La chaire

Béatrice Joyeux-Prunel

Béatrice Joyeux-Prunel est Professeure ordinaire en Humanités numériques, sur la chaire inaugurée en 2019. Elle étudié à l'Ecole normale supérieure de Paris (promotion Lettres-Sciences 1996), et à l'université de Paris I Panthéon Sorbonne en Philosophie et en Histoire. Agrégée d’Histoire-Géographie (1999), titulaire d’une Habilitation à diriger les Recherches en Histoire (Science Po Paris), elle a été entre 2007 et 2019 Maître de conférences en histoire de l’art contemporain à l’ENS où elle a également enseigné les Humanités numériques.

Depuis septembre 2019 elle est Professseure ordinaire à l'université de Genève, rattachée au Décanat de la Faculté des Lettres pour l'enseignement et la recherche en Humanités numériques.

Depuis 2009, Béatrice Joyeux-Prunel a fondé et dirige Artl@s, un groupe international de recherches sur la mondialisation artistique et visuelle. Artl@s met à disposition de tous et toutes des sources numériques en ligne pour décentrer notre regard sur l'histoire des centres et périphéries de la culture contemporaine.

Béatrice Joyeux-Prunel coordonne également Postdigital, un groupe de recherches et de discussion sur les cultures numériques aujourd'hui, qui réunit des universitaires, des artistes contemporains et des acteurs du monde numérique. 

Elle a fondé et dirige depuis 2019 le Centre d'excellence Jean Monnet IMAGO, basé à l'Ecole normale supérieure de Paris, consacré à l'étude des identités européennes par l'image (www.imago.ens.fr). Imago est financé par l'Europe. Le projet est désormais la partie d'un programme plus large, VISUAL CONTAGIONS, sur la mondialisation par l'image, qui sera financé par le FNS à partir de 2021.

Les publications de Béatrice Joyeux-Prunel portent sur l'histoire mondiale et sociale des avant-gardes et de l'art contemporain, sur les approches transnationales et numériques de la mondialisation, sur les méthodologies sociales et cartographiques en histoire culturelle, et sur l'histoire visuelle du pétrole. Parmi ses publications: édité avec Thomas DaCosta Kaufmann et Catherine Dossin, Circulations in the Global History of Art (New York, Routledge, 2015); et une trilogie sur l'histoire mondiale des avant-gardes : Les Avant-gardes artistiques. Une histoire transnationale – Vol. 1: 1848-1918 (Paris, Gallimard, Folio Histoire, poche, 2016). Vol.2: 1918-1945 (Paris, Gallimard, Folio Histoire, poche, 2017) ; et Naissance de l’art contemporain. Une histoire mondiale, 1945-1970 (Paris, CNRS Editions, à paraître en 2020).

Béatrice Joyeux-Prunel is Full Professor on the new chair in Digital Humanities at the university of Geneva. She studied in France at the university Paris I Panthéon Sorbonne, and at the Ecole normale supérieure, in history, philosophy, and social sciences.

From 2007 to 2019 she was Associate Professor (maître de conferences) in modern and contemporary art at the École normale supérieure in Paris (ENS, PSL), where she taught modern and contemporary art history and the digital humanities.

Since 2009, Béatrice Joyeux-Prunel has founded and lead Artl@s, an international research group on artistic and visual globalisation. Artl@s publishes digital sources and tools such as BasArt (https://artlas.huma-num.fr/map/), a global database of exhibition catalogues, and GEOMAP (https://paris-art-market.huma-num.fr/), an interactive cartography of the Parisian art market (1855-1955), and a biographical dictionary of the French Academy in Rome (https://artlas.huma-num.fr/acad/). The aim of Artl@s is to decenter our approach to art history, its so-called centers and peripheries.

Béatrice Joyeux-Prunel also leads Postdigital, a research group on contemporary digital cultures launched in 2016 (www.postdigital.ens.fr). Postdigital gathers scholars, contemporary artists and actors of the digital economy.

Since Automn 2019 she has led the Jean Monnet Excellence Center IMAGO, for the study and teaching on visual globalization and European visual convergences, fund by the European Commission (www.imago.ens.fr). IMAGO is part of a bigger project, VISUAL CONTAGIONS, a project that uses computer vision to trace the global circulation of images in the 20th century, and that will be fund by the Swiss Research Fund in 2021-2004.

Joyeux-Prunel’s research and publications encompass the global history of the avant-gardes, the history of visual globalization, the visual culture of petroleum, and the digital turn in the Humanities.  Among her publications: with Thomas DaCosta Kaufmann and Catherine Dossin (ed.), Circulations in the Global History of Art (New York: Routledge, 2015); and a trilogy on the global history of avant-garde art : Béatrice Joyeux-Prunel, Les Avant-gardes artistiques. Une histoire transnationale – Vol. 1: 1848-1918 (Paris: Gallimard, Folio Histoire pocket Series, 2016). Vol.2: 1918-1945 (Paris: Gallimard, Folio Histoire pocket series, 2017) ; and Naissance de l’art contemporain. Une histoire mondiale, 1945-1970 (Paris, CNRS Editions, forthcoming 2020).