[p. 1]

1935-08, Denis de Rougemont à Alice et Georges de Rougemont §

Quelle stupidité ! Voilà qu’en plein mois d’août j’attrape une forte angine qui me donne 39o presque sans arrêt et m’empêche évidemment de partir demain matin, ni même lundi. D’ailleurs, ma conf. n’est pas terminée et je ne puis y travailler plus de 5 minutes. J’espère que si Amélie va voir Simonne, celle-ci lui dira de venir me faire à manger dès demain (aujourd’hui je ne prendrai rien que du thé).

Simonne va toujours bien, et le tout petit fait sa petite jaunisse, et pleure un peu. Qu’il est beau !!

Je suis navré que vous ayez perdu 4 jours de Guyon pour rien. Et Chevallaz va être fort embêté. Je me réjouissais beaucoup de cette prise de contact, — et j’avais déjà pas mal travaillé pour ma causerie…

Merci de vos lettres et télégrammes. J’espère pouvoir vous donner de meilleures nouvelles lundi. Nous arriverons le 14 août à Neuchâtel.

Affections de Denis.