S a c r é . C h a r l e m a g n e . !

L ' é c o l e , . i d é e . f o l l e . ?

Olivier MAULINI

Chronique publiée dans l'Educateur, revue du syndicat des enseignants romands (SER)
(c) Dessin de
Barrigue reproduit avec l'aimable autorisation de l'Educateur

01-10

28.09.2001 

Le chemin de l'école et le droit à la promenade

01-11

19.10.2001

Communiquer ou discuter ? Le pouvoir de l’argument

01-12

09.11.2001

Un monde indigne ? La plainte et la chandelle

01-13

30.11.2001

Nous sommes tous des Clanricard

01-14

21.12.2001

L'école face aux parents : effet boomerang et coup du navet

02-01

18.01.2002

Apprendre à grandir, apprendre à vieillir

02-02

01.02.2002

Réformythe

02-03

01.03.2002

Le chat, le brontosaure et la couveuse

02-04

22.03.2002

Les Finlandais n'ont pas de mérite

02-05

12.04.2002

Merci pour la leçon

02-06

03.05.2002

Le savoir à sa source

02-07

31.05.2002

Le fléau du mépris

02-08

28.06.2002

Tous derrière et nous devant ?

02-09

06.09.2002

Mamie et la didactique du melon

02-10

27.09.2002

Programmes chargés, maître densifié

02-11

18.10.2002

Former au métier de vivre

02-12

08.11.2002

Réinventer le vélo ?

02-13

29.11.2002

Ecole buissonnière et bonnes gratifications

02-14

20.12.2002

Le maître des mots

03-01

31.01.2003

Grand oral

03-02

21.02.2003

Les inégalités : beaucoup à corriger, une à assumer

03-03

14.03.2003

La note : claire, juste et exigeante ? Contre-argumentaire pour votation populaire

03-04

04.04.2003

La pédagogie du texte à … ?

03-05

02.05.2003

Lecture et citoyenneté : le journal à l’école

03-06

23.05.2003

L’école à répétition

03-07

13.06.2003

Belle passe

03-08

29.08.2003

La stratégie du zèbre

03-09

19.09.2003

Garder les gardiens ?

03-10

10.10.2003

La force et la joie

03-11

07.11.2003

Au jeu du discrédit

03-12

28.11.2003

Parler fort, répéter lentement

03-13

19.12.2003

Le choc des nominations

04-01

30.01.2004

La fusion du rugby anglais

04-02

20.02.2004

Drôles de redistributions

04-03

12.03.2004

Trier les questions

04-04

02.04.2004

(Dé)qualification

04-05

07.05.2004

Les yeux écarquillés

04-06

28.05.2004

Apprendre à dire bonjour...

04-07

18.06.2004

...ou apprendre à dire non ?

04-08

27.08.2004

Le respect d’autrui

04-09

17.09.2004

Mission impossible ?

04-10

08.10.2004

Partager le préau

04-11

05.11.2004

La vérité aux voix

04-12

26.11.2004

Sortons !

04-13

17.12.2004

Notre profession, notre formation - 1. L'impossible au carré

05-01

28.01.2005

Notre profession, notre formation - 2. Le monde pour arbitrer

05-02

18.02.2005

Notre profession, notre formation - 3. SpécialisationS

05-03

11.03.2005

Une école juste ?

05-04

01.04.2005

Un bond dans l'évolution

05-05

07.05.2005

Au trente-septième dessous

05-06

27.05.2005

Testez votre efficacité !

05-07

17.06.2005

L'utopie populiste

05-08

26.08.2005

École des Villes…

05-09

16.09.2005

...école des Champs

05-10

08.10.2005

Apprendre ? 1. Géographie instantanée

05-11

04.11.2005

Apprendre ? 2. Usage du monde revisité

05-12

26.11.2005

Tout en...

05-13

16.12.2005

" Ioutitch quoi ? "

06-01

27.01.2006

Discours de la méthode

06-02

17.02.2006

Derrière l’écran, ou les secrets du métier

06-03

10.03.2006

La pédagogie aux marges

06-04

31.03.2006

"Regarde, maîtresse !"

06-05

05.05.2006

Le savoir dévalué

06-06

26.05.2006

A l'école des Lumières

06-07

16.06.2006

Deux écoles égyptiennes, une tension pour terminer

On sait que Charlemagne n'a pas vraiment inventé l'école, et que France Gall ne se prétend pas historienne de l'éducation. Mais ce qui compte, c'est moins le nom du père que l'idée folle. La folle idée de l'école, c'est ce que cette rubrique a souhaité évoquer dans tous les sens du mot : idée géniale et étrange idée, l'école est une idée deux fois folle. Et son surprenant inventeur, ce n'est pas seulement Charlemagne, ni Jules Ferry, ni le dernier Réformateur à la mode, c'est aussi nous-mêmes, enseignants d'ici et d'ailleurs, d'aujourd'hui et d'hier, qui incarnons chaque jour une certaine idée de l'école. Finalement : une idée folle, l'école ? Une institution précieuse, à soutenir dans ce qu'elle a d'irremplaçable. Et une curieuse institution, à interroger dans ce qu'elle a de discutable. L'interroger pour la soutenir, et qu'elle soutienne ensuite le pouvoir d'interroger : encore une idée folle que notre Sacré Charlemagne n'aurait peut-être pas reniée.

---

La craie dans l'encrier, chronique de Stéphane Sugnaux, Fribourg