[p. 1]

1952-01-25, Denis de Rougemont à Alice de Rougemont §

Chère Mère,

Voici une nouvelle importante : nous pensons nous marier (à la mairie de Ferney) le samedi 2 février. « Dans la plus stricte intimité », réellement, c’est-à-dire sans invitation ni banquet ni rien. Juste un petit dîner le soir avec les deux témoins — qui ne sont pas encore choisis, d’ailleurs.

Auparavant, il faut absolument que tu connaisses ta future belle-fille, et aussi que j’aille voir mon futur beau-père. Voici ce que je propose : que nous arrivions Nanik et moi à Neuchâtel à 17h33 mercredi. Nous pourrions venir te voir au Home vers 6 ¼ h et t’emmener dîner dans un restaurant, en taxi. Le lendemain, nous irions à Monthey chez le Dr Repond.

Si cela te convient, il n’est pas nécessaire que tu m’écrives.

J’aurais aimé venir plus longuement un week-end, mais j’ai de nouveau de samedi à lundi mes quatorze directeurs de festivals à « présider ».

Aix a été un bon succès, je te raconterai.

Merci de ta lettre à Nino, si gentille.

Je t’embrasse et me réjouis de mercredi, j’espère tant que cela s’arrangera.
Denis