Correspondance avec Jean Paulhan (1926-1961)Lire

« Je vous envoie ces quelques pages sur Gide, parce que je l’ai connu, aimé et pas aimé, aimé de nouveau, et que je lui dois beaucoup. » (1951)

image-corr-paulhan.jpg

Notice

Secrétaire, rédacteur en chef puis directeur de la Nouvelle Revue française, cofondateur des Lettres françaises pendant la Seconde Guerre mondiale, Jean Paulhan (1884-1968) est une personnalité centrale de la vie littéraire en France au XXe siècle. Il est l’auteur de nombreux récits et œuvres critiques, dont Les Fleurs de Tarbes ou Le Don des langues.

Remarqué par Paulhan dès 1926 pour ses essais et notes de lecture à la Revue de Genève, Denis de Rougemont collabore activement à la NRF à partir de 1931. La correspondance renseigne sur les relations de travail des deux écrivains, sur le « Cahier de revendications » que Rougemont coordonne à la demande de Paulhan en 1932, sur les amis communs aux deux hommes, comme André Gide et Saint-John Perse. Autant d’informations sur la vie intellectuelle, l’édition et la presse critique de la France des années 1930 à 1960.

 

Légendes et crédits photo : Jean et Germaine Paulhan à Port-Cros, où ils accueillent les jeunes mariés Denis et Simonne de Rougemont durant l’été 1933 / Lettre de Jean Paulhan à Denis de Rougemont, Port-Cros, le 7 juillet 1933. © BPUN.

Bibliographie

  • Alain Corbellari, « Denis de Rougemont : un comploteur protestant à la NRF », in Daniel Maggetti (éd.), Les Écrivains suisses et « La Nouvelle Revue française », Paris, Classiques Garnier, 2009, p. 77-94.
  • Krisztina Horvath, « La correspondance Rougemont-Paulhan », in Alain Corbellari et Nicolas Stenger (dir.), « Denis de Rougemont. Entre littérature, théologie et politique », numéro thématique d’Études de lettres, Lausanne, n° 311, 2019, p. 85-100.

Édition numérique liée

Corpus

  • Les lettres de Jean Paulhan sont conservées dans le Fonds Denis de Rougemont de la Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel (BPUN), sous l’ID2256.
  • Les lettres de Denis de Rougemont sont conservées dans les archives de Jean Paulhan à l’Institut Mémoires de l’édition contemporaine (IMEC). Nous remercions vivement l’IMEC, ainsi que Claire Paulhan qui a bien voulu numériser ces lettres et nous a autorisés à les publier. Un brouillon de lettre de Rougemont à Paulhan est également conservé à la BPUN, sous l’ID1332.