Project list

Pursuit Game

Projet

Project

>
>

Annexes

Général
137
Pursuit Game
Pursuit Game
Patricia Picchiottino
Thomas Fassier, Marie-Paule Schneider
patricia.picchiottino@hesge.ch
Module interprofessionnalité 1
Catégorisation
Bachelor
500 - 1000
Rendre actifs
Faire collaborer
Université de Genève
Médecine
Sciences
2023
Oui
Description du projet
Lors de ce jeu de poursuite médical dans la ville, les étudiant-es forment des équipes interprofessionnelles pour résoudre des missions et retrouver une patiente disparue en explorant divers lieux de soins. Ils/Elles se confrontent ainsi à des situations professionnelles réelles favorisant ainsi l'apprentissage ludique et la collaboration entre différentes filières.

Le Centre Interprofessionnel de Simulation (CiS) organise chaque année une semaine d’interprofessionnalité (lire le projet correspondant) pour les étudiant-es dans le cadre de leur programme longitudinal. Les partenaires du projet sont la faculté de médecine de l’Université de Genève, l’institut des sciences pharmaceutiques de Suisse Occidentale (ISPSO) et la Haute Ecole de Santé de Genève (HEdS).

La première activité de cette semaine est un jeu de poursuite (pursuit game) médical dans la ville. L’objectif pédagogique est de proposer aux étudiant-es une expérience d’apprentissage ludique grandeur nature. Lors de cette immersion, ils/elles vont explorer une partie du réseau de soins genevois intra et extra-hospitalier et découvrir les rôles de plusieurs professions de santé.

L’enjeu de ce projet est d’offrir une activité pédagogique innovante rendant les étudiant-es plus autonomes et proactifs/proactives dans la réalisation d’activités. Cela permet ainsi de réduire le nombre d’encadrant-es que nécessitait l’activité de type rallye mise en place les années précédentes.

L’équipe enseignante a travaillé en collaboration avec la société Gus&Co, spécialiste des activités immersives et multimédia, qui l’a accompagné dans la création de cette enquête ludique et fantastique.

La semaine d’interprofessionnalité regroupe 600 étudiant-es de 7 filières différentes (Soins-infirmiers, Sages-femmes, Physiothérapeute, Technique en radiologie médicale, Nutrition & Diététique, Médecine et Pharmacie). Ceux-ci sont repartis en 74 équipes mixtes de 7-8 étudiant-es incluant chacune au moins un-e étudiant-e en pharmacie, un-e en soin infirmer et un-e autre en médecine. Le reste du groupe est constitué aléatoirement.  

Le jeu de poursuite est prévu sur une journée, il commence à 9h avec l’annonce de l’énigme principale : Ava Grey, une femme enceinte victime d’un accident du travail a disparu des soins intensifs où elle était hospitalisée dans un état critique. Des indices suggèrent qu’elle s’est rendue dans divers lieux de soins dans la ville. Les étudiant-es sont chargé-es de la retrouver et de découvrir comment et pourquoi elle a disparu avant la fin du jeu à 16h.

Tout au long de la journée, les étudiant-es doivent résoudre des missions simulant fidèlement ou évoquant les activités authentiques des équipes professionnelles dans différents lieux. La réussite de ces missions permet d’obtenir les indices nécessaires à la résolution de l’énigme principale du jeu.

Depuis l’esplanade du CMU, les départs des 74 groupes sont échelonnés dans le temps. Les étudiant-es doivent visiter 9 sites du réseau de soins et de formation. Une carte électronique de Genève avec les lieux à visiter est fournie aux étudiant-es, ainsi que des QR codes donnants accès aux consignes, règles du jeu, missions et rôles à tenir dans l’équipe. Dans chacun de ces lieux, une ou plusieurs missions mettent en jeux plusieurs professions dans leur travail interprofessionnel, avec un focus plus particulier sur l’une d’entre elle, en fonction de l’identité du lieu en question. Les différents lieux à parcourir sont les suivants : le service Santé de la jeunesse (SSEJ ; Nutrition & Diététique), la maison de naissance de la Roseraie (Sage-femme), le service de médecine de premier recours HUG (Médecine), la Haute Ecole de Santé (Technique en radiologie médicale), l’Imad (Soins infirmiers), Pharma 24 (Pharmacie), l’Hôpital des Trois-Chênes (HUG ; Physiothérapie / Médecine-soins infirmiers), le Centre Interprofessionnel de simulation (CiS ; Toutes filières, interprofessionnalité) et le Centre de l’innovations HUG (Toutes filières, interprofessionnalité).

Les étudiant-es peuvent se rendre dans n’importe quel lieu à n’importe quel moment et sont encouragé-es à se scinder en deux sous-groupes pour pouvoir couvrir tous les lieux plus rapidement et s’échanger les informations recueillies. Un-e encadrant-e est présent-e dans chacun des lieux. Pour la création des missions, des personnes expertes et formatrices des différentes filières ont été impliquées. Voici quelques exemples de missions réalisées : reconnaître les différentes machines utilisées pour le radiodiagnostic ; calculer le terme d’une grossesse en utilisant la roulette obstétricale et en découvrant le matériel spécifique à la sage-femme ; calculer la teneur en sucre des différents aliments en utilisant un site professionnel ; consulter un dossier médical et en déduire le rôle des différent-es professionnel-les impliqué-es dans le suivi médical (ici diabète gestationnel) ; manipuler un élévateur pour personne à mobilité réduite ; réaliser des mesures avec un goniomètre ; consulter le dossier du médecin de premier recours et en déduire le rôle du pharmacien d’officine. De façon générale, chaque mission a fait appel aux compétences complémentaires des différentes filières de santé et a mobilisé leur capacité à travailler en équipe et à collaborer pour la résolution des missions et de l’énigme.

Aucun rendu n’est spécialement attendu de la part des étudiant-es à la suite de cette activité. Un debriefing de l’histoire et de la solution à l’énigme posée est dispensé à l’ensemble des 600 étudiant-es en séance plénière.

L’évaluation effectuée auprès des étudiant-es et formateurs/trices révèle un bilan mitigé à la suite de l’activité. Les étudiant-es pensent de façon générale que la modalité est pertinente, ludique, originale et attractive. Elle permet de se rencontrer entre filières. Cependant, le jeu a été jugé comme n’étant pas suffisamment immersif. Certain-es étudiant-es n’ont pas compris l’histoire de la patiente disparue dans sa globalité. Chaque mission ne donnait pas un indice suffisamment important pour avancer dans l’enquête.

Le bilan de l’équipe de pilotage souligne quant à elle que cette activité oblige les formateurs/trices à articuler les missions et à travailler en interprofessionnalité. Elle a d’autre part permis de mobiliser moins de ressources enseignantes pour le déploiement de la journée que le rallye. L’équipe note également que le matériel créé peut être pérennisé et peut s’adapter à un effectif d’étudiant-es plus important encore.

Concernant la collaboration avec Gus&Co, l’équipe organisatrice note qu’il est plus difficile d’avoir accès aux lieux de soins qu’aux lieux avec lesquels Gus&Co est habitué à travailler (musée, etc.). D’autre part, le cahier des charges du prestataire n’était pas toujours très bien défini : il était difficile de savoir qui est en charge de quoi. Il a été très complexe de coconstruire le jeu lui-même et les missions liées aux objectifs pédagogiques. Il faut trouver la meilleure articulation entre le jeu et les objectifs professionnels ce qui n’a pas toujours été le cas. L’équipe note un certain manque de méthodologie pour permettre une cohérence de l’histoire et le lien avec les missions.

Un certain nombre de points pourra être amélioré lors des prochaines éditions. Certains lieux choisis (l’hôpital des trois chênes notamment) étaient trop éloignés géographiquement des autres. La gestion des flux d’étudiant-es dans certains lieux doit être repensée. Les lieux dans lesquels les étudiant-es sont amenées à manipuler des objets ne doivent pas accueillir trop d’étudiant-es en même temps. Pour ce faire, il faudra repenser les heures d’ouverture des différents lieux qui avaient été échelonnées sur la journée. Les étudiant-es ont été trop rapides et les lieux pouvant accueillir beaucoup d’étudiant-es ouverts trop tard dans la journée.

L’équipe enseignante attire l’attention sur le fait que, selon la constitution du groupe, l’expérience peut être particulièrement positive pour les étudiant-es ou au contraire particulièrement décevante si le groupe n’est pas motivé, pas en cohésion ni en collaboration. Un travail sur la cohésion du groupe avant de participer à l’activité est mise en œuvre dans le cursus (analyse en groupe d’interview individuelles réalisées préalablement) mais les étudiant-es n’adhèrent pas forcément au format et ne participent pas toujours à cette activité qui permettrait de souder les groupes.

In this medical pursuit game in the city, students form interprofessional teams to solve missions and find a missing patient by exploring various places of care. They are thus confronted with real professional situations thus promoting playful learning and collaboration between different sectors.

The Interprofessional Simulation Center (CiS) organizes each year an interprofessional week (read the related project) for students as part of their longitudinal program. The project partners are the Faculty of Medicine of the University of Geneva, the Institute of Pharmaceutical Sciences (ISPSO) and the Haute Ecole de Santé de Genève (HEdS).

The first activity of this week is a medical pursuit game in the city. The pedagogical objective is to offer students a life-size learning experience. During this immersion, they will explore a part of the Geneva health care network within and outside the hospital and discover the roles of several health care professions.

The goal of this project is to offer an innovative pedagogical activity that will make students more autonomous and proactive in carrying out activities. This allows for a reduction in the number of supervisors required for the rally-type activity implemented in previous years.

The teaching team worked in collaboration with Gus&Co, a company specializing in immersive and multimedia activities, which helped them create this fun and fantastic investigation.

The interprofessional week involves 600 students from 7 different fields (Nursing, Midwifery, Physiotherapy, Medical Radiology, Nutrition & Dietetics, Medicine and Pharmacy). They are divided into 74 mixed teams of 7-8 students, each including at least one student in pharmacy, one in nursing and one in medicine. The rest of the group is randomly selected. 

The pursuit game is scheduled for one day, beginning at 9:00 a.m. with the announcement of the main enigma: Ava Grey, a pregnant victim of a work-related accident, has disappeared from the intensive care unit where she was hospitalized in critical condition. Clues suggest that she has been visiting various care facilities around the city. Students are charged with finding her and discovering how and why she disappeared before the game ends at 4 p.m.

Throughout the day, students must solve missions that simulate or evoke the authentic activities of professional teams in different locations. Successful completion of these missions will provide the clues needed to solve the main puzzle of the game.

From the CMU esplanade, the 74 groups will depart in stages. The students will visit 9 locations in the care and training network. An electronic map of Geneva with the places to be visited is provided to the students, as well as QR codes giving access to the instructions, rules of the game, missions and roles to be held in the team. In each of these places, one or more missions involve several professions in their interprofessional work, with a particular focus on one of them, depending on the identity of the place in question. The different places to be covered are the following: Youth Health Service (SSEJ; Nutrition & Dietetics), Roseraie Birth Center (Midwifery), HUG Primary Care Medicine Service (Medicine), Haute Ecole de Santé (Medical Radiology Technique), Imad (Nursing), Pharma 24 (Pharmacy), Hôpital des Trois-Chênes (HUG; Physiotherapy / Medicine and Nursing), the Interprofessional Simulation Center (CiS; All fields, interprofessional) and the HUG Innovation Center (All fields, interprofessional).

Students can go to any location at any time and are encouraged to split into two sub-groups to be able to cover all the locations more quickly and exchange the information gathered. A supervisor is present at each location. For the creation of the missions, experts and trainers from the different fields were involved. Here are some examples of the missions carried out: recognizing the different machines used for radiodiagnosis; calculating the term of a pregnancy by using the obstetrical wheel and discovering the specific equipment of the midwife; calculating the sugar content of different foods by using a professional site; consult a medical file and deduce the role of the different professionals involved in medical follow-up (in this case, gestational diabetes); handle an elevator for people with reduced mobility; take measurements with a goniometer; consult the primary care physician's file and deduce the role of the pharmacist. In general, each assignment drew on the complementary skills of the different health care fields and mobilized their ability to work as a team and collaborate to solve the assignments and the puzzle.

No special report is expected from the students following this activity. A debriefing of the story and the solution to the puzzle is given to all 600 students in a plenary session.

The evaluation carried out with the students and trainers reveals a mixed assessment following the activity. The students generally think that the activity is relevant, fun, original and attractive. It allows students to meet each other. However, the game was judged not to be sufficiently immersive. Some students did not understand the story of the missing patient as a whole. Each mission did not provide a sufficiently important clue to advance the investigation.

The assessment of the coordinating team emphasizes that this activity forces the trainers to articulate their missions and to work in an interprofessional manner. In addition, it enabled fewer teaching resources to be mobilized for the day's activities than the rally. The team also noted that the material created could be made sustainable and could be adapted to an even larger number of students.

Concerning the collaboration with Gus&Co, the organizing team notes that it is more difficult to have access to health care facilities than to places with which Gus&Co is used to working (museum, etc.). On the other hand, the specifications of the external provider were not always well defined: it was difficult to know who is in charge of what. It was very complex to co-construct the game itself and the missions linked to the educational objectives. It is necessary to find the best articulation between the game and the professional objectives, which was not always the case. The team notes a certain lack of methodology to allow a coherence of the story and the link with the missions.

A number of points could be improved in future editions. Some of the locations chosen (the Hôpital des trois chênes in particular) were too far away geographically from the others. The flow of students in some places must be rethought. The places where students have to handle objects should not receive too many students at the same time. This will require a rethinking of the hours of operation of the various locations, which had been staggered throughout the day. The students were too quick and the places that could accommodate a lot of students opened too late in the day.

The teaching team draws attention to the fact that, depending on the make-up of the group, the experience can be particularly positive for the students or, on the contrary, particularly disappointing if the group is not motivated, cohesive or collaborative. A work on group cohesion before participating in the activity is implemented in the curriculum (group analysis of individual interviews conducted beforehand) but the students do not necessarily adhere to the format and do not always participate in this activity which would allow the groups to bond.

Illustrations/annexes
Nouvelles fonctionnalitées
01/02/2023
Non
Institution Faculté Couleur (Hexadecimal)
Université de Genève Transversal #CF0063
Université de Genève Théologie #4B0B71
Université de Genève SDS #F1AB00
Université de Genève Sciences #007E64
Université de Genève Médecine #96004B
Université de Genève Lettres #0067C5
Université de Genève GSEM #465F7F
Université de Genève FTI #FF5C00
Université de Genève FPSE #00b1ae
Université de Genève Droit #F42941
Situation problématique Page cible Situation Main color Dark color Illustration
Préparer Préparer Prepare #9966ff #613fa4 Préparer.svg
Rendre actifs Rendre actif Engage #33cc99 #269973 RendreActif.svg
Responsabiliser Responsabiliser Make responsible #0099ff #297eb6 Responsabiliser.svg
Faire créer Faire creer Create #ffa248 #bc7c3c FaireCréer.svg
Nom de l'innovation Page Cible Innovation name
Impliquer dans l'enseignement Impliquer dans l'enseignement Involve students in the teaching process
Exposer des cas pratiques Exposer des cas pratiques Examine case studies
Impliquer dans la Recherche Impliquer dans la Recherche Involve students in the research process
Démontrer Démontrer Demonstrate
Donner la parole Donner la parole Hear from students
Faire conceptualiser un projet Faire conceptualiser un projet Have students conceptualize a project
Faire gérer un projet Faire gérer un projet Have students manage a project
Faire réagir Faire réagir Generate reactions
Faire réaliser une production originale Faire réaliser une production originale Have students produce an original production
Développer des compétences Développer des compétences Develop skills
Simuler une situation Simuler une situation Simulate a situation
Questionner Questionner Ask questions
Faire collaborer Faire collaborer Encourage cooperation
Faire voter Faire voter To Vote
Logo Nom court Nom de l'institution
UNINE Université de Neuchâtel
UNIGE Université de Genève