Project list

Vidéos & jeu de rôle

Projet

Project

>
>

Annexes

Général
27
Vidéos & jeu de rôle
Videos & role playing
Jérôme Berger & Damien Cateau
Jerome.Berger@unige.ch
Triage pharmaceutique
14H055
Catégorisation
Bachelor
50 - 100
Rendre actifs
Simuler une situation
Université de Genève
Sciences
2016
Oui
Description du projet
L’enseignant a inversé certaines séances de cours en créant des vidéos théoriques en ligne que les étudiant-es regardent avant le cours. Des travaux pratiques sont également organisés en présence d'experts, où les étudiant-es jouent différents rôles et reçoivent des retours précis sur leurs performances.

Cet enseignement vise à ce que les étudiant-es acquièrent les connaissances pratiques leur permettant de prendre en charge les patient-es se présentant en officine. Les évaluations du cours ont révélé que celui-ci était trop dense en théorie. Afin de remédier à cela, les enseignants ont non seulement pris le parti de traiter moins de thèmes et de se concentrer sur des compétences transverses mais aussi d’entrecouper les séances théoriques par des vidéos pédagogiques de mise en pratique. Pour casser la monotonie du cours théorique, après la présentation d’un aspect théorique, les enseignants ont également introduit des moments de mise en pratique avec des jeux de rôle.

Cette capsule prépare les étudiant-es à la prise en charge des patients en officine. Auparavant, elle intervenait, condensée sur un mois, après toutes les capsules théoriques préalables (respiration, inflammation, nutrition et digestion …) afin de pouvoir s’appuyer sur les connaissances acquises. Désormais, en coordination avec les enseignant-es des capsules précédentes, les enseignants étalent davantage leurs enseignements sur le semestre et mettent en place des journées d’enseignement pour mutualiser les heures entre pratique et théorie et coordonner les capsules.

Lors des présentations théoriques, les enseignants illustrent certains des points avec des vidéos pédagogiques qu’ils ont eux-mêmes réalisées. Ces vidéos présentent des cas d’école suivant les grilles d’observations structurant les différentes situations que peuvent rencontrer les pharmacien-nes lors de l’arrivée d’un-e patient-e en officine. Ces grilles sont ensuite utilisées tout au long du cursus de pharmacie afin de structurer les enseignements des pratiques cliniques en officine. Une de ces vidéos propose de suivre un cas de triage, à savoir lorsqu’une personne se présente à la pharmacie sans ordonnance. L’autre vidéo expose un cas de validation d’ordonnance, lorsque le ou la patient-e se présente après une consultation médicale. Une autre vidéo a également été produite pour présenter un contre-exemple : le pharmacien ne posant aucune question et se contentant de fournir le médicament présent sur l’ordonnance. Les étudiant-es doivent alors relever les éléments manquants et proposer une attitude plus adéquate.

Assez rapidement, après quelques séances théoriques, les enseignants ajoutent des jeux de rôles au cours. Lors de la première séance de ce type, c’est l’enseignant lui-même qui joue le patient et les étudiant-es endossent le rôle du pharmacien. Ensuite, en auditoire, les étudiant-es se regroupent par 3 et se répartissent les rôles de patient-e, pharmacien-ne et observateur/trice. Le patient ou le pharmacien reçoit un rapide briefing sur la situation en jeu (informations à donner, questions à poser). S’en suit 10 min pendant lesquelles chacun-e joue le rôle qui lui a été attribué. Pendant cette activité, l’enseignant se déplace de groupe en groupe pour répondre aux questions. A la fin de l’interaction, les étudiant-es débriefent en petit groupe puis en auditoire : les observateur/trices font un retour aux acteurs et actrices sur leur prestation à l’aide des grilles d’observation qu’ils/elles ont à leur disposition.

L’évaluation du cours s’effectue sous forme d’un QCM commun avec les autres capsules ; 15 questions sur 40 sont consacrées à cet enseignement, ainsi que cinq questions courtes – réponses courtes.

Les enseignants attirent l’attention sur le fait que la conception de vidéos est assez chronophage. La plus grosse partie du travail réside dans l’écriture des scripts. Des scénarios écrits pour des sessions précédentes d’examens ont servi de base, le complément a été écrit en collaboration avec l’enseignante responsable de la communication en santé. Il est nécessaire de bien cibler le contenu des vidéos. Il est important que celui-ci ne soit pas amené à évoluer trop rapidement d’année en année au risque de devoir les refaire chaque année.

Trouver des acteurs et actrices peut aussi se révéler compliqué. La solution qu’ont adoptée les enseignants a été de se tourner vers des étudiant-es expérimenté-es. Auparavant, les enseignants jouaient eux-mêmes les scènes en direct devant les étudiant-es. L’introduction des vidéos dans le cours leur permet de travailler sur les grilles d’observation en parallèle des vidéos ce qui n’était pas possible lorsqu’ils étaient en train de jouer l’un des rôles.

Les enseignants notent qu’il est un peu tôt pour juger de l’apport des vidéos en comparaison à l’effort et à l’investissement en temps qu’elles ont demandé. Cependant, ces vidéos sont déjà utilisées dans un autre cours et pourraient être utilisées dès la première année du bachelor. En effet, elle offre la possibilité de présenter aux étudiant-es comment se passe une prise en charge « cas d’école ». 

Enfin, il peut être soulevé que le format QCM n’est pas le plus adapté pour l’évaluation du cours. Cependant, le cours permet une préparation à l’examen fédéral de pharmacie intervenant après le cursus universitaire et qui prend la forme d’un examen clinique pour lequel les étudiant-es doivent mener l’entretien et structurer leur prise en charge selon une démarche similaire à celle de la grille d’observation qu’ils/elles auront déjà expérimentée.

« Beaucoup de mise en pratique permettant de bien comprendre les objectifs et nous plonger directement dans les défis auquel un pharmacien devra faire preuves. Un temps est prévus pour revoir les médicaments et symptômes vu dans le cas pratique ce qui permet de faire un vrai lien avec les autres cours. »

« C'est un point très positif de faire les cas pratique en alternance avec la théorie, cela nous permet de mieux enregistrer les infos au fur et à mesure du cours. »

« L'alternance entre théorie et pratique permet de mieux intégrer les notions vues en cours et également qu'elles soient plus concrètes. De plus, la notion du travail du pharmacien en officine devient plus concret, on comprend mieux comment interagir avec un patient, ce qu'il faut faire attention. On comprend également la difficulté de ce métier. »

« Le point fort est clairement l’utilisation de cas théorique. Ceux-ci nous permettent d’assimiler un maximum d’informations au sujet d’un côté des médicaments (interactions médicamenteuses, effets indésirables …) et d’un autre côté sur l’aspect de communication avec le patient. »

The teachers accompany certain points of theory with educational videos of real-life situations. They also offer practical exercises through role-playing based on clinical vignettes.

The aim of this course is to provide students with the practical knowledge they need to manage patients who come to the pharmacy. Evaluations of the course revealed that it was too dense in theory. To remedy this, the teachers not only decided to deal with fewer topics and concentrate on cross-disciplinary skills, but also to intersperse the theoretical sessions with practical teaching videos. To break up the monotony of the theoretical course, after presenting a theoretical aspect, the teachers also introduced moments of practical application with role-playing.

This module prepares students to manage patients in the pharmacy. Previously, it was taught over the course of a month, after all the previous theoretical modules (breathing, inflammation, nutrition and digestion, etc.), so that students could build on the knowledge they had already acquired. Now, in coordination with the teachers of the previous modules, the teachers spread their teaching out more over the semester and set up teaching days to share the hours between practice and theory and coordinate the modules.

During the theoretical presentations, the teachers illustrate some of the points with teaching videos that they have produced themselves. These videos present case studies based on observation grids structuring the various situations that pharmacists may encounter when a patient arrives at the pharmacy. These grids are then used throughout the pharmacy curriculum to structure the teaching of clinical practice in the dispensary. One of the videos shows a case of triage, i.e. when someone comes to the pharmacy without a prescription. The other video shows a case of prescription validation, when a patient comes in after a medical consultation. Another video was also produced to present a counter-example: the pharmacist does not ask any questions and simply provides the medication on the prescription. The students then have to identify the missing elements and suggest a more appropriate attitude.

Soon enough, after a few theory sessions, the teachers added role-playing to the course. In the first session, the teacher plays the patient and the students take on the role of pharmacist. Then, in the auditorium, the students are divided into groups of 3 and take on the roles of patient, pharmacist and observer. The patient or pharmacist receives a quick briefing on the situation at hand (information to give, questions to ask). This is followed by a 10-minute role-play. During this activity, the teacher moves from group to group to answer questions. At the end of the interaction, the students debrief in small groups and then in the audience: the observers give the actors and actresses feedback on their performance using the observation grids provided.

The course is assessed in the form of a MCQ, shared with the other modules; 15 questions out of 40 are devoted to this teaching, as well as five short questions - short answers.

The teachers point out that designing videos is quite time-consuming. The biggest part of the work is writing the scripts. Scripts written for previous examination sessions were used as a basis, with the remainder written in collaboration with the teacher responsible for health communication. The content of the videos had to be carefully targeted. It's important that the content doesn't change too quickly from year to year, at the risk of having to redo them every year.

Finding actors can also be complicated. The solution adopted by the teachers was to turn to experienced students. Previously, the teachers themselves would perform the scenes live in front of the students. Introducing videos into the course allows them to work on the observation grids alongside the videos, which was not possible when they were playing one of the roles.

The teachers note that it is a little early to judge the contribution of the videos in comparison with the effort and investment of time they have required. However, these videos are already used in another course and could be used from the first year of the bachelor's degree. In fact, they provide an opportunity to show students how a "case study" case is handled. 

Finally, it may be pointed out that the MCQ format is not the most suitable for assessing the course. However, the course provides preparation for the federal pharmacy examination, which takes place after the university course and takes the form of a clinical examination for which the students must conduct the interview and structure their case management using an approach similar to that of the observation grid that they will already have experienced.

"A lot of practical exercises to help us understand the objectives and to plunge us straight into the challenges a pharmacist will have to face. Time is set aside to review the drugs and symptoms seen in the case studies, which makes a real link with the other courses.

"It's a very positive point to do the case studies alternating with the theory, it allows us to better record the information as the course progresses.

"The alternation between theory and practice helps us to better integrate the concepts seen in class and also makes them more concrete. What's more, the notion of the pharmacist's work in the dispensary becomes more concrete, and we better understand how to interact with a patient and what we need to pay attention to. We also understand how difficult this job can be.

"The strong point is clearly the use of theoretical cases. They enable us to assimilate as much information as possible about medicines (drug interactions, side effects, etc.) and about the aspect of communicating with the patient.

Illustrations/annexes
https://mediaserver.unige.ch/proxy/208147/VN5-5255-12-04-B.mp4

https://mediaserver.unige.ch/proxy/208145/VN5-5255-12-04.mp4

https://mediaserver.unige.ch/proxy/208146/VN5-5255-12-04-A.mp4

Nouvelles fonctionnalitées
01/12/2023
Non
Institution Faculté Couleur (Hexadecimal)
Université de Genève Transversal #CF0063
Université de Genève Théologie #4B0B71
Université de Genève SDS #F1AB00
Université de Genève Sciences #007E64
Université de Genève Médecine #96004B
Université de Genève Lettres #0067C5
Université de Genève GSEM #465F7F
Université de Genève FTI #FF5C00
Université de Genève FPSE #00b1ae
Université de Genève Droit #F42941
Situation problématique Page cible Situation Main color Dark color Illustration
Préparer Préparer Prepare #9966ff #613fa4 Préparer.svg
Rendre actifs Rendre actif Engage #33cc99 #269973 RendreActif.svg
Responsabiliser Responsabiliser Make responsible #0099ff #297eb6 Responsabiliser.svg
Faire créer Faire creer Create #ffa248 #bc7c3c FaireCréer.svg
Nom de l'innovation Page Cible Innovation name
Impliquer dans l'enseignement Impliquer dans l'enseignement Involve students in the teaching process
Exposer des cas pratiques Exposer des cas pratiques Examine case studies
Impliquer dans la Recherche Impliquer dans la Recherche Involve students in the research process
Démontrer Démontrer Demonstrate
Donner la parole Donner la parole Hear from students
Faire conceptualiser un projet Faire conceptualiser un projet Have students conceptualize a project
Faire gérer un projet Faire gérer un projet Have students manage a project
Faire réagir Faire réagir Generate reactions
Faire réaliser une production originale Faire réaliser une production originale Have students produce an original production
Développer des compétences Développer des compétences Develop skills
Simuler une situation Simuler une situation Simulate a situation
Questionner Questionner Ask questions
Faire collaborer Faire collaborer Encourage cooperation
Faire voter Faire voter To Vote
Logo Nom court Nom de l'institution
UNINE Université de Neuchâtel
UNIGE Université de Genève