Project list

Interactions simulées

Projet

Project

>
>

Annexes

Général
113
Interactions simulées
Simulated interactions
Barbara Kaiser
Barbara.kaiser@unige.ch
Accompagnement et intervention en psychologie clinique des situations de handicap ; Couple et famille : interventions thérapeutiques ; Evaluation et prise en charge en neuropsychologie du langage chez l’adulte ; Evaluation et rééducation en neuropsychologie clinique de l’adulte ; Formation à la pratique de l’entretien motivationnel en santé ; Sensibilisation professionnelle
Catégorisation
Master
25 - 50
Rendre actifs
Simuler une situation
Université de Genève
FPSE
2020
Oui
Description du projet
Des acteurs et actrices jouent le rôle de patient-es tandis que les étudiant-es agissent en psychologues, créant des interactions simulées pour l'apprentissage. Le format Stop&Go favorise des débriefings réguliers, permettant aux étudiant-es d'incarner acteurs et spectateurs actifs successivement

La révision des plans de cours des cursus de Master de la Faculté de Psychologie et des Sciences de l’Éducation (FPSE) a mis en lumière la problématique de la professionnalisation des apprenant-es. Plus précisément, la nécessité d’augmenter les occasions d’articuler la théorie et la pratique dans les plans de cours a émergé.  

Afin de remédier à cette situation, en septembre 2020, le projet « Interactions simulées », issu des simulations dans le domaine de la santé, a été intégré à plusieurs cours de la FPSE en collaboration étroite avec les enseignant-es concerné-es.

Dans ce projet, les enseignants engagent des acteurs/trices afin de participer à un jeu de rôle avec les étudiant-es. Les acteurs/trices jouent le rôle du patient tandis que les étudiant-es jouent le rôle du psychologue. Le casting des acteurs/trices est effectué parmi des troupes de comédien-nes professionnel-les ou amateurs/trices de Genève et ses environs. Les acteurs/trices sont formé-es à prodiguer des feedbacks pédagogiques constructifs aux étudiant-es selon les objectifs pédagogiques attendus. Des scénarios adaptés aux grands groupes ont été construits sur une base mutualisable et transférable à l’ensemble des cours faisant appels à des compétences d’interactions humaines (p.ex. les règles de communication) qui correspondent aux besoins principaux des sections de Psychologie et des Sciences de l’Éducation.  

Les acteurs/trices interagissent avec les étudiant-es en utilisant la modalité Stop&Go, développée sur la base des techniques classiques de débriefing en simulation. Cette pratique innovante consiste en de courts débriefings tout au long de l’interaction simulée. Un-e étudiant-e déroule un scénario et est stoppé toutes les 5 à 7 minutes. Les acteurs/trices lui font alors un retour, puis l’enseignante et les ensignant-es spécialistées de la matière. Enfin, les pairs doivent formuler des hypothèses pour la suite du scénario (point de situation : qu’est-ce qu’on fait après ? qu’est-ce qui a fonctionné/pas fonctionné ?). Souvent l’étudiant-e qui formule l’hypothèse retenue prend la place de l’étudiant-e qui était acteur/trice jusqu’à présent. Tous les étudiant-es sont ainsi amener à intervenir soit en tant qu’acteur/trice soit en tant que spectateur/trice actif/active. Grâce à ce format, sur une séance de 90 minutes, entre 5 et 10 étudiant-es peuvent participer en tant qu’acteur/trice. 

En parallèle, ce projet « Interactions simulées », a également réalisé des capsules vidéo de patients simulés et organisés des appels simulés sur la Psyline (ligne gratuite d’écoute et de soutien psychologique pour toutes et tous les membres de la communauté UNIGE) dans le cadre de stages réalisés par les étudiant-es en psychologie. 

Certains cours utilisent les interactions simulées comme modalités d’évaluation (p.ex, le cours « Entretien motivationnel » et examen final du MAS en neuropsychologie) avec pour intention pour d’évaluer les compétences professionnelles pratiques des candidat-es. Une grille d’évaluation peut alors être mise à leur disposition, adaptée à leur besoin. Cette grille peut également servir de grille d’observation et représenter un port folio entre chaque intervention permettant ainsi aux étudiant-es de cibler les compétences qu’ils/elles doivent travailler. 

Jusqu’à présent, la formation était théorique et l’évaluation rédactionnelle sans aucune mise en situation directe. Grâce aux interactions simulées, les étudiant-es expérimentent au plus proche du réel et peuvent appréhender l’effet produit par telle ou telle attitude face à un être humain qui lui fait un feedback immédiat sur son action et sa pratique. Après la première impression de peur, de stress dû à la nouveauté du format, les étudiants sont très reconnaissants de ce type d’activité et se sentent vraiment préparé-es à la vie professionnelle. Ils/elles réclament d’ailleurs davantage d’opportunités d’effectuer des interactions simulées. 

La technique Stop&Go est mutualisable et transférable à tous les cursus de formation nécessitant un apprentissage des interactions humaines. Sa richesse tient en les feedbacks que procurent immédiatement les acteurs/trices sur leurs ressentis en direct. Cela nécessite une formation des collaborateurs/trices qui veulent utiliser les interactions simulées dans leur cours. Il faut constituer les scénarios adaptés et prendre en compte les savoir faire spécifiques mais la base reste commune à savoir les compétences relationnelles. 

La mise en place d’interactions simulées dans le cadre d’un enseignement représente un investissement important de temps et de ressources, en particulier la première année (révision du syllabus et des objectifs, recrutement/formation d’acteurs/trices, trouver une salle adaptée…). Ce rapport coût-bénéfice et les compétences visées à développer chez les étudiant-es doivent être clairement définies avant de se lancer. 

Lorsque les cours donnent lieu à un examen en interactions simulées, la responsable du projet peut proposer aux enseignant-es de chaque cours une grille d’observation et/ou d’évaluation, selon les besoins définis en collaboration avec les responsables de cours. Elle leur fourni un exemple basique de grille centrée sur les compétences interactionnelles, relationnelles et communicationnelles, les retravaille ensuite spécifiquement pour chaque cours qui en fait la demande en ajoutant notamment des items techniques et/ou clinique spécifiques à chaque cours. 

Cette grille peut être, selon les niveaux d’expertise, présentée aux étudiant-es en amont des sessions d’interactions simulées, comme un outil de préparation. Lorsque les étudiant-es (notamment experts) n’ont pas accès à la grille, elle devient un outil évaluatif pour les jurés d’examen, toutes les notions regroupées dans la grille doivent alors avoir été étudiées pendant le cursus. 

Les acteurs/actrices ont également accès à ces grilles quand elles existent, elles apparaissent dans les documents scénaristiques sur la base desquels ils sont entraînés à jouer. Ils savent ce qui est attendu des étudiant-es et peuvent ainsi cibler leurs feedbacks. 

« Ce cours est absolument génial, et je suis ravie d’avoir pu y participer. Les séances de théorie au début du semestre permettent de se sentir plus assuré-e quand on commence les simulations. Les simulations sont un peu intimidantes, mais au final le format permet les « temps morts » et encourage la discussion en classe favorisant l’engagement . Les modalités d’évaluation sont bien adaptées au sujet, et permettent d’explorer la théorie d’une autre manière. » 

« Le point fort c’est l’aspect pratique, enfin ! Les entretiens simulés sont vraiement une belle opportunité de se mettre en situation, de voir ce qu’il pourrait arriver dans diverses situations et de commencer à acquérir des compétences pratiques utiles pour plus tard (faire attention à son langage non-verbal, au rythme, gérer les silences, rester sur l’émotion ici et maintenant, etc.). Les feedbacks au fur et à mesure des entretiens sont très intéressants et permettent de voir ce qui allait plutôt bien ou pas. » 

«  Les premiers cours sur les techniques concrètes d’entretien sont très intéressants. 

J’ai beaucoup aimé observer les jeux de rôle, c’est super intéressant de voir comment se construit un entertien et comment s’adapter aux différents patients. D’ailleurs, j’ai beaucoup aimé le fait que les personnages étaient très variés. 

Participer aux jeux de rôle a été difficile pour la plupart d’entre nous je pense, mais je trouve que tout a été fait pour rendre l’exercice le moins pénible possible (durée de passage pas trop long, possibilité de demander à s’arrêter si besoin, pas de désignation de l’étudiant.e qui doit passer, etc.) et c’est super appréciable! »

Actors and actresses act as patients while students act as psychologists, creating simulated interactions for learning. The Stop&Go format promotes regular debriefings, allowing students to embody actors and active spectators successively.

The revision of the course outlines of the Master's programs in the Faculty of Psychology and Educational Sciences (FPSE) has highlighted the issue of professionalization of learners. Specifically, the need to increase opportunities to articulate theory and practice in course outlines has emerged.  

In order to tackle this situation, in September 2020, the "Simulated Interactions" project, which originated from simulations in the health field, was integrated into several FPSE courses in close collaboration with the teachers concerned. 

In this project, teachers hire actors to participate in a role-play with students. The actors play the role of the patient while the students play the role of the psychologist. Actors are cast from professional or amateur acting troupes in Geneva and its surroundings. The actors are trained to give constructive feedback to the students according to the expected pedagogical objectives. Scenarios adapted to large groups have been constructed on a basis that can be shared and transferred to all courses, calling on human interaction skills (e.g., rules of communication) that correspond to the main needs of the Psychology and Education Science sections. 

The actors interact with the students using the Stop&Go modality, developed on the basis of classic debriefing techniques in simulation. This innovative practice consists of short debriefings focused on the set pedagogical objectives. The debriefing is thus broken down throughout the simulated interaction. The students take turns to move forward as a team on the same scenario with intermediate feedback allowing them to continue the interaction after collective consultation and hypothesis generation. These new hypotheses are then tested directly by the groups of students with the simulated speakers during the class session. 

In parallel, this "Simulated Interactions" project also produced video clips of simulated patients and organized simulated calls on the Psyline (a free listening and psychological support line for all members of the UNIGE community) as part of internships carried out by psychology students. 

Two exams were conducted in simulated interactions (course "Motivational Interviewing" and final exam of the MAS in neuropsychology) with the intention for each of them to evaluate the practical professional skills of the candidates. An evaluation grid can then be made available to them, adapted to their needs. 

Simulation is crucial in the acquisition of practical skills and is now considered as a key element in determining the effectiveness of teaching and training, as well as providing students with the opportunity to access a realistic and safe situation outside the professional environment. 

Through simulated interactions, what students previously learned only in theory is experienced as close to reality as possible. They were able to apprehend the effect produced by the implementation of such or such attitude in front of a human being, who in this training context gives them immediate feedback on their action and practice. 

The Stop&Go technique can be shared and transferred to all training courses requiring learning about human interaction. The implementation of simulated interactions in a teaching context represents a significant investment of time and resources, especially in the first year (revision of the syllabus and objectives, recruitment/training of actors, finding a suitable room, etc.). This cost-benefit ratio and the skills to be developed in the students must be clearly defined before starting. 

When the courses lead to an examination in simulated interactions, the project leader can propose to the teachers of each course an observation and/or evaluation grid, according to the needs defined in collaboration with the course leaders. She provides them with a basic example of a grid focused on interactional, relational and communicational skills, and then reworks it specifically for each course that requests it by adding technical and/or clinical items specific to each course. 

Depending on the level of expertise, this grid can be presented to students before the simulated interaction sessions, as a preparation tool. When the students (especially experts) do not have access to the grid, it becomes an evaluation tool for the exam juries, and all the notions grouped in the grid must have been studied during the course. 

Actors also have access to these grids when they exist; they appear in the script documents on the basis of which they are trained to act. They know what is expected of the students and can thus target their feedback. 

"This course is absolutely great, and I'm glad I was able to participate. The theory sessions at the beginning of the semester make you feel more confident when you start the simulations. The simulations are a bit intimidating, but in the end the format allows for "down time" and encourages class discussion that promotes engagement. The assessment procedures are well suited to the subject matter, and allow for exploration of the theory in a different way." 

"The strong point is the practical aspect, finally! The mock interviews are really a great opportunity to put yourself in a situation, to see what could happen in various situations and to start acquiring practical skills that will be useful later on (paying attention to your non-verbal language, rhythm, managing silences, staying on emotion here and now, etc.). The feedback as the interviews progressed was very interesting and allowed us to see what was going pretty well and what was not." 

"The first courses on concrete maintenance techniques are very interesting. 

I really enjoyed watching the role plays, it's really interesting to see how an entertien is built and how to adapt to different patients. I also liked the fact that the characters were very varied. 

Participating in the role plays was difficult for most of us I think, but I think everything was done to make the exercise as painless as possible (not too long to go through, ability to ask to stop if needed, no naming of the student who has to go through, etc.) and that is super appreciable!" 

Illustrations/annexes
https://mediaserver.unige.ch/proxy/170122/VN3-482b-2021-2022-03-10.mp4
Nouvelles fonctionnalitées
Non
Institution Faculté Couleur (Hexadecimal)
Université de Genève Transversal #CF0063
Université de Genève Théologie #4B0B71
Université de Genève SDS #F1AB00
Université de Genève Sciences #007E64
Université de Genève Médecine #96004B
Université de Genève Lettres #0067C5
Université de Genève GSEM #465F7F
Université de Genève FTI #FF5C00
Université de Genève FPSE #00b1ae
Université de Genève Droit #F42941
Situation problématique Page cible Situation Main color Dark color Illustration
Préparer Préparer Prepare #9966ff #613fa4 Préparer.svg
Rendre actifs Rendre actif Engage #33cc99 #269973 RendreActif.svg
Responsabiliser Responsabiliser Make responsible #0099ff #297eb6 Responsabiliser.svg
Faire créer Faire creer Create #ffa248 #bc7c3c FaireCréer.svg
Nom de l'innovation Page Cible Innovation name
Impliquer dans l'enseignement Impliquer dans l'enseignement Involve students in the teaching process
Exposer des cas pratiques Exposer des cas pratiques Examine case studies
Impliquer dans la Recherche Impliquer dans la Recherche Involve students in the research process
Démontrer Démontrer Demonstrate
Donner la parole Donner la parole Hear from students
Faire conceptualiser un projet Faire conceptualiser un projet Have students conceptualize a project
Faire gérer un projet Faire gérer un projet Have students manage a project
Faire réagir Faire réagir Generate reactions
Faire réaliser une production originale Faire réaliser une production originale Have students produce an original production
Développer des compétences Développer des compétences Develop skills
Simuler une situation Simuler une situation Simulate a situation
Questionner Questionner Ask questions
Faire collaborer Faire collaborer Encourage cooperation
Faire voter Faire voter To Vote
Logo Nom court Nom de l'institution
UNINE Université de Neuchâtel
UNIGE Université de Genève