[p. 1]

1928-04-17, Denis de Rougemont à Alice et Georges de Rougemont §

Chers parents,

Très bon voyage sans incidents remarquables, sauf des chutes de neige dans l’Arlberg. Je suis très content de mon système, beaucoup moins fatigant. Je suis arrivé au Centre vers 11 heures, pas un chat et j’avais oublié la clef sur mon petit fourneau ! (J’aimerais qu’on me la renvoie le plus vite possible, c’est une clef double nickelée.) Un peu fatigué tout de même et désespérant de voir revenir les hôtes du lieu avant 2 heures du matin, je me suis vu forcé d’aller à l’hôtel d’où je vous écris, vers midi, réveillé, lavé, rasé, tous comptes bouclés et me préparant à rentrer dans cette bonne vie viennoise.

[p. 2] Il ne fait plus trop froid mais le printemps est encore loin. Pas une feuille, à peine quelques arbres en fleurs dans la campagne autrichienne. Vienne me paraît un peu plus animée, mais j’ai l’impression de ne plus y connaître personne, d’avoir tout à recommencer.

J’espère que le retour de Toinette et les visites du jeune couple vont un peu animer l’Asile temporairement abandonné par sa jeunesse dorée. (Je m’excuse de ce crayon encre, mon stylo est vide et je n’ai pas d’encre.)

Très affectueusement.
Top.