Bachelor et Master en médecine humaine

Aspects pratiques

Examens QCM

Lors d’un examen QCM, les étudiants doivent être munis d'un document officiel avec photo attestant leur identité (passeport, carte d'identité, carte d'étudiant), qui permettra un contrôle d’identité au début de l’examen.

Seul matériel autorisé :  

  • Une pièce d’identité valable, posée sur la table ;
  • Une montre (standard) posée sur la table ;
  • Calculatrice NON PROGRAMMABLE (confisquée si programmable !) ;
  • Dictionnaire non médical pour les non francophones (en d’autres termes dictionnaire bilingue français-langue étrangère) ;
  • Trousse transparente ;
  • Légère collation (en-cas, boissons) dans un contenant transparent.

Les étudiants n’ont droit à aucun matériel, ni objet personnel (documents, post it, feuilles de brouillon, casque audio, étuis à lunettes, etc…).

Tous les téléphones portables, montres connectées (type I-Watch) et autres moyens électroniques, ainsi que les calculatrices programmables sont strictement interdits. Ceux-ci doivent rester dans les sacs au vestiaire (prendre soin de les éteindre).

Tout le matériel d’examen :

  • Instructions
  • Cahier QCM
  • Feuille(s) de réponse à lecture optique (voir Remplissage et corrections FLO)
  • Éventuelles annexes (Formulaire de Physique, Tableau périodique des éléments, etc.)
  • Stylo

se trouve à la place assignée à chaque étudiant et doit intégralement être restitué à la fin de l'examen.

En cas de tentative de fraude lors de l'examen (utilisation de matériel ou d’appareil illicite, vol de matériel d’examen, copie partielle ou complète de questions d’examen, bavardage, etc.) le candidat peut être averti, voir expulsé du lieu de l'examen (cas de fraude avérée) par le responsable de session. Les faits seront communiqués au Doyen de la Faculté de Médecine qui statuera sur les suites à donner. En cas de faute grave, il peut aller jusqu'à transmettre le cas au conseil de discipline de l'Université.

La correction des examens se fait au moyen d’un lecteur optique, à partir des feuilles de réponse à lecture optique qui ont été remplies par l’étudiant lors de l’examen et qui seules font foi. Si à l’analyse de l'examen, une question se révèle défectueuse sur des bases statistiques (difficulté, pouvoir discriminatoire Rbis), elle est éliminée de l’évaluation définitive en accord avec l’enseignant ayant rédigé la question. Si les feuilles de réponse à lecture optique étaient accidentellement perdues ou endommagées, c’est le cahier QCM, sur lequel l’étudiant doit également rapporter ses réponses lors de l’examen, qui servira pour l’évaluation.

NB Le format d’examen QCM sur papier implique l’utilisation de feuilles de lecture optique sur lesquelles sont données les réponses. Il est fondamental avant l’examen de se familiariser avec ces feuilles et surtout sur la manière codifiée d’y procéder à des corrections en cours d’examen. (voir Remplissage et corrections FLO)

Examens Assistés par Ordinateur (EAOs)

Pour chaque évaluation EAO prévue au plan d’études, chaque étudiant est informé par courriel du lieu et heure de convocation qui doivent être scrupuleusement respectés, faute de quoi l'étudiant retardataire se verra interdire l’accès à l’évaluation par le responsable de session.

Modalités pratiques de l’EAO

Lors de tout EAO les étudiants doivent obligatoirement être munis de leur carte d'étudiant qui est nécessaire pour l’accès à l’examen.

Tous les EAOs ont lieu sur tablette simultanément pour toute la volée. Ils comportent des questions de type QCM et/ou des vignettes (voir types de questions). Sauf exception, communiquée lors de la convocation à l’examen, leur durée maximale est de 1h30.

Tous les appareils électroniques quels qu’ils soient (téléphones mobiles, tablettes, i-watch, calculatrice, les casques d’écoute, même à seul but d’insonorisation, etc.) ainsi que tout document sont strictement interdits. Les affaires personnelles (sacs, vestes, crayons, etc.) ne peuvent en aucun cas être amenées dans la salle d'examen.

Seuls sont autorisés un dictionnaire de langues (p. ex. français – italien) non médical, pour les non francophones.

A l’entrée de la salle d’examen de l’auditoire Margueritte Champendal, l’étudiant présente sa carte d’étudiant et son identité est vérifiée. Il reçoit alors une tablette et va s’installer dans l’auditoire à la place qui lui a été assignée (plan à l’entrée de l’auditoire). A la fin de l’examen l’étudiant quitte la salle en remettant sa tablette au responsable de session.

Les EAO contiennent différents formats de questions (voir types de questions) et impliquent l'utilisation du logiciel (tExam) avec lequel il est fondamental de se familiariser.

N.B. Au début de l’année académique, une formation EAO est agendée pour les étudiants entrant en 2e année de Bachelor.

Types de questions

L’examen annuel de la 1e année se fait par l’intermédiaire de 3 évaluations contenant uniquement des questions à choix multiple (QCM) de type A et K’ (N.B. uniquement de type A en ce qui concerne la Médecine dentaire).

Type A (choix simple) : L’énoncé de la question est suivi de quatre ou cinq options de réponse (A – E), dont il faut indiquer, y compris si l’énoncé est à la forme négative, la seule vraie ou la plus vraie (1 point).

Type K' (décision multiple) : L’énoncé de la question est suivi de quatre options de réponse (A – D). Il faut obligatoirement indiquer pour chacune des options si elle est vraie ou fausse; 4 cases doivent donc être cochées dans tous les cas pour donner une réponse valable (1 point) à ce type de questions.

A partir de la 2ème année de Bachelor les évaluations écrites sont pour la plupart de type EAO (Examen assisté par ordinateur). On y trouvera non seulement d’autres types de questions (voir ci-dessous) mais également un autre format de questions : la vignette. Il s’agit ici de résoudre un cas introduit par une vignette descriptive, souvent clinique, et composé d’une séquence successive de questions. Il faut y répondre séquentiellement en fonction des éléments de réponse qui sont progressivement fournis au fil des questions. La réponse à la première question et sa validation obligatoire font automatiquement passer à la question suivante sans possibilité de pouvoir modifier la réponse qui y a été donnée (à noter toutefois que les éléments donnés dans une question antérieure peuvent toujours être consultés).

N.B. Au début de l’année académique, une formation EAO est agendée pour les étudiants entrant en 2e année de Bachelor.

Autres types de questions :

Types R/N : Il faut indiquer le nombre exact de réponses attendues (indiqué dans l’énoncé) à partir d'une liste de réponses proposées (un nombre exact de réponses donne 1 point, un nombre inférieur à celui demandé donne une fraction de point).

Type QROC (Question à réponse ouverte courte) : Réponse libre aux différents éléments de réponse à donner (indiqués dans l’énoncé). Il faut répondre de manière concise car le nombre de caractères autorisés est limité (suivant les cas : donne lieu à l’obtention de 0, 0.5 ou 1 point ou de 0, 1 ou 2 points)

Type "Intervalle": Il faut indiquer une valeur en respectant les consignes données dans l’énoncé de la question (1 point).

Type "à réponse semi-ouverte" : Il faut d'abord saisir 3 lettres de la réponse supposée correcte (respecter les accents), puis sélectionner à partir de la liste des réponses possibles qui s'affichent. Si rien ne s'affiche, cela indique que la réponse supposée est incorrecte. Comme il faut obligatoirement donner une réponse pour que la question soit validée, , il faut saisir "je ne sais pas" si vous ne parvenez pas à afficher une liste de réponses potentielles  (points partiels : compris entre 0 et 1).

Type ROI (Region of interest) : il est demandé d'indiquer une ou plusieurs choses (lieu, site, mot, etc.) par un clic (bouton droit pour sélectionner et bouton gauche pour désélectionner) de la souris (1 point par question posée).

Inscription

Pour tout étudiant régulièrement immatriculé en Faculté de Médecine, l'inscription aux examens des 1re, 2e et 3e années de Bachelor est automatique.

En cas d'échec ou de retrait pour justes motifs à un examen, l'étudiant est automatiquement inscrit à la session d'examens ultérieure.

N.B. Dans le cadre des contrôles continus des 2e et 3e années de Bachelor l’évaluation partielle qui n’as pas pu être faite pour justes motifs, doit être faite avant le terme de la session d’examen en cours lors d’une session extraordinaire (2 sessions prévues par année). Dans ce cas de figure exceptionnel l’étudiant doit prendre contact avec le conseiller aux études qui planifiera la date de l’évaluation avec lui.

Consultations et Oppositions

Une consultation des pièces d’examen est possible seulement dans le cadre d’une opposition contre la note obtenue à une évaluation et ce uniquement :

1. aux étudiants  de médecine humaine et dentaire de 1re année de Bachelor qui ont réussi l’examen mais ne sont pas admis en 2e année de Bachelor sur la base du concours introduit cette année et à ceux qui l’ont échoué.

N.B. Par exception, avant même le dépôt d’une opposition, tous ces étudiants de première année de  Bachelor ont la possibilité de consulter une première fois leurs pièces d'examen dans la semaine qui suit la publication des résultats sur le web. Cette consultation sans prise de notes nécessite inscription préalable dans les 3 jours qui suivent la publication des résultats sur le web. La convocation, envoyée aux étudiants suite à leur inscription, doit être présentée le jour de la consultation.


2. aux étudiants des 2e et 3e années de Bachelor qui ont échoué à une évaluation.

N.B. Une opposition peut être formée seulement sur la base d’une décision d’échec (note globale < 4) à un examen dont la réussite est nécessaire à l’obtention des 60 crédits ECTS validant l’année en cours. En conséquence les évaluations partielles faisant partie des CCC-2BA et CCC-3BA ne peuvent en aucun cas faire l’objet d’une opposition. Cette dernière peut être formée uniquement à l’encontre du résultat global de ces contrôles de connaissances.

La procédure d'opposition en matière de contrôle des connaissances est régie par le Règlement relatif à la procédure d'opposition au sein de l'Université de Genève du 16 mars 2009 (RIO-UNIGE).

L’opposition peut être formée contre toute note ou appréciation communiquée par le biais d’un relevé de notes.

La lettre d’opposition doit être adressée par courrier recommandé au Doyen de la Faculté de Médecine (Pr Cem Gabay, CMU, Rue Michel-Servet 1, CH-1211 Genève 4) dans les 30 jours qui suivent la notification officielle du relevé de notes, la date du cachet postal faisant foi.

La lettre d'opposition doit contenir :

  • le nom, prénom et domicile de l'opposant ;
  • la désignation de la décision litigieuse, l'exposé des faits motivant l'opposition et les griefs invoqués (peut être succinct dans un premier temps dans l’attente d’une autorisation à consulter les pièces d’examen en vue de la constitution d’un mémoire d’opposition argumenté) ;
  • les conclusions de l'opposant
  • la date et la signature de l'opposant.

Une fois l’opposition formée et si celle-ci porte sur l’appréciation d’un contrôle de connaissance (p. ex. contestation d’une question d’examen), tous les opposants sont convoqués à une consultation de leurs pièces d’examen avec prise de notes soumise à restrictions (voir Modalités de consultation dans le cadre d'une opposition). Par exception, avant même le dépôt d’une opposition, tous les étudiants de première année de Bachelor non admis en 2ème année d’études sur la base du concours de 1ère année ont la possibilité de consulter leurs pièces d'examen dans la semaine qui suit la publication non officielle des résultats sur le web. Cette consultation sans prise de notes nécessite une inscription préalable dans les 3 jours qui suivent la publication des résultats sur le web. La convocation, envoyée aux étudiants suite à leur inscription, doit être présentée le jour de la consultation.

N.B. les évaluations successives faisant partie des contrôles continus de connaissances des 2ème et 3ème années de Bachelor (CCC-2BA et CCC-3BA) ne peuvent en aucun cas faire l’objet d’une opposition.

Les oppositions en matière de contrôle des connaissances sont instruites par la Commission d'opposition pour les études en Faculté de médecine. Cette dernière réunit tous les renseignements pertinents et peut inviter toute instance impliquée à se prononcer sur l’opposition. Elle rend un préavis à l'intention du Doyen qui rend ensuite une décision statuant définitivement sur l'opposition.

 

Secrétariat des oppositions: Melania.Negro(at)unige.ch

Retrait et Défaut

Lorsqu’un étudiant ne se présente pas, sans motif valable, à une évaluation pour laquelle il est inscrit, il obtient la note 0.

Lors de l’examen de la 1re année de Bachelor, composé de plusieurs évaluations n’aboutissant pas à l’attribution d’une note individuelle, le défaut à la première évaluation vaut comme défaut à l’examen dans son ensemble et l’étudiant ne peut pas se présenter aux autres évaluations de ce même examen. Le défaut à une autre évaluation que la première évaluation de l’examen vaut comme défaut pour toutes les évaluations de l’examen qui suivent et l’étudiant ne peut pas se présenter aux évaluations faisant partie du même examen qui se tiennent suite à son défaut ; les évaluations auxquelles l’étudiant s’est présenté avant son défaut sont seules prises en compte pour l’évaluation de l’examen.

Lors des contrôles de connaissances des 2e (CCC-2BA) et 3e (CCC-3B) années de Bachelor, chacun composé de plusieurs évaluations n’aboutissant pas à l’attribution d’une note individuelle, le défaut, sans motif valable, à une évaluation attribue 0 points à l’étudiant (score de 0%). Toutes les évaluations (y compris celles où il y a eu défaut) sont considérées pour établir la note globale obtenue aux contrôles de connaissances.

Pour toutes les années Bachelor le défaut n’est pas prononcé lorsque l’étudiant ne se présente pas pour de justes motifs, tel la maladie ou l’accident. L’étudiant doit en informer le conseiller aux études si possible avant l’évaluation ou au plus tard dans les trois jours suivant la date de l’évaluation et lui faire parvenir toutes les preuves susceptibles de prouver l’existence des justes motifs invoqués. En cas de maladie ou d’accident, un certificat médical doit obligatoirement être produit.

Le BUCE décide si les motifs invoqués par l’étudiant sont admissibles. Dès lors, le contrôle de connaissances ou de compétences auquel l’étudiant ne s’est pas présenté est réputé ne pas avoir eu lieu et l’étudiant est, en tant que de besoin :

  1. en 1re année de Bachelor, inscrit d’office à la session d’examens suivante ;
  2. en 2e et 3e années de Bachelor, autorisé à refaire l’évaluation, lors d’une session extraordinaire.
Conditions de réussite aux évaluations

Les exigences minimales pour la réussite des évaluations du Bachelor en médecine humaine sont définies par le Règlement des études universitaires de base de médecine humaine à la Faculté de médecine de l’Université de Genève et figurent dans le plan d’études Bachelor.

Elimination

L'étudiant qui échoue à deux reprises ou obtient une note inférieure à 3 à l’évaluation de 1re année est éliminé définitivement des études de médecine humaine et dentaire à Genève.

L'étudiant qui se présente à deux reprises à l’évaluation de 1re année, sans toutefois être admis en 2e année de Bachelor, sur la base du concours de 1re année, n’est plus admissible aux études de médecine humaine et dentaire à Genève.

L'étudiant qui échoue trois fois aux évaluations des 2e et 3e années de Bachelor est éliminé définitivement des études de médecine humaine à Genève.

Suivi

Suivi des résultats et des évaluations par les conseillers aux études

Les Conseillers aux études ont accès de manière confidentielle aux notes et évaluations des étudiants dans le but d'assurer un suivi tout au long du curriculum et d'effectuer des recherches statistiques sur l'évolution des volées.

Les conseillers s'engagent à ne pas divulguer ces informations, sauf avec l'accord formel des étudiants.

Dès la 2ème année d'études, au cas où l'évaluation permettrait d'identifier une difficulté particulière et répétée pour un étudiant, le Conseiller aux études de l'année concernée prendra contact avec lui pour en discuter.

Les résultats des évaluations sont archivés dans le dossier personnel et confidentiel des étudiants qui est déposé au secrétariat des étudiants.

Evaluation des activités cliniques

Modalités

Si l'évaluation du savoir a toujours fait partie du programme d'études par le biais d'examens écrits, oraux et pratiques, le curriculum actuel prévoit deux autres types d'évaluation: 

  • l'évaluation du savoir-faire qui regroupe les compétences cliniques, techniques, communicationnelles et interpersonnelles naguère réservée à l'examen en fin de 6ème année, est désormais faite précocement par des examens formatifs et sanctionnels, recourant entre autres aux patients réels et standardisés;
  • le savoir-être, c'est-à-dire l'attitude et les comportements dans l'apprentissage et vis-à-vis des pairs, du personnel soignant et des patients, est également évalué de façon continue.

Stations cliniques avec mannequins et patients standardisés

En 2ème et 3ème année de Bachelor, des stations cliniques formatives avec patients standardisés ou patients réels reproduisent des situations de consultation médicale. Les étudiants ont ainsi l’occasion d’entraîner les compétences cliniques, communicationnelles et interpersonnelles sous la supervision directe d’un clinicien ou d’un patient instructeur. Ces compétences sont également évaluées de façon sanctionnelle lors de stations cliniques avec mannequins et patients standardisés. C’est le cas de l’examen ECOS (Examen Clinique à Objectifs Structurés) à la fin de la troisième année qui comporte un examen par stations sur l’ensemble de l’enseignement des compétences cliniques du Programme Bachelor.

Observation et entretien personnel

L'évaluation du savoir-être se fait de façon continue; elle est résumée au cours d'un entretien personnel entre l'enseignant et l'étudiant, à la fin de chaque Unité. En 2ème et 3ème de Bachelor, c'est le tuteur qui pratiquera cette évaluation.

Exemple de feuille d'évaluation

Voir aussi

Numéro de Information/med sur la nouvelle loi sur les professions médicales. Patients standardisés