and the ever-increasing constraints of time management, the teacher wanted to lighten the ex cathedra course with a few sessions in the form of MOOCs available online.

For several reasons, it was important to be able to offer students a variety of teaching methods. The increase in enrolments for the Bachelor of Law course was beginning to raise a logistical problem in terms of available auditorium space. Furthermore, in the course's initial evaluations, more and more students mentioned the need to adjust their timetables, as they were increasingly having to reconcile their studies with family responsibilities and/or employment.

Out of pedagogical interest and in order to address these issues, the teacher wanted to create a few course sequences in the form of a MOOC and replace the course itself.

In short, when the sequences on certain notions exist, the course is not held and is replaced by the viewing of the created sequences combined with the structuring of the course in a flipped classroom.The introduction of MOOC sequences for the constitutional law course was originally a pilot project supported by the Rectorat.

During the academic year, 6 ex cathedra courses take the form of filmed sequences, edited and then animated in the manner of a MOOC. The student acquires the theoretical elements and the fundamentals of the theme planned for the week, by viewing the sequence. 

Students then prepare exercises and readings at home based on practical cases that are then dealt with in a working session in the presence of the teacher and the assistant. The exercises are approached in an interactive way between the teacher and the students. 

This flipped classroom format has the advantage of broadening the course offerings in order to accommodate the virtual teaching mode. It offers more availability to students, in that it is possible to (re)view the course ex cathedra at their convenience. 

The combination with the face-to-face work session allows the theoretical knowledge acquired through the videos to be deepened through the resolution of practical exercises and the possibility of asking questions to the teacher. 

Reactions from students are mixed: the MOOC has a destabilizing effect in the first year, as students have to adapt to a new university climate.

However, the positive effect is that students are more willing to take ownership of the material. Students understand better and more easily by learning at their own pace and testing their knowledge with quizzes.

To prevent students from becoming apprehensive about this new approach, the teacher recommends taking the time to explain the working conditions, the various teaching methods and their organization during the academic year.

It's important to avoid trying to compress an entire subject in front of a camera. We don't know how students will react if we don't have them in front of us. It's important to calibrate and script the material very carefully, so that there's a common thread and a pedagogical approach.

Embarking on a MOOC is a challenge, and you mustn't think it's an easy solution. On the contrary, it's a major undertaking that requires a great deal of commitment, but it's well worth it, because it meets the expectations of the new generation of students. Freedom of organization in learning is highly valued by students.

"Replacing certain courses with MOOCs is very fashionable in the United States, I'm glad that the University of Geneva is among the Universities that are keeping pace with new trends, pioneering and daring projects like this."

"It's a very good idea that these videos are broadcast on the internet given that now technology is used a lot. It's a new way of transmitting knowledge. You're free to watch the lessons whenever you want, you can press stop to take notes, you can review the videos that are there until you've mastered the concept. It's all the more appreciable when you're working or you don't speak French."

"The MOOC is double-edged, you have this freedom to follow the course, but the risk is of not being regular and falling behind."

"It allows students who have obligations (professional or family or other) to be able to have the same access to the course as those who physically come to class. Seeing (and not just listening) allows you to pay more attention because several senses are awakened, and to retain better thanks to the fact that you can see the teacher's gestures and facial expressions".

"From a technical subject, better audiovisual transmission compared to a lecture hall where there can be noise which lowers the quality of listening."

"Very well structured course, both in its ex cathedra teaching and the sessions to watch on Mediaserver. Combined with the other courses, it's not always easy to keep up with the readings, but they're still very useful for assimilating the course."

"The structure is very clear and the handouts given in the first week help the teaching. What's more, the recording of the ex-cathedrals and the work sessions make learning easier because you can listen to a recording several times and write a complete answer and also take good notes."

"The problem with a video is that you tend to want to write everything down and therefore spend far more time than the period devoted to actual lessons."

Illustrations/annexes
https://www.youtube.com/embed/Mq6aa971ke4

https://www.youtube.com/embed/Wc21EOV0OmE

https://www.youtube.com/embed/WbH6QzyAu2o

Nouvelles fonctionnalitées
01/11/2020
Non
Institution Faculté Couleur (Hexadecimal)
Université de Genève Transversal #CF0063
Université de Genève Théologie #4B0B71
Université de Genève SDS #F1AB00
Université de Genève Sciences #007E64
Université de Genève Médecine #96004B
Université de Genève Lettres #0067C5
Université de Genève GSEM #465F7F
Université de Genève FTI #FF5C00
Université de Genève FPSE #00b1ae
Université de Genève Droit #F42941
Situation problématique Page cible Situation Main color Dark color Illustration
Préparer Préparer Prepare #9966ff #613fa4 Préparer.svg
Rendre actifs Rendre actif Engage #33cc99 #269973 RendreActif.svg
Responsabiliser Responsabiliser Make responsible #0099ff #297eb6 Responsabiliser.svg
Faire créer Faire creer Create #ffa248 #bc7c3c FaireCréer.svg
Nom de l'innovation Page Cible Innovation name
Impliquer dans l'enseignement Impliquer dans l'enseignement Involve students in the teaching process
Exposer des cas pratiques Exposer des cas pratiques Examine case studies
Impliquer dans la Recherche Impliquer dans la Recherche Involve students in the research process
Démontrer Démontrer Demonstrate
Donner la parole Donner la parole Hear from students
Faire conceptualiser un projet Faire conceptualiser un projet Have students conceptualize a project
Faire gérer un projet Faire gérer un projet Have students manage a project
Faire réagir Faire réagir Generate reactions
Faire réaliser une production originale Faire réaliser une production originale Have students produce an original production
Développer des compétences Développer des compétences Develop skills
Simuler une situation Simuler une situation Simulate a situation
Questionner Questionner Ask questions
Faire collaborer Faire collaborer Encourage cooperation
Faire voter Faire voter To Vote
Logo Nom court Nom de l'institution
UNINE Université de Neuchâtel
UNIGE Université de Genève