Bachelor et Master en médecine humaine

Enseignement interprofessionnel

Modules Interprofessionnels HEdS et UniGE

modules interpro.png

Formation à la pratique collaborative (Enseignement interprofessionnel)

Depuis 2014, la Haute Ecole de Santé de Genève et la Faculté de Médecine de l’université de Genève ont décidé de mettre en place un enseignement interprofessionnel pour l’ensemble des filières de la haute école et les filières de médecine et médecine dentaire (2ème BA uniquement).

Cet enseignement interprofessionnel peut être simplement définie comme l’approche consistant à associer deux ou plusieurs professions de la santé dans une formation commune. L’objectif de cette formation est de promouvoir très tôt dans les cursus de formation des principales filières en santé, des compétences dans le domaine de la pratique collaborative. Une pratique collaborative efficace a été montré comme ayant un impact fort sur la qualité et surtout la sécurité des soins.

La formation déclinée ci-dessous est basée sur le référentiel de compétences canadien, intitulé CIHC, ou « Canadian Interprofessional Health Collaborative ». Ce cadre de référence identifie six domaines dans lesquels l’acquisition de compétences est primordiale pour une pratique collaborative: la communication interprofessionnelle ; les soins centrés sur la personne ses proches et la communauté (patient–partenaire) ; la clarification des rôles ; le travail d’équipe ; la résolution de conflits interprofessionnels ; le leadership collaboratif.

Ces compétences sont largement reprises dans le nouveau « Profiles », particulièrement dans les objectifs généraux des rôles de collaborateur et communicateur. Par ailleurs de nombreux EPAs (Entrustable Professional Activities) intègrent différents aspects de pratique collaborative (de manière non-exhaustive : EPA 3.3 à 3.6 ; 4.3 ; 5.2 ; 6.1, 6.3 et 6.5 à 6.9 ; 7.1, 7.3 à 7.5, 7.7, 7.12 à 7.16 ; tous les EPA du chapitre 8 ; et tous les EPA du chapitre 9)

 

Description détaillée des modules

Module 1 : 2 ECTS
  • Etudiants : faculté de médecine 2e année Bachelor en médecine et médecine dentaire, 1re année pour les 5 filières de la haute école de santé
  • Horaires : une demi-journée fin octobre et une semaine complète (2ème semaine de janvier de l’année académique en cours)
  • Modalités pédagogiques : format « congrès » avec cours en plénière ; forums et débats ; ateliers thématiques à choix ; visite de stands ; lectures
  • Objectifs et compétences :
    • Identifier les bases légales régissant la collaboration interprofessionnelle dans le système socio-sanitaire suisse, ainsi que les limites légales et les opportunités de la collaboration (secret professionnel, secret de fonction)
    • Découvrir le réseau de soins et identifier les rôles et responsabilités des différents professionnels de santé.
    • Partager des connaissances constitutives d'un socle commun et confronter ses systèmes de valeurs
    • Identifier les enjeux d’une équipe interprofessionnelle pour la qualité et la sécurité des soins.
    • Appréhender les éléments contributifs d’un fonctionnement d’équipe harmonieux (construction d’un esprit d’équipe, partage des rôles et responsabilités, résolution de conflit, leadership)
    • Partager un questionnement sur des problématiques de santé
    • Identifier les facteurs favorisants et les obstacles à une communication interprofessionnelle efficace
    • Aborder le raisonnement éthique dans leurs activités professionnelles auprès de l’individu, de la société et de l’environnement (LPsan 4a et LPmed 7c)
    • Expliquer le droit à l’autodétermination des patients
    • Considérer le patient/les proches comme partenaires dans la prise en charge/l'intervention
    • Prendre conscience de ses représentations sur les autres professions
    • Identifier l'impact des facteurs humains sur les erreurs et évènements indésirables en médecine. Découvrir un des modèles de CRM et en appréhender les principaux outils
    • Reconnaitre les facteurs contribuant à la prévention et à la promotion de la santé
    • Discuter des notions de vulnérabilité sociale et d’équité dans le système de santé
    • Utiliser des connaissances scientifiques pour questionner ses représentations personnelles en matière de santé
  • Modalités d’évaluation : compte rendu d’un entretien semi dirigé d’un professionnel de santé sur sa pratique interprofessionnelle ; travail en groupe interprofessionnel (rédaction d’un article de vulgarisation basée sur des vignettes cliniques) ; QCM de connaissances ; présence et professionnalisme.
Module 2 : 1 ECTS
  • Etudiants : faculté de médecine 2e année Master en médecine, 2ème année pour les 5 filières de la haute école de santé
  • Horaires : demi-journées itératives et distribuées sur l’année, les jeudis après-midi, entre novembre et avril de l’année académique en cours
  • Modalités pédagogiques : ateliers et pratiques simulées (à l’exclusion du projet en santé communautaire effectué uniquement par les filières de la HEdS)
  • Objectifs et compétences:
    • Exercer son action dans les limites du cadre légal et déontologique
    • Partager ses pratiques professionnelles en délimitant les rôles et responsabilités de chacun
    • Confronter ses connaissances métier avec les autres professionnels
    • Chercher activement la collaboration interprofessionnelle et conduire une relation professionnelle appropriée avec les professionnels et partenaires impliqués, les patients et les proches
    • Négocier en équipe les objectifs de prise en charge/intervention
    • Exercer une méthode de communication structurée
    • Identifier et prendre en compte les enjeux éthiques dans un contexte professionnel
    • Pratiquer l'information au patient tout en tenant compte de ses représentations pour permettre un choix éclairé
    • Informer les partenaires du réseau de santé et les publics cibles afin de permettre un choix de santé éclairé
    • Intégrer la perspective du patient dans la prise de décision
    • Appliquer certains outils de CRM à des situations cliniques
    • Intégrer les facteurs contribuant à la prévention et à la promotion de la santé des individus et des groupes de population dans des prestations professionnelles adéquates
    • Partager les raisonnements cliniques en recueillant, analysant et partageant les données pertinentes pour une prise en charge interprofessionnelle
    • Mener une démarche de projet dans le cadre de la santé communautaire
    • Rechercher des données probantes permettant d'analyser, planifier et évaluer un projet en santé
    • Mobiliser ses connaissances théoriques dans un contexte clinique
    • Analyser, planifier et évaluer un projet en santé, en se basant sur des données probantes (HEdS seul)
  • Modalités d’évaluation : travail personnel ; présence et professionnalisme.
Module 3 : Ce module est obligatoire pour valider les 60 ECTS de l’année de stages à choix
  • Etudiants : faculté de médecine 3ème année Master en médecine, 3ème année pour les 5 filières de la haute école de santé
  • Horaires : semaine 3 de janvier ; semaine complète
  • Modalités pédagogiques : ateliers et pratiques simulées
  • Objectifs et compétences:
    • Identifier, à travers différents cas et contextes de soins, le réseau de santé et les différents acteurs et partenaires impliqués dans le réseau, ainsi que les itinéraires des patients 
    • Assumer la responsabilité de ses actes et reconnaître et respecter ses propres limites 
    • Se positionner au sein d’une équipe interprofessionnelle et contribuer au soutien mutuel nécessaire engendré par les interventions.
    • Identifier et partager les enjeux d'équipe autour d'une situation de soins
    • Opérationnaliser les objectifs d'équipe avec la personne* en mettant en œuvre un plan de soins centré sur ses besoins et assurer la continuité des soins
    • Partager, planifier et coordonner les interventions avec les autres professionnels; établir et se référer à un leadership (désigné, situationnel ou partagé)
    • Transmettre des informations pertinentes, concises, claires et opportunes entre les membres de l’équipe, incluant le patient/proches
    • Mettre en œuvre des stratégies afin de gérer les divergences et résoudre les conflits dans un esprit de collaboration. Utiliser les outils de gestion de conflit en cas de besoin
    • Documenter ses actes de manière pertinente et à être compris des autres
    • Démontrer un engagement envers les individus, la société et l’environnement par une pratique respectueuse de l’éthique et respecter le droit à l’autodétermination des personnes 
    • Déterminer le niveau d’information que les patients/proches souhaitent recevoir et faciliter le dialogue afin que les patients/proches puissent prendre des décisions éclairées. Contribuer à et obtenir le consentement éclairé du patient ou de ses proches dans les situations de soins chroniques ou palliatifs
    • Etablir un partenariat avec le patient et ses proches dans la prise de décision
    • Mener une réflexion critique sur ses propres représentations dans des situations de soins complexes
    • Distinguer les outils adaptés au concept de "patient advocacy" en cas de problèmes liés à la sécurité du patient (SMS, règle des 2 challenges, déclaration affirmée)
    • Disposer des connaissances scientifiques nécessaires pour prendre des mesures préventives, diagnostiques, thérapeutiques, palliatives et de réhabilitation
    • Maitriser le raisonnement clinique et élaborer des mesures qui s’insèrent de manière systémique dans la prise en charge et l’accompagnement de la personne 
    • Se référer aux connaissances scientifiques et aux données probantes pour argumenter sa réflexion
  • Modalités d’évaluation :
    • Présence, engagement et professionnalisme durant les pratiques simulées
    • Les étudiants en stage à l’étranger et absents de Genève lors du module 3 devront s’acquitter d’un travail complémentaire individuel.