Littérature moderne

Florence GAMBONI

Photo
Mme Florence GAMBONI

Assistante

103
+41 22 379 78 11
Courriel


Bureau:

Comédie 103 (12, Bd des Philosophes)
 

Heure de réception:

sur rendez-vous
 

Descriptifs des enseignements 2023-2024:

Semestre d'automne 2023

32D0310 "Die Bilder sind nicht am Ende": Peter Handke im Kino

Semestre de printemps 2024

34D0311 Christa Wolf: Autorin der "subjektiven Authentizität"
 

Curriculum vitae :

CV Florence Gamboni (mai 2024).pdf
 

Projet de thèse :

Das Verhältnis von Literatur und Film bei Alexander Kluge und Peter Handke (titre provisoire)

Directrice de thèse : Prof. Dr. Christine Weder

Présidente du jury : Prof. Dr. Marie Theres Stauffer

 

Résumé :

Le projet de thèse propose d’examiner, dans une perspective comparatiste, les différents rapports entre littérature et cinéma dans l’œuvre d’Alexander Kluge (né en 1932) et de Peter Handke (né en 1942) ainsi que leur importance dans le développement d’une poétique de l’expérience.

Bien que quasi-contemporains, émergeant sur la scène littéraire dans les années 1960 et encore actifs aujourd’hui, les deux auteurs n’ont été que très rarement considérés par la critique littéraire comme appartenant à une même génération et ainsi très peu fait l’objet d’études comparatives. En tenant compte de l’implication à différents degrés des deux auteurs dans la production de films, il s’agit ici en premier lieu de caractériser l’intégration d’une esthétique cinématographique dans leur prose.

L’un des signataires du manifeste d’Oberhausen en 1962 et pionnier du Nouveau Cinéma Allemand, Alexander Kluge incarne dès son premier long métrage Anita G. (Abschied von gestern, 1966) un cinéma d’Auteur exigeant aux fortes inspirations littéraires. Il se consacre autant à l’écriture qu’à la réalisation de films et construit dès lors une œuvre plurielle constituée essentiellement de longs métrages, de productions courtes pour la télévision et de recueils de nouvelles dans lesquelles le cinéma en tant que forme d’art, dispositif technique et média se retrouve régulièrement thématisé, notamment dans Geschichten vom Kino (2007). En revanche, bien que sa cinéphilie soit attestée dès ses premiers essais, la contribution de Peter Handke à une production cinématographique représente une activité secondaire, voire subordonnée à son écriture, qu’il s’agisse de sa collaboration avec le réalisateur Wim Wenders – notamment pour le scénario des ailes du désir (Der Himmel über Berlin, 1987) - ou de l’adaptation cinématographique de ses propres textes dans le cadre de projets intermédiaux tels La femme gauchère (Die Linkshändige Frau, 1978) ou L’Absence (Die Abwesenheit, 1992).

Via une approche inspirée de la narratologie cognitive et de la théorie cognitive du cinéma, la thèse s’intéresse – au-delà de la thématisation du cinéma dans les textes – principalement au rapport entre narration autoréflexive et modèle filmique (notamment en termes de genres comme le western ou le road movie), à la discontinuité narrative induite par diverses formes de montage, et à l’émergence dans les récits des deux auteurs – en écho à la notion de moment cinéphilique (Christian Keathley) –  d’un nouveau régime de perception temporelle centré sur l’expérience du présent.


Littérature moderne