Recherches soutenues

En 2010, le «Fonds universitaire Maurice Chalumeau» a lancé un appel à projets interdisciplinaires portant sur le «désir sexuel» pour une durée de trois ans. La recherche sélectionnée était dirigée par les professeurs: Francesco Bianchi‐Demicheli (Faculté de médecine, UNIGE), Nicolas Favez (Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation, UNIGE), Martial Van der Linden (Faculté de psychologie et des sciences de l'éducation, UNIGE) et Eric Widmer (Faculté des sciences de la société, UNIGE). Le projet avait pour titre: 

«Une approche neurobiologique, psychologique et sociologique du désir sexuel et de la satisfaction sexuelle» (2010 - 2013)

Montant octroyé: CHF 871'616.00.-

Équipe: Stéphanie Ortigue, (Syracuse University, New York), Patrick Vuilleumier (UNIGE), Alessandra Dosch (UNIGE), Mylène Bolmont (UNIGE) et Nadia Ammar (UNIGE)

De nature interdisciplinaire, cette recherche s'est articulée autour de trois études.

  • Une étude générale qui a consisté en une vaste enquête psychologique et sociologique sur le désir et la satisfaction sexuelle au travers d’un questionnaire, administré auprès de 600 personnes entre 25 et 45 ans résidant à Genève.  Cette étude générale avait pour objectif d'examiner la complexité du désir sexuel et de la satisfaction sexuelle dans ses dimensions en interaction: psychologiques, relationnelles et sociales. Les chercheur-e-s ont examiné les liens entre le désir sexuel et les motivations plus spécifiques à avoir des relations sexuelles ainsi que l'estime de soi et l'anxiété sociale. Dans le cadre de l'analyse, ces processus ont été mis en lien avec différentes variables touchant à la dynamique relationnelle des couples, familles et réseaux sociaux, ainsi qu'à la construction des parcours de vie individuels. Cette étude générale s'articulait à deux études spécifiques focalisées sur une exploration de certains mécanismes psychologiques et de facteurs neurobiologiques en jeu dans le désir sexuel;
  • La première étude spécifique s'est concentrée sur un échantillon extrait de l'étude générale dans le but d'analyser d'autres processus potentiellement impliqués dans le désir sexuel, tel que la satisfaction sexuelle et les motivations à avoir des relations sexuelles, comme les croyances implicites sur la sexualité et les capacités de régulation émotionnelle;
  • La deuxième étude spécifique a quant à elle exploré les facteurs neurobiologiques qui modulent le désir sexuel. Elle a également permis d'éclaircir le lien entre désir sexuel et intention d'agir.

Articles scientifiques:

Dans la presse:

"Former des couples grâce à l'ADN, une science fragile", Journal n°170, Université de Genève, 2020