[p. 1]

1933-08-02, Denis de Rougemont à Alice et Georges de Rougemont §

Chers parents,

Entre deux séances de discussion et de travail, vite un mot pour vous dire ce que nous devenons. Nous avons eu grand plaisir à passer 48 heures à Guyon après un charmant séjour à Orta et un bref passage aux îles Borromées et à Stresa. Merci encore aux Max, qui ont été si gentils. (Superbe descente en auto avec Max, jusqu’à Lausanne.)

Ici nous sommes logés luxueusement dans une maison de campagne du Dr Cramer, où nous sommes seuls (c’est une petite maison à côté de la grande). Les séances du Comité de la Fédération me prennent toute la journée et la soirée. Demain, début du camp de la Châtaigneraie. Mon travail, fait à la hâte dans la nuit de lundi à mardi a eu beaucoup de succès, contre mon attente. Le public qui l’écoutait était d’ailleurs limité à quinze personnes, mais toutes de qualité : professeurs d’Université, secrétaires internationaux, prêtres anglo-catholiques, etc.

[p. 2] Projets : nous n’irons en voyage avec les Roland qu’à partir du 10 septembre (du 10 au 19). — Donc, à partir du 9 août, nous sommes libres. Mais ne descendez pas à cause de nous. Nous nous arrangerons fort bien pour vivre seuls à Areuse, avec Anne-Marie peut-être. Ou toute autre solution imprévue, mais en tout cas, qui n’écourte pas votre séjour de montagne.

À partir de demain, notre adresse est :

Camp d’étudiants

La Châtaigneraie

p. Coppet

Merci pour les lettres transmises ici et à Guyon.

Mille choses aux Max et bon séjour ! Maury est enchanté et touché de votre beau cadeau. Je le pousse à s’acheter (avec une partie) une raquette de tennis ; ça le fera maigrir.

Je vous embrasse.
Denis.