Equipe

Ayla Bimonte

Depuis octobre 2020, Ayla Bimonte occupe un poste d’assistante pour le Prof. Laurent Filliettaz et rejoint l’équipe « Interaction et Formation » du secteur Formation des Adultes, au sein de la section des Sciences de l’Éducation de l’Université de Genève. 

Elle effectue ses études universitaires à l’Université de Genève et entame une formation Bachelor en communication multilingue au sein de la Faculté de Traduction et d’Interprétation avant de bifurquer vers la Faculté de Psychologie et des Sciences de l’Éducation de Genève. Elle obtient en 2017 un Bachelor en Éducation et Formation et en 2020 un Master en Formation des Adultes.

Dans le cadre de sa recherche de mémoire, elle s’intéresse à l’apprentissage informel en situation de travail de compétences pédagogiques dans le domaine de l’enseignement professionnel au tertiaire supérieur. Dans cette recherche, elle adopte une perspective qualitative et procède à l’analyse thématique de seize entretiens semi-directifs en s’appuyant sur les théories de l’apprentissage informel des enseignants, sur les théories de l’apprentissage au travail (workplace learning) ainsi que sur les théories anthropologiques de l’apprentissage. Les résultats de sa recherche révèlent l’importance des affordances environnementales de l’environnement professionnel (condition socio-environnementales), ainsi que l’impact des caractéristiques individuelles et motivationnelles des travailleurs (conditions personnelles) dans les processus d’apprentissage informel en lien avec la professionnalisation du métier d’enseignant en formation professionnelle, dans le contexte d’une Haute École de la Santé. 

Tout au long de son parcours d’études, elle développe un fort intérêt pour la recherche scientifique en Formation des Adultes et plus particulièrement pour les méthodologies de recherche qualitatives. D’un point de vue thématique, elle s’intéresse à l’apprentissage informel des compétences au travail, aux pratiques de transmission informelles au travail, ainsi qu’au différentes pratiques d’accompagnement formelles et informelles au travail et en formation. Hérité de son premier parcours à la Faculté de Traduction et Interprétation, elle s’intéresse également à la linguistique appliquée et à l’apprentissage des langues étrangères. Souhaitant se spécialiser dans la recherche scientifique et plus particulièrement dans la méthodologie de recherche de l’analyse interactionnelle, elle s’engage dans un processus doctoral en Sciences de l’Éducation et est encadrée dans ce projet par le Prof. Laurent Filliettaz.